Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

13 mots qu’il est impossible à traduire en anglais

13

L’une des plus belles caractéristiques des langues est de mettre à notre disposition tout le vocabulaire nécessaire pour nous exprimer. L’époque où nous ne disposions que des grognements ou d’expressions faciales pour tenter de transmettre nos émotions est révolue depuis bien longtemps.

Cependant, bien que la langue anglaise se compose de plus de 750 000 mots, il arrive parfois qu’un terme unique ne soit pas en mesure de traduire nos émotions. Voici 13 exemples de mots qu’il est impossible à traduire en anglais :

1. Waldeinsamekeit (Allemand)

« Le sentiment de solitude et de connectivité à la nature de qui se retrouve seul dans les bois »

Nous sommes souvent tellement pris par nos propres vies que le stress et les responsabilités nous accablent. C’est à ce moment que nous devrions expérimenter Waldeinsamkeit : partir en randonnée ou en promenade dans les bois pour nous aider à nous ressourcer. Prendre du temps pour soi n’est jamais une chose vaine – surtout si l’on se retrouve au cœur de la nature.

2. Wabi-Sabi (Japonais)

« Trouver du beau dans les imperfections »

Rien n’égale la perfection. Rien (même si parfois, un brunch à base de Nutella s’en rapproche.) Mais c’est ce qui en fait la beauté ! Ce sont nos défauts et imperfections qui rendent chacun de nous unique, spécial et beau. Écoutez les Japonais et embrassez tous ces petits défauts.

3. Sautade (Portugais)

« Le sentiment de nostalgie éprouvé envers quelque chose ou quelqu’un d’absent que l’on aime, mais qui ne reviendra peut-être jamais »

Traitez-moi de romantique invétérée, mais j’adore ce mot. Il respire la nostalgie, la mélancolie, l’amour, le bonheur, la tristesse, l’espoir, le vide et le désir – tous les sentiments de la vie réunis en un seul mot.

4. Ya’aburnee (Arabe)

« La déclaration de quelqu’un qui souhaite mourir avant la personne aimée, car il lui serait intolérable de vivre sans elle »

Nous pourrions tous nous laisser aller au drame avec Roméo et Juliette de Shakespeare ou nous pourrions citer le grand Winnie l’ourson qui expliquait Ya’aburnee plus ou moins de cette façon : « si tu dois vivre cent ans, je veux vivre cent ans moins un jour pour ne jamais avoir à vivre un jour sans toi »

5. 缘分 ou Yuanfen (Mandarin)

« Le sort entre deux personnes »

Yuánfèn décrit l’idée qu’une relation est déterminée à l’avance ou prédestinée. Autrefois, on avait tendance à beaucoup l’utiliser sous forme de proverbe : 有緣無份 (yǒu yuán wú fèn), qui se traduit par « avoir un destin sans fatalité ». Donc, pour rester sur le thème de Roméo et Juliette, on peut employer ce mot lorsqu’un couple est destiné à se rencontrer, mais pas à rester ensemble (une idée apparemment employée aussi comme excuse sophistiquée lors d’une rupture).

6. Forelsket (Norvégien)

« L’euphorie ressentie à mesure que l’on tombe amoureux »

Il s’agit probablement de l’un des sentiments les plus agréables au monde : les papillons, les sourires et tant de laisser-aller romantique au son de cloud number nine (la sensation que vous donne Forelsket est comparable à celle de trouver 20 dollars au fond de votre poche, obtenir un dessert gratuit ou réaliser que vous acheté une pizza extra-grande pour le prix d’un grande).

7. Kilig (Tagalog)

« La sensation d’avoir des papillons dans l’estomac, généralement sous l’effet de quelque chose de romantique »

Je suis convaincue que Kilig est la version austronésienne de Forelsket – ce sentiment de picotement à l’estomac que vous n’éprouvez que lorsqu’une joie intense vous submerge, lors d’un premier baiser, par exemple.

8. Commuovere (Italien)

« Une histoire réconfortante qui vous émeut jusqu’aux larmes »

Par exemple, les films dans lesquels tournent des chiens me font habituellement cet effet-là. Si vous voulez vraiment connaître le sens du mot Commuovere, regardez Hachiko, un film tiré d’une histoire vraie qui raconte comment un chien, qui attendait son maître tous les jours à la gare, a continué à le faire des années durant après la mort du maître (et maintenant, vous pouvez pleurer).

9. Dépaysement (Français)

« Le sentiment que l’on éprouve en étant loin de son pays d’origine ; la sensation d’être étranger »

C’est presque comme avoir le mal du pays, mais en plus intense ; le sentiment de ne pas vraiment faire partie du paysage. C’est un peu comme une fleur qui aurait été arrachée à un joli jardin pour être jetée dans un petit vase sur un rebord de fenêtre.

10. Duende (Espagnol)

« Le mystérieux pouvoir d’une œuvre d’art d’émouvoir profondément une personne »

Le mot Duende est souvent associé au flamenco, mais il décrit généralement la beauté de n’importe quel type de performance artistique : il peut vous donner des sensations. Dans la mythologie espagnole et latino-américaine, Duende est une créature de type lutin ou elfe qui veille à ce que les petits enfants soient sages.

11. Hiraeth (Gallois)

« Un type de nostalgie particulier pour sa patrie ou un passé romancé »

Le sentiment de Hiraeth est très semblable au mal du pays ou au souvenir d’une époque de sa vie. C’est, par exemple, le cas d’une personne si nostalgique de ses années d’université – lorsque tous ses amis étaient réunis au même endroit et partageaient de merveilleuses choses – qu’elle donnerait n’importe quoi pour revivre cette période encore et encore.

12. Mamihlapinatapei (Yagan)

« Le regard tacite et significatif, échangé par deux personnes qui ont toutes deux le désir d’entreprendre quelque chose, mais sont toutefois réticentes à le faire »

Si vous avez déjà eu un coup de foudre pour quelqu’un, vous avez alors déjà expérimenté Mamihlapinatapei. Et votre sentiment a probablement été tout aussi déroutant que d’essayer de prononcer ce mot yagan (l’une des langues indigènes de la Terre de Feu). Mamihlapinatapai est également considéré comme l’un des mots les plus succincts et difficiles à traduire à l’échelle mondiale.

13. Toska (Russe)

« Une sensation de grande angoisse spirituelle, souvent sans motif spécifique ; un désir que rien ne semble pouvoir combler »

C’est essentiellement le moment où vous sentez et êtes sûr qu’il vous manque quelque chose, mais vous ne savez pas exactement de quoi il s’agit et cela vous frustre.

Apprenez ces 750 000 mots d'anglaisEn savoir plus

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus