Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

15 abréviations anglaises à connaître absolument

15

Tout le monde aime les codes et les acronymes. Les abréviations sont des petits outils efficaces permettant de communiquer de manière plus rapide et plus amusante, surtout lorsqu’il s’agit d’écrire rapidement sur l’écran d’un smartphone. Et, en anglais, encore plus difficile d’y échapper.

Vous souhaitez apprendre l’anglais et l’aborder comme un natif ? Voici les 15 abréviations les plus fréquemment rencontrées, que chaque locuteur devait connaître.

Mais d’abord, un bref rappel :

  • Les abréviations sont des mots abrégés qui se terminent parfois par un point (par exemple, accomm. pour accommodation (hébergement) ou adj. pour adjective (adjectif)).
  • Les acronymes se prononcent intégralement, comme s’il s’agissait de noms, et se forment à l’aide de la première lettre de chaque mot d’une même phrase (comme, par exemple, NASA – National Aeronautics and Space Administration (Administration nationale de l’aéronautique et de l’espace).
  • On parle d’initalisme lorsqu’un mot se prononce lettre par lettre, comme, par exemple, UN (the United Nations) (l’ONU (l’Organisation des Nations Unies)). Fait amusant : on ajoute généralement « the » devant un initialisme, mais pas devant un acronyme, comme, par exemple, dans « I’m an interpreter at the UN » (je suis interprète à l’ONU) ou « I have an interview at NASA » (j’ai un entretien à la NASA).

1. RSVP – Please reply (réponse attendue, s’il vous plait)

Comme pour beaucoup d’autres abréviations d’anglais, celle-ci vient du français. RSVP signifie « réponse attendue, s’il vous plait ». Vous verrez apparaître cette requête sur les invitations aux mariages ou à d’autres cérémonies.

Et, oui, vous devrez y répondre – ainsi, la mariée ou l’hôte saura exactement le nombre de filets de saumon qu’il lui faudra commander.

2. ASAP – As soon as possible (dès que possible)

« Can you get this in ASAP? » (Pouvez-vous vous occuper de cela dès que possible ?) peut-on lire dans l’email de votre patron. Selon le projet, cela pourrait ou non soulever un vent de panique – mais dans tous les cas, cela ne vous laisse pas beaucoup de temps pour réfléchir à la situation !

3. AM/PM – Before midday (morning)/After midday (afternoon) (avant midi (le matin) / après midi (l’après-midi))

Entre 5 heures du matin et 5 heures de l’après-midi, il y a bien sûr une énorme différence que ces petits mots permettent de clarifier. Souvenez-vous de ne pas les utiliser avec un format horaire de 24 heures (6 PM équivaut à 18h00) et veillez à configurer correctement votre alarme.

Une alarme du « matin » qui se déclenche à 19 heures ne servira les intérêts de personne !

4. LMK – Let me know (tiens-moi au courant)

Informel, convivial – idéal à la fin d’un texte. LMK indique que vous êtes en attente d’une confirmation ou de plus amples informations.

5. BRB – Be right back (de retour dans un instant)

Parfois, au cours d’une conversation, quelque chose requiert notre attention – qu’il s’agisse de la sonnette, du chat qui demande à sortir ou d’une irrésistible envie de caféine. Ne vous en faites pas – informez vos amis que vous serez de retour dans un instant (BRB).

6. DOB – Date of birth (date de naissance)

« Qu’est-ce qu’une DOB ? » vous êtes-vous peut-être demandé en voyant cette abréviation pour la première fois. Après tout, il pourrait s’agir d’un vêtement mal assorti ou d’un type de médicament nauséabond. Eh bien, rassurez-vous, vous avez bien une DOB – en fait, nous en avons tous une.

D’ailleurs, vous célébrez probablement la vôtre, chaque année, avec un énorme gâteau, des glaces et des petits chapeaux de circonstance.

7. CC/BCC – Carbon copy/blind carbon copy (copie carbone / copie carbone invisible)

Bien qu’ils se réfèrent à l’ère du courrier électronique, ces termes proviennent de l’époque des appareils analogiques, où l’on réalisait les copies à l’aide de papier carbone. Un conseil, lorsque vous ajoutez des destinataires dans le champ CC, rappelez-vous qu’ils « peuvent clairement » voir à quelles autres personnes le courrier électronique est envoyé.

(Et ne cliquez pas sur « Répondre à tous », à moins que vous ne le souhaitiez RÉELLEMENT !)

8. TBA/TBC – To be announced/To be confirmed (à annoncer / à confirmer)

Vous souvenez-vous de l’invitation de mariage de votre ami qui nécessitait une réponse (RSVP) ? Assurez-vous qu’elle ne porte pas la mention « Venue TBA » ou « Groom TBC », autrement cela signifierait que rien n’est encore finalisé !

9. ETA – Estimated time of arrival (Heure d’arrivée estimée)

« Rendez-vous mardi à 21 heures ETA » est une phrase que vous pourriez entendre d’une personne revenant de voyage qui ignorerait l’heure d’atterrissage exacte de son vol.

10. TGIF – Thank God it’s Friday (Dieu merci, c’est vendredi)

Refrain préféré des travailleurs du monde entier, chaque vendredi après-midi – le week-end est arrivé !

11. FOMO – Fear of missing out (la peur de manquer quelque chose)

Et l’arrivée du week-end peut engendrer une sérieuse FOMO. Imaginez que vous soyez invité quelque part et que vous n’ayez pas envie d’y aller. Mais, en même temps, vous savez que vous vous y amuserez et que vous regretterez de ne pas vous y rendre. Donc, vous êtes au supplice à l’idée de prendre une décision.

12. IMO – In my opinion ou IMHO – In my humble opinion (à mon avis ou à mon humble avis)

Nous avons tous une opinion et c’est ainsi que nous l’exprimons.

13. N/A – Not available/Not applicable (non disponible / sans objet)

Lorsque vous remplissez un formulaire, vous utilisez cette abréviation pour indiquer qu’une section ne vous concerne pas.

14. AKA – Also known as (alias)

Cette « perle » sert à désigner quelqu’un ou quelque chose sous un autre nom – souvent un surnom. Par exemple, la manière dont votre frère pourrait présenter son nouveau-né : voici Eddie, aka (alias) « la machine à déféquer » ou la façon dont on surnomme un footballeur particulièrement apprécié au Chili : Alexis Sanchez, aka (alias) « El Niño Maravilla ».

15. DIY – Do it yourself (bricolage)

Les personnes qui souhaitent réaliser elles-mêmes leurs travaux plutôt que d’embaucher des professionnels (alias les « DIY-ers ») existent dans tous les aspects de la vie.

De la réparation de matériel électronique au capitonnage de meubles, en passant par la rénovation totale de la maison, comme vous pouvez l’imaginer, les projets de bricolage peuvent autant résulter en grandes réussites qu’en horribles désastres !

Perfectionnez votre anglais à l'étrangerEn savoir plus

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus