Les dernières informations sur les voyages, les langues et la culture par EF Education First
Menu

Bavard, voleur d’accoudoirs… 5 personnalités que l’on rencontre en avion

On dit que le voyage est plus plaisant que la destination, mais quiconque a déjà pris un vol long-courrier est en droit de douter de cet adage séculaire. Des enfants braillards le long des allées exiguës, aux passagers maladroits prêts à renverser leur jus de tomate sur vos genoux au moindre soupçon de turbulence, l’expérience n’est-elle pas parfois quelque peu éprouvante ?

Dans un souci de vous préparer au mieux à votre prochain voyage en avion, nous avons dressé une liste des cinq personnalités que vous pourriez rencontrer durant votre vol et les conseils adéquats pour vous entendre avec chacune d’elles

1. Le Voleur d’accoudoirs

Cela peut commencer subtilement, avec juste un bout de coude appuyé sur l’accoudoir que vous aviez déjà identifié comme étant le vôtre avant l’arrivée de l’intrus. Lentement, ils se frayera un chemin dans ce qui est résolument votre territoire. Dès que vous retirez votre bras de l’accoudoir, ne serait-ce qu’une seconde – que ce soit pour plonger la main dans votre sac de voyage inutilement grand ou pour réclamer un en-cas à l’hôtesse de l’air – il profite de l’occasion pour occuper votre espace.

Comment s’entendre avec lui ? Selon une loi non officielle, chaque passager bénéficie au moins d’un accoudoir. Donc, si vous êtes assis au milieu et que vos deux accoudoirs ont été volés, vous n’avez pas d’autre choix que de déclarer la guerre à vos voisins – ou tout du moins, leur dire deux mots, poliment, mais de façon bien sentie. Il est temps de les battre à leur propre jeu et de regagner au moins un accoudoir !

2. Le Bavard

Vous êtes installé dans votre siège, un livre à portée de main, prêt pour un vol de détente et de lecture. Le Bavard, cependant, a d’autres projets. Au début, vous supposez qu’il s’agit simplement d’une brève conversation polie qui finira par laisser place à un silence feutré propice au calme et à la détente. Il n’en est rien. En un rien de temps, vous connaîtrez la marque de ses crèmes de soin, son sandwich préféré et les prénoms de chacun de ses 11 cousins.

Comment s’entendre avec lui ? Certaines personnes sont ravies de discuter pendant un vol. D’autres, cependant, préfèrent simplement se concentrer sur un film. Si vous appartenez à ce dernier groupe, contentez-vous de déclarer poliment : « Désolé de vous interrompre, mais je voulais à tout prix lire ce livre / regarder ce film depuis des lustres ! », puis retournez à vos occupations. Pour une attaque moins frontale : prétextez d’aller aux toilettes, puis, à votre retour, faites-lui un bref sourire amical, tout en mettant immédiatement vos écouteurs dans les oreilles. Si tout cela échoue, faites semblant de vous endormir – un bon ronflement théâtral vous aidera grandement.

3. Le Trouillard

On repère cette personne à un kilomètre à la ronde. Le visage de marbre, regardant droit devant lui et s’accrochant fermement à son siège – il est absolument terrifié par l’avion et tout ce que cela comporte. À la moindre turbulence soudaine ou au moindre bruit étrange provenant de l’appareil, vous le voyez lancer des regards fiévreux alentour, cherchant ainsi à savoir si d’autres personnes paniquent et s’il doit commencer à sortir son gilet de sauvetage de sous son siège.

Comment s’entendre avec lui ? D’après mon expérience personnelle, ayant moi-même une certaine appréhension de l’avion, je peux dire que dans la plupart des cas, le mieux est de simplement ne pas s’en préoccuper. Si quelqu’un a l’air particulièrement bouleversé, vous pouvez lancer un bref « Tout va bien ? ». À part cela, laissez-le simplement passer le temps du vol comme bon lui semble. Discuter avec quelqu’un qui a peur de l’avion est un bon moyen de lui changer les idées. Toutefois, il vaut mieux ne pas forcer la conversation, si votre voisin se concentre sur des exercices de respiration profonde ou s’il préfère se distraire en écoutant de la musique ou en regardant un film.

4. L’Homme d’affaires

Ce personnage, qui a déjà effectué une centaine de vols, a l’air presque aussi sérieux que son veston parfaitement repassé. Il semble légèrement agacé par l’exiguïté de son environnement – en fait, il ignore encore comment il a bien pu se retrouver en classe économique – et considère les autres passagers en survêtement avec perplexité.

Comment s’entendre avec lui ? Dans neuf cas sur dix, vous coexisterez simplement dans un silence feutré. Il passera probablement tout le vol sur son ordinateur ou son téléphone à écrire des e-mails extrêmement importants. Ne manquez surtout pas de vous émerveiller devant son air épouvanté lorsqu’il découvrira son plateau-repas gratuit – et de vous précipiter pour réclamer du rab si vous êtes particulièrement affamé.

5. L’Affectueux

Contraste saisissant avec l’homme d’affaires maniéré, l’Affectueux ne tardera pas à s’endormir et à empiéter rapidement sur votre espace personnel. Qu’il s’agisse de sa tête nonchalamment posée sur votre épaule voire de son corps entier affalé contre vous, vous vous demandez si vous allez regagner un jour votre liberté ou passer le reste de votre vie à l’intérieur de cet avion.

Comment s’entendre avec lui ? En supposant qu’un câlin surprise de la part d’un inconnu ne soit pas votre tasse de thé, éloigner l’envahissant personnage sera, ici, votre but principal. Dans la plupart des cas, un léger coup de coude permet de le renvoyer vers son siège. Repoussez-le simplement avec douceur et délicatesse dans la direction opposée pour reconquérir, une fois de plus, votre liberté physique.

Découvrir le monde avec nousEn savoir plus

Partagez cet article

Derniers articles Voyage