Conseils pour optimiser les formations linguistiques en entreprises

Associer les compétences comportementales et l’apprentissage de l’anglais

Si vous travaillez dans une entreprise internationale, ce scénario vous est sans doute familier : Vous êtes dans une salle de conférence. Sur la scène, un interlocuteur en pantalon beige, avec une chemise bleue, une veste mais sans cravate, achève une présentation sur de best practices. Après avoir demandé à l’auditoire s’il restait des questions, puis remercié les participants pour leur attention, il soupire de soulagement, et dit en souriant : « C’est la première fois que je présentais en anglais ! » La salle applaudit.

Partout dans le monde, les meilleurs talents d’une entreprise bénéficient de divers programmes de formation. Ces derniers sont axés sur les compétences – techniques surtout – nécessaires pour exercer leur fonction. Parallèlement, des cours leur sont proposés pour améliorer diverses compétences : techniques de présentation, rédaction de documents professionnels ou encore gestion du temps – des compétences transversales qui peuvent être réutilisées tout au long de leur carrière, quel que soit le poste. Enfin, les collaborateurs non anglophones peuvent aussi apprendre l’anglais dans le cadre du programme de formation linguistique de leur entreprise.

Les professionnels de la formation en entreprise font souvent une distinction entre ces différentes catégories et peuvent même se spécialiser dans les formations techniques, d’une part, ou les autres types d’apprentissage et de développement du leadership. Trop souvent, les softs skills sont enseignées dans le cadre de programmes distincts, parfois un peu décousus : le planning, le mode d’apprentissage et la composition des groupes manquent de cohérence.

Or, dans un environnement en mutation rapide, les soft skills deviennent de plus en plus cruciales pour les entreprises et offrent aux employés un facteur de différenciation clé pour leur réussite. Ces compétences très importantes pour les collaborateurs sont même désormais souvent considérées comme les compétences clés du 21e siècle.

Mais comment définir les soft skills ?

Il s’agit de compétences interpersonnelles, de l’intelligence émotionnelle, des aptitudes communicationnelles et des traits de caractère qui contribuent à la perception d’autrui et permettent d’interagir efficacement avec vos interlocuteurs.

Les compétences les plus prisées des entreprises actuellement sont la capacité à résoudre un problème, l’aisance à communiquer (en anglais, la langue des affaires), une gestion adéquate du temps, la facilité à s’exprimer en public, l’empathie et l’habileté à négocier.

Revenons à l’exemple du cadre qui, vêtu d’une veste mais sans cravate, a réalisé une présentation en anglais. Dans un tel contexte, il est crucial de savoir bien présenter, communiquer et maîtriser l’anglais – trois compétences transversales. Fort de plus de cinquante ans d’expérience dans la formation professionnelle, EF sait que ces compétences transversales peuvent, et doivent, être enseignées parallèlement à l’anglais, pour une expérience d’apprentissage pertinente et ayant du sens. C’est à partir de ces fondements que nous avons élaboré nos programmes de formation linguistique pour les entreprises du monde entier.

Vos employés doivent acquérir des compétences spécifiques qui peuvent être mises en application en temps réel, dès la fin de la leçon. Car une formation linguistique professionnelle est un véritable investissement.

EF propose plus d’une trentaine de cours d’anglais spécialisés et un programme sur mesure qui tient compte du poste, du niveau hiérarchique et du secteur des collaborateurs à former. Ces derniers ne se contentent pas d’améliorer leur anglais : ils acquièrent en parallèle des compétences générales, qui sont source de valeur ajoutée et contribuent au bon fonctionnement de vos équipes internationales – en facilitant la correspondance professionnelle, l’organisation de réunions, les négociations, les communications téléphoniques ou les présentations en public, comme dans notre exemple initial. Ces compétences transversales contribuent à la pertinence de la formation linguistique et aux résultats de votre entreprise, car vos collaborateurs sont pleinement opérationnels.

Acquérir les compétences au 21e siècle En savoir plus

Partagez cet article