Conseils pour optimiser les formations linguistiques en entreprises

Quand l’intelligence artificielle vient révolutionner la formation

L’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle ont sur nos vies un impact bien plus profond qu’on ne pourrait le penser au premier abord. Nous y sommes confrontés au quotidien et ils influencent grandement tous les aspects de la bonne gestion d’une entreprise, y compris le pilotage efficace de la formation professionnelle.

Pensons par exemple aux paiements réalisés sans contact avec une carte de crédit, aux suggestions de séries par Netflix ou encore aux propositions d’emploi sur LinkedIn : à la base de toutes ces actions se trouve l’intelligence artificielle.

Dans le domaine de la formation, de nombreuses options existent pour améliorer l’expérience des apprenants et le résultat de l’apprentissage : reconnaissance vocale, apprentissage automatique ou encore réalité augmentée.

Pour décrire l’intelligence artificielle de manière simple et établir un lien avec l’apprentissage, je vais me baser sur le schéma suivant, qui comporte trois niveaux :

Artificial-intelligence-rings

L’intelligence artificielle à proprement parler est la capacité d’un système à apprendre seul (donc, sans encodage par commandes) des choses nouvelles. Chez nous, les humains, ce niveau correspond à ce que nous apprenons, aux nouvelles connaissances que nous acquérons.

De manière très similaire à ce qui se passe chez nous, avec l’apprentissage automatique, on intègre des données dans le système et une fois qu’un nouveau concept est compris, il peut être appliqué. Il s’agit de la technique que nous maîtrisons actuellement le mieux.

L’apprentissage profond (ou « deep learning » en anglais) est un peu plus complexe. Pour simplifier, on peut dire qu’il s’agit d’une technique qui procède par tâtonnements et tire des leçons des échecs. Au fil du temps, le système apprend à différencier les facteurs et à prévoir l’issue. C’est ce que nous faisons lorsque nous visionnons une vidéo sur YouTube et essayons d’acquérir seul une compétence. Cela prend plus de temps, mais au final, on apprend plus de choses et on comprend ce qui est pertinent.

Ces outils auront un impact fort sur la manière dont les entreprises interagiront demain avec la technologie. Pensez à vos achats en ligne. Vous lisez sans doute encore souvent les messages suivants : « Voulez-vous ajouter cet article à votre panier ? », « D’autres personnes ont aussi acheté… ». De même, lorsque vous aimez une image sur les réseaux sociaux, vous voyez d’autres types d’images similaires apparaître sur votre fil. Est-ce de la magie ? Pas du tout. Toutes ces actions sont basées sur les comportements précédents et visent à personnaliser les expériences futures.

 

Comment ces nouvelles technologies affectent-elles le secteur de la formation et du développement ?

La majorité des managers interrogés dans le cadre d’une étude du Workforce Institute, indépendamment de leur origine géographique, décrivent l’intelligence artificielle comme un outil de productivité, qui peut améliorer le travail.

De nombreux responsables des ressources humaines à travers le monde se sont penchés sur le rôle des technologies dans la réussite des équipes. Ils s’appuient déjà sur ces nouveaux outils pour réduire les tâches administratives, de l’accueil et de la formation des nouvelles recrues à la prévision des besoins de renforcement des compétences dans un domaine spécifique.

Les entreprises qui se sont lancées dans cette transition constatent toutefois un besoin fort d’actualisation des compétences de leurs collaborateurs pour répondre aux mutations rapides du monde actuel. Une étude de l’IBM Institute for Business Value a montré que des millions de collaborateurs vont devoir acquérir de nouvelles compétences du fait de l’intégration de l’intelligence artificielle ces prochaines années. Les dirigeants doivent veiller à encourager et à développer les « compétences comportementales » que sont notamment la créativité, la faculté de jugement et la capacité à communiquer de manière efficace.

Chez EF, avec l’équipe EdTech dont je fais partie, nous changeons la manière dont les individus interagissent avec la technologie pour apprendre. Grâce à l’inclusion de l’intelligence artificielle, notre école en ligne offre des expériences d’apprentissage immersif pertinentes ayant un réel impact.

Le rapport sur l’apprentissage de demain montre qu’entre 2017 et 2021, le recours à l’intelligence artificielle aura augmenté de 47,5 %.

Dans son application pédagogique, l’intelligence artificielle innove surtout en ouvrant la porte à une personnalisation à une grande échelle ; elle permet de détecter les forces et faiblesses de l’apprenant, de changer de contenu ou de méthodologie pour améliorer les résultats, voire de jumeler un apprenant au formateur ou partenaire d’étude le plus approprié, sur la base de l’interaction réalisée avec le contenu.

En cela, elle répond à une problématique importante pour les entreprises : la pertinence est en effet essentielle pour optimiser le rendement sur le temps investi par tous les apprenants, mais en premier lieu par les adultes qui doivent intégrer leur apprentissage dans un emploi du temps déjà bien rempli.

 

 

Explorez le futur de la formation professionnelle En savoir plus

Partagez cet article