Les dernières informations sur les voyages, les langues et la culture par EF Education First
Menu

12 incroyables traditions de Noël dans le monde

Noël a tout pour être aimé : festin, famille, festivités et bien d’autres mots qui ne commencent pas forcément par la lettre F. Ce qui confère à la saison des fêtes encore plus de charme est le fait qu’aux quatre coins du monde, les pays aient établi leurs propres traditions de Noël.

Nous en avons choisi quelques-unes particulièrement plaisantes et adorables – n’hésitez pas à les adopter et les intégrer à vos propres festivités.

1. Le poulet de Noël

À Noël, il est toujours question de nourriture et au Japon, cette dernière est associée à trois lettres : KFC. Les gens affluent vers la chaîne de restauration rapide américaine, KFC, pour manger – lancer de baguettes – « Kurisumasu ni wa kentakkii! », c’est-à-dire « du Kentucky Pour Noël ! »

Manger du poulet (frit) à Noël est une tradition qui remonte à une campagne de marketing de 1974 – et encore à ce jour, KFC enregistre son volume de ventes le plus élevé chaque année au réveillon de Noël.

2. Les numéros de la chance

Depuis la fin du 19e siècle, la loterie nationale espagnole met en jeu le plus gros montant d’argent de l’année : « El Gordo », c’est-à-dire « le gros (lot) ». Au fil du temps, c’est devenu un événement social important, qui a généralement lieu le 22 Décembre et voit les gens se réunir avec des dizaines de billets de loterie chacun en espérant faire partie des heureux gagnants.

Les numéros de la loterie sont traditionnellement chantés par un chœur de vingt-deux enfants des écoles et pratiquement tout le pays retient son souffle dans l’espoir de gagner le cadeau de Noël de toute une vie.

3. La Bûche de Noël

Au cas où vous ne seriez pas fan des arbres de Noël, vous pourriez peut-être vous intéresser aux bûches de Noël ? Dans de nombreuses régions d’Espagne, les cadeaux sont déposés par Tió de Nadal, soit une bûche de Noël sous forme d’un morceau de bois souvent doté d’un visage et de petites jambes.

Toutefois, la bûche ne se contente pas d’apporter des cadeaux aux familles ; Tio de Nadal partage également le repas du soir et s’installe confortablement sous sa propre petite couverture. Adorable, n’est-ce pas ?

Eh bien, le côté adorable s’arrête ici : la veille de Noël, la pauvre petite bûche est jetée dans la cheminée où les familles la battent à l’aide de bâtons jusqu’à ce qu’elle… euh… défèque des cadeaux et des bonbons. C’est probablement le moment opportun pour mentionner le surnom de Tió de Nadal : « Caga Tió », c’est-à-dire « la bûche à caca ».

4. Les balais et les serpillières

En Norvège, à Noël, il faut cacher ses serpillières et ses balais – non pas parce que les Norvégiens refusent de faire le ménage, mais parce qu’ils sont légèrement superstitieux et veulent empêcher les mauvais esprits, de retour sur Terre cette nuit-là, de voler les balais et s’envoler joyeusement vers les cieux de Noël.

5. Les araignées de Noël

Croyez-le ou non, rien ne vaut une araignée de Noël. En Ukraine, les arbres de Noël sont décorés de toiles d’araignée – pas de panique, il ne s’agit que d’ornements qui ressemblent à des toiles d’araignées et sont censés porter chance.

L’histoire remonte à une pauvre femme qui ne pouvait pas s’offrir de guirlandes pour décorer son sapin. Le lendemain matin, elle se réveilla et vit l’arbre couvert de toiles d’araignées qui semblaient resplendir magnifiquement dans la lumière du soleil. D’autres pays, comme la Pologne ou l’Allemagne, considèrent que trouver une araignée ou une toile d’araignée dans un arbre de Noël porte chance.

6. La boîte aux lettres du Père Noël

Je parie que nous avons tous écrit une lettre au père Noël à un moment de notre vie – mais saviez-vous qu’il avait vraiment une adresse ? Sa boîte aux lettres se trouve au Canada et si vous lui écrivez avant le 16 décembre – dans plus de 30 langues différentes, y compris le braille – il vous répondra.

Il suffit d’envoyer votre lettre à : Père Noël, Pôle Nord H0H 0H0, Canada. C’est gratuit ; vous n’avez donc pas besoin d’affranchir votre lettre, car le Père Noël est génial… tout comme le code postal du pôle Nord.

7. Le cornichon de Noël

Les cornichons devraient être vos décorations de Noël préférées, car ils sont synonymes de cadeaux supplémentaires. En effet, dans de nombreux pays, un ornement en forme de cornichon est caché quelque part dans l’arbre de Noël et la personne qui le trouve recevra un cadeau supplémentaire ou aura tout simplement beaucoup de chance.

On ne sait pas d’où vient exactement cette tradition, mais je pense que l’on peut s’en passer – du moment que nous recevons ce fameux cadeau supplémentaire.

8. Suivre les étoiles

Dans certaines parties du monde, comme l’Ukraine et la Pologne, le bon moment pour ouvrir les cadeaux est inscrit dans les étoiles : le plus jeune des enfants doit regarder le ciel et attendre qu’apparaisse la première étoile – signe que l’on peut commencer à ouvrir les cadeaux (en cas de temps couvert, quelqu’un décidera que le moment est apparemment venu.)

9. Le pudding de Noël

Le pudding – de toutes saveurs et consistances – est un délice de Noël populaire. En Slovaquie et dans certaines régions d’Ukraine, le pudding ne réchauffe pas seulement le cœur, il peut aussi prédire l’avenir : l’homme le plus vieux de la famille prend une cuillerée de loksa et la jette au plafond. Plus le pudding collera, plus vous aurez de la chance. C’est aussi simple que cela.

10. Donald Duck

Le « Donald Duck Special » de Noël est une importante tradition suédoise. Cette émission de télévision, qui dure plusieurs heures, est diffusée la veille de Noël, à 15 heures, et toutes les festivités sont organisées en fonction d’elle, de sorte que les familles peuvent regarder le spectacle ensemble.

11. Les monstres de Noël

Noël, dans toute sa splendeur festive et joyeuse, semble aussi être la période des monstres qui rappellent aux enfants d’être sages et de bien se conduire pendant au moins un mois de l’année. Jólakötturinn, le chat de Noël islandais, est l’un des membres les plus surprenants de cette « police de Noël ».

Cela semble adorable, mais, tout comme pour une certaine bûche, les apparences sont trompeuses : Jólakötturinn mange les enfants – à savoir les enfants qui ne s s’acquittent pas de leurs tâches et, par conséquent, ces derniers ne reçoivent pas de nouveaux vêtements à Noël. Miaouyeux Noël !

12. Se déplacer en rollers

Le prix du mode de transport le plus sympa à Noël est décerné à la capitale du Venezuela : Caracas. En effet, dans cette ville, les gens ne se rendent pas à la messe de Noël à pied, mais ils y vont en rollers. Certaines parties de la ville sont même fermées à la circulation afin que chacun puisse patiner jusqu’à l’église en toute sécurité.

Explorez le monde avec EFEn savoir plus

Partagez cet article

Derniers articles Culture