Comment apprendre une langue étrangère ?

L’apprentissage d’une langue étrangère comporte trois éléments :

  1. Comprendre la structure de la langue, c’est-à-dire la « grammaire »
  2. Mémoriser les mots de la langue, c’est-à-dire le « vocabulaire »
  3. Communiquer dans la langue jusqu’à ce qu’elle devienne automatique, c’est-à-dire la « pratique »

Au début de l’apprentissage d’une nouvelle langue, votre temps devrait être réparti comme suit : ¼ consacré à la grammaire, ¼ au vocabulaire et ½ à la pratique. Pendant votre temps de pratique, exercez-vous aux quatre compétences : parler, écouter, lire et écrire. Pour être efficace, vous devez équilibrer votre temps sur la journée ou tout du moins sur la semaine. Ne passez pas des heures à travailler avec des cartes-mémoires ou à regarder Netflix en anglais en pensant avoir bien employé votre temps. Un équilibre quotidien entre étude et pratique vous permettra d’améliorer vos compétences linguistiques beaucoup plus rapidement qu’un apprentissage compulsif.

Si vous n’êtes pas débutant dans votre langue cible, vous pouvez choisir de vous concentrer sur vos principales faiblesses ou de laisser de côté un point fort pendant un certain temps. Veillez simplement à ne pas créer de nouveaux points faibles en ignorant une compétence pendant trop longtemps.

La plupart des méthodes d’apprentissage linguistique enseignent aux étudiants une petite quantité de grammaire et de vocabulaire à la fois, puis leur permettent de s’exercer. Ils répéteront ce cycle encore et encore, développant ainsi leurs connaissances grammaticales et l’étendue de leur vocabulaire au fil du temps. Suivre un cours de langue à l’étranger est un bon exemple de cette approche équilibrée. Chaque jour, les étudiants suivent quelques heures de cours de langue pour apprendre de nouvelles notions de grammaire et de vocabulaire, puis passent le reste de la journée dans un environnement d’immersion où ils exercent leurs compétences linguistiques.

Il existe cependant d’autres façons d’apprendre une langue. Traditionnellement, les systèmes scolaires ont concentré leurs efforts sur l’enseignement de la grammaire et du vocabulaire, en consacrant très peu de temps à la pratique. Cette approche de mémorisation amène les étudiants à maîtriser une langue d’un point de vue technique (conjugaison des verbes, syntaxe, définitions, etc.) mais peu de manière pratique. Les étudiants ne sont souvent pas à l’aise de converser dans une langue apprise par mémorisation, même après plusieurs années d’enseignement.

À l’autre extrémité du spectre, les enfants apprennent une langue par « assimilation ». Ils apprennent à utiliser le vocabulaire et les structures grammaticales par imitation en l’absence de toute instruction formelle. Cette méthode est l’approche par immersion. Malheureusement, une approche par immersion pure permet à la plupart des adultes d’acquérir uniquement des compétences conversationnelles de base. Le cerveau des enfants est programmé pour l’acquisition du langage et ils ont pourtant besoin de nombreuses années pour apprendre leur langue maternelle. L’immersion pure est un excellent moyen d’apprendre une langue pour les enfants moins de 12 ans qui disposent de beaucoup de temps, mais pour les adolescents et les adultes, c’est une méthode lente et frustrante.

En fin de compte, la meilleure façon d’apprendre une langue est d’adopter une approche qui vous plaît. Les étudiants motivés apprennent les langues plus rapidement et sont beaucoup plus susceptibles de poursuivre leurs études sur le long terme. Apprendre une langue prend des mois, voire des années. Il n’existe pas qu’une seule bonne méthode pour apprendre une langue, néanmoins, si vous avez trouvé celle qui vous convient, n’en changez plus !

Questions liées