Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

Fêter Halloween en France ou pas, là est la question ?

Fêter

Petit ou grand, on aime ou pas fêter Halloween, voici quelques arguments avancés par les deux parties et vous aideront à choisir votre camp !

Cette fête d’origine irlandaise aujourd’hui très largement adoptée par les américains fait toujours parler d’elle en France. En effet, cette fête est associée au Dia de los Muertos en Amérique du Sud ou à la toussaint célébrée par les chrétiens. L’origine du mot parle d’elle-même, en effet de l’ancien anglais « All Hallow Even » qui signifie « la veille de tous les saints », on est bien dans le thème. A la fois commerciale, festive ou bien à connotation commémorative, finalement célébrer ou pas Halloween peut occasionner certains débats auprès de nos compatriotes. Voici quelques arguments qui pourront peut-être à choisir votre camps.

Les arguments ‘POUR’

Toutes les occasions sont bonnes pour faire la fête, se déguiser, organiser des processions à la lueur des bougies… et même faire manger de la citrouille aux enfants – surtout les plus réticents – qui les auront vidées de leur chair pour les transformer en lanterne pour l’évènement. Les parents et les enseignants verront là l’occasion d’une activité manuelle et artistique. On pourra même pousser à l’apprentissage de tous les noms de cucurbitacées qui poussent à foison à cette période.

C’est également l’opportunité de développer la créativité de chacun. On sort la tête des écrans d’ordinateur pour se fabriquer le plus beau des costumes et faire une décoration digne d’une scène de crime.

De plus, le porte à porte le jour J permet de se rapprocher du voisinage pour demander « des bonbons ou un sort ». Dans les petites villes ou les quartiers à l’ambiance familiale, cela est d’autant plus important de créer et maintenir du lien. Les enfants sont un vrai trait d’union sur le sujet surtout si les personnes qui ouvrent la porte ont quelques friandises à offrir aux chérubins parés de leur plus beaux costumes.

Il ne faut pas se le cacher cette fête tombe plutôt bien pour patienter entre le retour des grandes vacances des souvenirs et du sable plein la tête et avant les festivités de noël. Un peu comme une fête intermédiaire.

Les arguments ‘CONTRE’

Beaucoup dénoncent le côté commercial et consumériste de cette fête qui sous certains aspects amène à dépenser plus qu’à l’accoutumée entre bonbons, décorations et costumes. On ne va tout de même pas effrayer les voisins avec un déguisement de père noël !…
De plus, certains parents dénoncent le côté morbide et sanguinaire d’Halloween qui peut faire ressortir certaines phobies ou autres peurs enfouies. Gare aux cauchemards ! 😉

Les gens associent souvent Halloween aux Américains à tort ou à raison et ne veulent pas vendre leur âme au diable (sans jeu de mot) et perdre leur identité en s’adonnant à cette fête yankee.

‘POUR’ et ‘CONTRE’

La bonne nouvelle est que la fête d’halloween tombe très souvent pendant les vacances scolaires ce qui permet soit de penser à autre chose, soit d’être dans un lieu sans voisins à moins d’1km soit finalement d’être parti à l’étranger dans un pays où on ne fête pas Halloween.

Par ailleurs, qui dit beaucoup de bonbons, dit beaucoup de sucre, de colorants et autres dérivés, voila qui est très sympa pour les petits et les grands enfants, mais aussi pour les dentistes et les médecins… qui vont récupérer des dents à soigner et des estomacs à soulager…

La création d’un sentiment de peur est le moteur de l’évènement avec tous les sentiments contraires que cela peut engendrer…d’un côté la joie de faire sursauter un frère ou une sœur avec une araignée de l’autre la remontée des angoisses.

 

Bref, si vous voulez tenter votre chance de gagner un séjour à l’étranger pour fêter Halloween comme il se doit, commandez votre brochure dès aujourd’hui et vous recevrez peut-être la brochure fantôme pour réaliser vos rêves les plus effrayants.

Remportez un billet d'avion pour fêter Halloween au bout du monde !Je tente ma chance !

Testez votre niveau d'anglais en quelques minutes

En savoir plus