Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

L’art du thé à l’anglaise : mode d’emploi

L’art

Bien que le proverbe « un jour sans thé est un jour sans joie » soit chinois, les Britanniques ont soigneusement perfectionné leur art du thé et qui pourrait les en blâmer ? La porcelaine fleurie, les pâtisseries fines et les présentoirs à gâteaux ne contribuent-ils pas à apprécier davantage l’heure du thé ?

Même si la préparation du thé ne requiert pas grand nombre d’ingrédients – un sachet de thé et de l’eau font généralement l’affaire – il semble y avoir un certain nombre d’erreurs à ne pas commettre, sous peine de donner aux connaisseurs quelques raisons de vous juger sans pitié.

Mais plus pour longtemps ; puisque le thé est la boisson la plus consommée au monde – après l’eau – il est donc tout à fait légitime de lui témoigner le respect qu’il mérite. C’est pourquoi, j’ai demandé à Emma et Simon, deux Britanniques, récemment devenus nos experts attitrés en préparation et dégustation de thé, de partager leurs connaissances.

Si vous suivez leurs conseils sur la préparation du thé, vous deviendrez rapidement un expert en la matière.

1. Comment préparer une tasse de thé dans les règles de l’art ?

Simon : vous pourriez évidemment vous contenter de jeter un sachet de thé dans une tasse, d’y verser de l’eau bouillante et de laisser infuser le tout, mais nous sommes plus doués que cela, n’est-ce pas ? Essayons plutôt d’apporter une touche de sophistication britannique au processus. Pour préparer le thé comme un professionnel, il vous faut d’abord faire bouillir de l’eau que vous verserez ensuite, dès l’ébullition, dans une théière contenant un sachet de thé.

Il est important de ne pas laisser l’eau refroidir, car une telle erreur, digne d’un amateur, altérerait la saveur du breuvage. Puis, attendez les quelques minutes nécessaires à l’infusion du thé, avant de vous servir une tasse. C’est tout un métier ! (le temps d’infusion dépend de la concentration de votre sachet et de votre goût personnel, mais souvenez-vous qu’il n’y a rien de pire qu’un thé ayant infusé trop longtemps).

2. Dois-je ajouter du lait dans mon thé ?

Emma : oui, une tasse de thé sans lait ressemble à une Angleterre sans thé – elle est tout à fait absurde. Tout d’abord, assurez-vous que le sachet de thé ait vraiment infusé dans une tasse d’eau bouillante avant même de PENSER à ajouter le lait. La quantité de lait à ajouter dépend du goût de chacun ; toutefois, seuls les novices apprécieront un breuvage composé de plus de 20% de lait. Dans le doute, n’ajoutez qu’un soupçon de lait.

Ne vous fiez jamais à un breuvage aussi clair que la porcelaine de votre tasse. Un thé trop léger est source d’embarras – vous pourriez tout aussi bien boire du thé vert. Honte à vous !

Simon : et dire que je te prenais pour une amie, Emma ! Il faut TOUJOURS ajouter le lait en premier – tout le reste n’est qu’un crime de lèse-majes…THÉ. Déterminer le moment auquel ajouter le lait a longtemps été source de débats houleux au Royaume-Uni. Pour faire enrager un Britannique, pourtant réputé pour son calme légendaire, contentez-vous d’évoquer le débat sur l’ajout du lait en premier / en dernier. * Je suis un peu perplexe, Emma … *

3. Quel est le meilleur moment pour boire du thé ?

Emma : il n’y a absolument pas de moment idéal pour une tasse de thé. Permettez-moi d’illustrer mes propos. Vous venez de vous réveiller ? Les meilleures journées sont celles qui commencent avec une tasse de thé. Vous venez de rompre avec votre âme sœur (bae) et avez besoin d’apaisement ? Le thé est fait pour vous. Vous êtes déjà au travail ? Eh bien, mon ami, l’heure du thé n’est certainement pas loin. Quelqu’un au bureau vient de franchir le périmètre de 20 mètres qui le sépare de la bouilloire ?

C’est l’heure d’un thé « pas tout à fait comme je l’aime, mais que je boirai quand même par politesse ». Vous avez terminé votre dernière tasse ? Allez donc mettre cette bouilloire sur le feu. Vous envisagiez une tasse de café à la place ? Trêve de balivernes, préparez-vous plutôt un autre thé pour chasser ces pensées scandaleuses de votre esprit ; vous n’avez visiblement pas eu votre compte de thé pour aujourd’hui.

4. Quel est l’accompagnement idéal d’une tasse de thé ?

Emma : les biscuits ont été inventés dans le seul but d’être trempés dans le thé (véridique). Les biscuits digestifs, en particulier ceux fourrés au chocolat, sont divins en tout temps ; toutefois, leur goût peut être considérablement amélioré en les trempant brièvement dans une tasse de thé, fraîchement infusé.

Soyez prompt : trempé plus de 3 secondes, le biscuit risque de s’effriter et lamentablement couler au fond de votre tasse, accompagné d’un « plop » infâmant ; une moitié de biscuit au bout des doigts, vous pourriez alors devenir la risée des personnes ayant assisté à la scène.

Une grosse part de gâteau peut tout aussi bien faire l’affaire, mais pour rester anglais jusqu’au bout des ongles, n’oubliez pas de l’accompagner d’un énorme scone, généreusement badigeonné de crème fraîche épaisse et d’une fine couche de confiture de fruits.

5. Thé en sachet ou en feuilles ?

Simon : j’ai expérimenté et apprécié l’art du thé en feuilles, étape indispensable de tout amateur de thé en herbe, mais je suis un homme sans prétention et j’opte donc généralement pour le noble sachet de thé. Par contre, je n’irai pas me fourvoyer avec des sachets de thé aromatisé. La vie est bien trop courte pour prétendre qu’une monstruosité telle qu’une infusion à base de plantes peut rivaliser avec un mélange original de Twinings.

6. Peut-on boire du thé glacé à la place ?

Emma : et pourquoi même l’envisager ? Question suivante.

7. Puis-je boire de la tisane ou du thé aromatisé ?

Emma : personne n’apprécie vraiment le thé aromatisé ou la tisane, à moins d’être une incorrigible hipster croyant qu’il s’agit d’un remède miracle pour maigrir ou n’ayant jamais dégusté un thé authentique, parfaitement infusé (cette dernière raison étant la plus probable).

8. De quoi ai-je besoin pour organiser une réception de thé idéale ?

Simon : ne compliquez pas trop les choses. Il suffit de sortir vos plus belles tasses, soucoupes, cuillères et théières et de garnir votre présentoir à gâteau d’une multitude de délicieuses friandises. Pour une réception vraiment épique, laissez couler le thé et assurez-vous de suivre les conseils d’Emma : pas de scones, pas de réception.

9. Qu’est-ce qui est absolument impensable à l’heure du thé ?

Emma : la question de la concentration du thé et de la quantité de lait à ajouter a déjà été abordée, mais nous n’en avons pas terminé pour autant. N’ayez jamais l’audace de vous préparer un thé sans en offrir littéralement une tasse à chaque personne autour de vous. Essayez de vous souvenir avec précision des préférences de chacun : la moindre erreur obligerait vos amis ou collègues à boire votre thé par simple politesse. Des buveurs de thé, dignes de ce nom, pourraient vous en tenir rigueur.

Aussi, n’utilisez jamais la même cuillère après qu’elle ait servi à mélanger une tasse de thé sucré ou sans sucre, selon le cas ; cela se remarquerait et ce genre d’attitude inconsidérée et insouciante n’est pas tolérée dans la préparation du thé.

10. Combien de tasses de thé buvez-vous par jour ?

Emma : ma première tasse de thé, à l’âge de neuf ans, je l’ai littéralement recrachée et me suis juré de ne jamais plus boire quelque chose d’aussi horrible. En y repensant, je m’aperçois que mes parents l’avaient laissée refroidir et y avaient ajouté une quantité de lait inacceptable pour me protéger d’une éventuelle dépendance au thé, à un si jeune âge. J’en bois maintenant plus de huit tasses par jour (et je commence à comprendre la logique de mes parents).

Simon : j’ai toujours bu du thé, autant que je me souvienne, et il ne se passe pas un jour sans que je ne respecte ce rituel typiquement britannique. Autrefois, j’en buvais environ huit tasses par jour, mais ma consommation de thé a considérablement diminué depuis que je vis à l’étranger. Serais-je en train de perdre ma « britannicité » ?!

11. Qui aimeriez-vous inviter à votre réception de thé idéale ?

Emma : permettez-moi de rêver en désignant Ryan Reynolds. Il est clair que mon choix se passe de toute explication.

Simon : pour cette grande tradition britannique, je draperais la table de l’Union Jack et inviterais Sir David Attenborough, Stephen Fry, Benedict Cumberbatch, Emma Watson, Keira Knightley et sa majesté la reine en personne (accompagnée de ses Corgis, bien sûr) à déguster des mélanges tout en grignotant quelques Hobnobs.

Image de Connie Ma, Flickr / Creative Commons

Appréciez une pause thé à LondresEn savoir plus

Choisissez parmi 52 destinations et 12 langues

En savoir plus