Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

Comment mieux parler anglais en 10 étapes simples ?

Comment

Apprendre à parler anglais avec aisance est incroyablement important pour quiconque étudie cette langue. Rien ne peut remplacer l’utilisation de vos compétences linguistiques pour communiquer en temps et situation réels – et il n'y a rien de plus amusant. Quel que soit votre niveau, voici quelques astuces pour parler anglais mieux et plus rapidement en dix étapes faciles...

1. Imiter les autres

Pour la plupart des gens, apprendre l’anglais est synonyme de piles de livres, de mémorisation de listes et d’étude à l’aide de cartes. Tous ces éléments sont utiles à leur manière et ne doivent pas être ignorés. Cependant, de nombreuses personnes oublient – ou craignent – la partie active de l’apprentissage linguistique : explorer, jouer, écouter et répéter.

Des études montrent que l’imitation est l’un des meilleurs moyens d’améliorer vos compétences linguistiques. Écouter les autres et répéter ce qu’ils disent en suivant leur prononciation – y compris l’intonation, l’émotion et le choix des mots – est l’un des moyens de progresser les plus puissants et les plus amusants.

2. Éviter d’apprendre mot à mot

Vous en avez assez de mémoriser des listes de verbes et d’avoir toujours l’impression de ne pas pouvoir parler avec aisance ? Il est temps de changer de stratégie. Cette fois, apprenez des expressions complètes – c’est ce que l’on appelle « l’apprentissage par morceaux« .

Voyez ces nouvelles expressions comme des entités impossibles à séparer. Écoutez-les et répétez-les. Permettez-vous un instant d’oublier la grammaire ou le sens de chaque mot jusqu’à ce que l’expression vous vienne naturellement.

Soyez pratique et « copiez-collez » ce que vous entendez sans créer d’obstacles inutiles. Cela signifie apprendre dans son ensemble une expression comme « I need water », plutôt que de la traduire mot à mot après avoir appris à conjuguer le verbe « need ».

3. Utiliser immédiatement ses acquis

S’il y a une chose que votre cerveau apprécie, c’est de se sentir utile. Notre cerveau n’aime pas perdre de temps avec des informations que nous n’utilisons pas (c’est peut-être pour cela que vous ne cessez d’oublier les mots d’anglais appris la veille !)

Notre conseil : même si vous êtes seul dans la pièce, la première chose à faire en présence d’une nouvelle expression ou phrase, c’est de la lire immédiatement à haute voix. Répétez-la plusieurs fois jusqu’à ce que vous soyez capable de la dire de mémoire. Si vous écrivez trois phrases en utilisant le nouveau mot en question, c’est encore mieux.

C’est le moment où vous arrêtez de mémoriser et commencez à utiliser l’anglais !

4. Se comporter comme un acteur

Les acteurs ont une mission : étudier un texte, puis faire croire à leur public qu’il est le reflet de la réalité. Ils y parviennent en ayant recours à l’émotion, l’exagération, la répétition et la pratique. Alors pourquoi ne pas vous inspirer de vos acteurs préférés et en faire autant ?

Voici un jeu. Lorsque vous êtes seul, prenez une feuille de papier et notez-y une expression anglaise que vous souhaitez apprendre. À présent, essayez de la lire jusqu’à ce que vous soyez capable de la dire de mémoire. La prochaine étape consiste à prononcer cette expression en exprimant des émotions différentes. N’ayez pas peur d’exagérer ! Après un certain temps, vous serez habitué à la sonorité de l’expression sans même avoir besoin d’y penser.

5. Écouter les autres et parler dans les mêmes proportions

De nombreux apprenants d’anglais ont des difficultés à s’exprimer pour trois raisons : ils sont embarrassés par leur accent étranger, ils ne se souviennent pas des mots clés au moment opportun et ils ne parviennent pas vraiment à comprendre leurs interlocuteurs, autant d’éléments qui conduisent à des situations embarrassantes.

Solution : exposez-vous au plus grand nombre possible de chansons, de séries, de documentaires, d’accents et de conversations. Cela vous aidera à vous familiariser avec les différentes sonorités et prononciations de l’anglais en fonction des pays et des personnes.

Bonus – cela vous permettra de vous rendre compte du très grand nombre d’étrangers ayant un accent à travers le monde, mais néanmoins tout à fait capables de se faire facilement comprendre par des locuteurs natifs et de communiquer efficacement.

Donc… pourquoi pas vous ? Un accent étranger n’est pas la fin du monde – c’est simplement une preuve de votre courage à avoir appris quelque chose de nouveau !

6. S’écouter parler et recueillir l’avis de locuteurs natifs

Certains étudiants anglais sont si timides et anxieux qu’ils repoussent indéfiniment le moment de s’exprimer. Après des mois d’études, ils se rendent compte qu’ils ne se sont jamais entendus parler ! Il est essentiel de commencer à s’entraîner à dire des phrases de base dès le premier jour – à voix haute. D’entendre le son de sa propre voix. Écoutez les sonorités de l’anglais que vous parlez.

Le fait de vous enregistrer en train de lire des textes simples est un excellent point de départ. Cela vous aide de deux façons. Tout d’abord, vous commencez à être à l’aise avec la sonorité de l’anglais qui sort de votre bouche. Deuxièmement, vous pouvez sauvegarder votre enregistrement afin de l’utiliser dans l’avenir pour mesurer les progrès fantastiques que vous aurez réalisés !

Il est essentiel de recueillir l’avis d’une tierce personne, idéalement un locuteur natif. Pour ce faire, l’un des moyens les plus pertinents est de partir étudier l’anglais dans un pays anglophone, où vous recueillerez des avis en continu – en classe, en faisant vos courses, en explorant la ville et même dans votre famille d’accueil.

L’apprentissage par immersion est extrêmement puissant, car il transforme toute votre vie en opportunité – et plus vous utiliserez votre anglais dans un cadre naturel avec des locuteurs natifs de tous les milieux, plus vite vous progresserez.

Si vous n’avez pas cette possibilité, recueillez les observations continues de votre enseignant, de votre tuteur ou de n’importe quel autre interlocuteur anglophone de votre connaissance.

7. Devenir visuel

L’apprentissage visuel est puissant – et de plus en plus populaire. La recherche montre que les images associées aux mots nous aident à mémoriser beaucoup plus efficacement, entraînant ainsi moins de difficulté à l’oral.

La prochaine fois, pour mémoriser une nouvelle expression, utilisez l’une de vos photos personnelles ou une image trouvée sur Google Images pour illustrer le mot concerné. Choisir vos propres images pour vous créer une carte-mémoire ou un bloc-notes est essentiel pour vous souvenir de ces mots la prochaine fois !

8. Raconter sa vie

Votre cerveau est plus enclin à se souvenir d’un nouveau mot si vous l’appliquez à votre propre vie et le personnalisez le plus possible. C’est pourquoi il est judicieux de vous demander comment adapter une expression récemment apprise à votre situation personnelle. Et dans quel contexte, vous aurez l’occasion de l’utiliser.

Cela comporte deux avantages : premièrement, vous aurez l’impression de tirer profit de votre apprentissage et éviterez toute frustration. Deuxièmement, vous vous faciliterez la vie, car à la prochaine occasion de parler de vous-même, de vos souvenirs et de vos expériences, vous serez tout à fait prêt, puisque vous vous y serez déjà entraîné !

9. Commencer à chanter

La science a prouvé que la partie de notre cerveau qui s’intéresse à la musique est également active en matière d’apprentissage linguistique. Les étudiants en anglais qui écoutent souvent des chansons en anglais ont tendance à avoir une meilleure prononciation et à plus facilement comprendre leurs interlocuteurs – l’anglais leur vient tout simplement plus naturellement (voici les artistes que vous devriez écouter pour commencer).

Chanter est une excellente façon d’être à la fois de bonne humeur et d’améliorer votre anglais. Cherchez sur Internet les paroles (texte) d’une chanson que vous aimez et lisez-les tout en écoutant. Ensuite, chantez la chanson en même temps.

Soyez attentif à la prononciation des mots et reproduisez le plus fidèlement possible les sons que vous entendez. Vous allez bientôt vous retrouver sans le vouloir à chanter sans les paroles.

10. Connaître ses priorités

Demandez à n’importe qui : « Pourquoi apprenez-vous l’anglais ? » Les réponses seront différentes, mais la plupart des gens répondront : « parce que je veux décrocher un meilleur emploi », « parce que je veux m’installer à Londres », « parce que mon partenaire parle anglais » ou « parce que j’adore l’anglais ».

Par contre, imaginez-vous quelqu’un répondre « je veux parler anglais dans le but d’être parfait » ? Probablement pas ! Ne perdez jamais de vue que votre priorité est une communication efficace, pas la perfection. Concentrez-vous sur la manière de délivrer votre message, ce qui signifie parler dès que possible et autant que possible.

Etudiez l'anglais à l'étrangerEn savoir plus

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus