Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

NBA : les termes anglais du basketball à connaître

NBA

Vous envisagez de partir aux États-Unis pour le tourisme, dans le cadre d’un séjour linguistique pour apprendre l’anglais ou encore pour le travail ? Attendez-vous à découvrir une culture du sport bien différente à celle que vous connaissez en Europe. Alors suivez ces quelques conseils pour vous familiariser dès maintenant avec l’un des sports les plus populaires du pays : le basketball.

Découvrez les origines de la NBA, les bases du basketball, les meilleures équipes du moment ainsi que tous les termes en anglais pour vous aider à devenir le roi du parquet… ou le meilleur des supporters lorsque vous assisterez à un match en direct ! L’expérience est unique, chaque confrontation est un vrai show !

Les origines de la National Basketball Association (NBA)

La National Basketball Association (NBA) a été fondée en 1949, après la fusion de la National Basketball League (1937) et la Basketball Association of America (1946). La popularité de la NBA s’accroît dans les années 1960 et atteint son apogée dans les années 1980 avec Mickael Jordan et la Dream Team. Elle est aujourd’hui l’une des ligues majeures du sport américain avec la NFL (National Football League), la MLB (Major League Baseball) et la NHL (National Hockey League).

Savez-vous où a eu lieu le premier match de l’histoire de la ligue américaine de basketball ? Et bien… contre toute attente… au Canada ! Devant plus de 7000 personnes, le premier match a eu lieu le 1er nov. 1946 entre Toronto et New York.

Le championnat comprend actuellement 30 équipes (ou « franchises ») divisées en deux grands ensembles (ou « conférences ») : 15 équipes à l’Est et 15 équipes à l’Ouest. Découvrez l’histoire qui se cache derrière chaque équipe NBA (savez-vous pourquoi la franchise de Denver s’appelle les Nuggets ?) et celle du logo de la NBA, l’un des plus populaires du sport.

Les bases du basketball

Deux équipes de cinq joueurs s’affrontent sur le terrain. Le but est de marquer davantage de points que l’équipe adverse en marquant des paniers, c’est-à-dire en faisant passer le ballon dans un arceau placé en hauteur (3,05m). Les joueurs doivent manipuler le ballon uniquement avec les mains. Le toucher avec une partie quelconque de la jambe est interdit. Un panier inscrit rapporte deux points à son équipe, à l’exception des tirs effectués au-delà de la ligne des trois points (7,23m) qui rapportent trois points et des « lancers francs » (Free throw, consécutifs à une faute), un point.

Un match se déroule en quatre périodes de douze minutes. Mais le chronomètre est souvent arrêté suite à des fautes ou des « temps morts » (timeout). Avec les nombreuses activités proposées notamment à la mi-temps (pom pom girls (ou cheerleaders), mini concerts, concours de dunks…), un match de NBA peut donc durer environ deux heures !

Après une saison régulière débutant en octobre, les huit meilleures équipes de chaque conférence s’affrontent en séries éliminatoires (Playoffs). Les Finales opposent la meilleure équipe de la conférence Est contre celle de l’Ouest. Celle qui remporte quatre matchs en premier est désignée championne NBA.

Les termes anglais les plus courants en NBA

Familiarisez-vous avec ce lexique non exhaustif pour comprendre la plupart des termes anglais employés en NBA ! Et mettez en pratique vos connaissances dès que possible en direct sur place (l’ambiance y est « réellement folle ») lors d’un voyage ou d’un summer camp aux USA par exemple, ou bien devant votre poste de télévision, beIN SPORTS étant le diffuseur officiel en France. Vous pouvez y voir les matchs en français ou en anglais pour vous familiariser avec le jargon employé par des commentateurs sportifs déchaînés !

Air ball (« balle en l’air ») : tir en suspension qui ne touche aucun élément du panier.
Alley-oop : reprendre une passe en vol pour aller « dunker ».
All Star Game (« match des étoiles ») : match et évènement annuel opposant les meilleurs joueurs des conférences Est et Ouest.

Block (« contre ») : geste effectué par un joueur en défense pour dévier sans commettre de faute un tir adverse.
Buzzer beater (« tir battant la sonnerie ») : tir en suspension effectué peu avant la fin d’un quart temps et où le ballon ne pénètre dans l’arceau qu’après que la sonnerie (buzzer) ne retentisse.

Christmas Day (« Jour de Noël ») : tradition annuelle, cinq matchs sont joués à Noël avec certaines des meilleures équipes et joueurs.
Clutch : période de fin de match quand le score est serré et que la tension est à son comble. Un joueur ou une action peuvent alors être décrits comme clutch.

Franchise : équipe sportive admise dans une ligue professionnelle par achat d’une franchise.
Free throw (« lancer franc ») : pénalité accordée à un joueur victime d’une faute au moment où il shootait.

Double-double et triple double : performance individuelle lors d’un match dans lequel un joueur a enregistré au moins dix unités dans deux ou trois des cinq catégories statistiques suivantes : points, rebonds, passes décisives, interceptions et contres.
Draft (« repêchage ») : comparable à une bourse de joueurs qui vont débuter dans la ligue, Chaque équipe va sélectionner à tour de rôle un joueur issu de l’université, du lycée, ou de l’étranger. Point d’entrée principal pour la majorité des joueurs.
Dunk : marquer en projetant le ballon dans l’arceau, à une ou deux mains.

Hall of Fame : sorte de Panthéon du basket-ball mondial. Il honore les plus grands joueurs, équipes, entraîneurs, arbitres, dirigeants et personnalités. Situé à Springfield dans le Massachusetts.

Martin Luther King Day ou MLK Day (« Journée en hommage à Martin Luther King ») : marathon de matchs, actions solidaires, sensibilisation générale au basket…
Money Time (« période qui rapporte gros » « moment où tout se joue ») : période pendant laquelle la possession du ballon devient cruciale et où les joueurs sont censés faire des prouesses pour gagner la rencontre. En général, ce sont les dernières minutes de jeu.
MVP ou Most Valuable Player : trophée annuel qui récompense le meilleur joueur de la saison régulière.
MIP ou Most Improved Player : récompense le joueur ayant le plus progressé par rapport à l’année précédente.

Pick and Roll : équivalent du « une-deux » en football où un joueur passe la balle à un autre qui lui redonne instantanément. Tactique un peu plus élaborée qui concerne également deux joueurs.
Playoffs : séries éliminatoires de la NBA. Ils sont organisés en quatre tours et regroupent seize équipes, huit de chaque conférence.

Rookie : joueur disputant sa première année en NBA.

Screen ou pick (« poser un écran ») : un attaquant vient se placer près d’un défenseur, et son coéquipier avance vers lui… Le poseur d’écran doit rester en place au moment du contact avec le défenseur.
Sweep (« coup de balai ») : gagner une série de Playoffs sans perdre un match.

Timeout (« temps mort ») : arrêt de jeu.
Trashtalking (« chambrage ») : tenir des propos provocateurs envers l’adversaire.

Les meilleures « franchises » du moment sont…

Saviez-vous que l’équipe la plus titrée est celle des Celtics de Boston avec 17 titres ?

A l’heure où nous publions cet article, Les Lakers de Los Angeles, les Clippers de Los Angeles, les Nuggets de Denver et les Rockets de Houston sont certainement les meilleures équipes de la conférence Ouest. A l’Est, les meilleures franchises sont les Raptors de Toronto (champions NBA 2019 grâce à un énorme Kawhi Leonard), les Celtics de Boston, le Heat de Miami et les Bucks de Milwaukee.

Meilleurs joueurs à l’Ouest : LeBron James, Anthony Davis, Kawhi Leonard, Kyle Kuzma, Paul George, James Harden, Luka Dončić, Klay Thompson, Stephen Curry ou encore Nikola Jokić.

Meilleurs joueurs à l’Est : Kyle Lowry, Pascal Siakam, Jayson Tatum, Giánnis Antetokoúnmpo, Khris Middleton, Ben Simmons, Joel Embiid, Kyrie Irving, Kevin Durant ou encore Jimmy Butler.

Les franchises se hissant dans le haut du classement en saison régulière, ne sont pas nécessairement les équipes favorites pour les Playoffs… Quand cette « deuxième partie de saison » démarre, les matchs s’enchainent à un rythme effréné, la tension monte, des ambiances de folie se font ressentir dans les salles… les équipes attendues peuvent alors tomber à tout moment ! We love this game !

Etudiez l'anglais aux Etats-UnisEn savoir plus

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus