Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

10 faits à connaître avant de vous installer à Singapour

10

La cité-État de Singapour, l’un des principaux centres financiers et commerciaux d’Asie, est une combinaison remarquable de culture, de gastronomie, de confort moderne et de traditions bien ancrées. Vous envisagez de vous installer à Singapour ? Voici 10 faits que vous devriez connaître.

  1. La langue

Locuteurs de la langue du commerce et des échanges, les anglophones qui prévoient de s’installer à Singapour ont une longueur d’avance. Outre l’anglais, les langues officielles de Singapour sont le malais, le mandarin et le tamoul. Cependant, vous découvrirez bientôt le « singlish », dialecte non officiel du pays et point de contact verbal neutre entre ses différents groupes ethniques.

  1. Partir en voyage

Singapour est une ville-État à peine deux fois plus grande que la minuscule Malte, il est donc compréhensible d’y ressentir une certaine claustrophobie. Heureusement, celle-ci est facile à chasser. Avec des vols continuels à destination de l’Inde, la Thaïlande, le Vietnam, le Cambodge, Bali, la Chine, les Philippines, la Malaisie, l’Australie, l’Europe et bien d’autres encore, l’aéroport de transit Changi de Singapour est l’un des grands au monde en son genre.

  1. Un environnement humide

Se déplacer par temps humide à Singapour, situé seulement un degré au nord de l’équateur et bénéficiant de deux saisons de mousson, peut requérir un minimum de planification. Préparez-vous à la météo en prévoyant un parapluie pliable, une multitude de crèmes solaires et, bien sûr, un chapeau (les rayons du soleil traversent les nuages). Autre conseil par temps humide : ne laissez pas de nourriture sur le plan de travail de la cuisine au risque d’y découvrir une surprise moisie. Beurk !

  1. Les boutiques

Singapour propose de nombreuses options permettant de pratiquer la thérapie du shopping. Sa multitude de centres commerciaux climatisés, destinations populaires pour échapper à la chaleur, regorgent de magasins d’électronique, de vêtements, de marques de luxe, de soins de la peau, de livres, d’articles ménagers, de disques, etc. Vous n’êtes pas fan des centres commerciaux ? Aventurez-vous plutôt au cœur des communautés locales où les marchés regorgent de nourriture, de bibelots et d’innombrables autres objets à dénicher.

  1. Les transports publics

Avec plus de 100 gares aux quatre coins de l’île, le système ferroviaire MRT (Mass Rapid Transit) de Singapour est fiable, efficace et bon marché. D’un autre côté, posséder une voiture n’est certainement pas bon marché. Si vous devez avoir une voiture, attendez-vous à payer beaucoup plus cher pour le même modèle à Singapour que dans votre pays d’origine. Sinon, abstenez-vous et économisez vos deniers pour les dépenses alimentaires et le shopping !

  1. La bulle des expatriés

Ceux qui disposent du budget nécessaire et ont envie de dépenser de l’argent s’apercevront que la vie à Singapour ressemble à un centre de villégiature (nounous à domicile, appartements avec services hôteliers, piscines à débordement). L’inconvénient de cela est de créer une « bulle » indestructible autour de vous. Vous ne cherchez pas la riche bulle d’expatriés de votre vie ? Choisissez un logement plus éloigné de la ville, faites un réel effort de discuter avec les habitants, apprenez quelques phrases en singlish, mangez dans des centres de marchands ambulants (nourriture en plein air), prenez les transports en commun et rejoignez des clubs d’intérêts spécifiques.

  1. Les amendes

Les fameuses amendes de Singapour méritent d’être observées attentivement. Bien que les règles paraissent raisonnables, dans un premier temps (ne pas manger ni boire sur le réseau MRT, jeter d’ordures sur la voie publique, traverser en dehors des passages piétons ou cracher), elles deviennent de plus en plus mémorables (ne pas nourrir les pigeons, se promener nu dans sa propre maison ou importer du chewing-gum). En fait, à la réflexion, nous apprécions particulièrement cette dernière qui est en grande partie responsable de l’extrême propreté des rues de Singapour.

  1. L’emploi

À Singapour, les principaux secteurs sont la finance, le pétrole et les affaires. Ce ne sont pas des domaines que l’on choisit par hasard, ce qui explique les nombreuses mutations d’expatriés à Singapour par les entreprises. Vous cherchez du travail en ligne ou via une agence ? Pour avoir une idée de votre admissibilité à exercer une activité professionnelle à Singapour, consultez le site Web du ministère de la Main-d’œuvre (où vous trouverez également des informations sur les pratiques de travail, y compris les jours de maladie et les congés payés) et, surtout, souvenez-vous que vous ne pouvez pas demander de visa de travail si vous ne disposez pas d’une offre d’emploi.

  1. La gastronomie

Vous aimez manger ? Vous adorerez Singapour. Dans les centres de marchands ambulants et les restaurants étoilés Michelin, à choisir selon votre humeur ou votre budget, les menus vous proposeront une multitude de mets savoureux à essayer, du célèbre crabe au chili à des plats plus inhabituels tels que le porridge de grenouille et la raie à la sauce sambal. Lorsque vous allez déjeuner dans le quartier central des affaires, il n’est pas rare de voir des habitants laisser des objets sur des chaises de façon apparemment aléatoire. Ne les retirez pas : c’est le système Chope, une façon de réserver une table.

  1. Les pourboires

Ne vous inquiétez pas pour le calcul de votre pourboire : des frais de service de 10 % et une taxe de 7 % sont déjà mentionnés sur votre ticket de caisse. Bien sûr, vous pouvez toujours laisser un pourboire à un serveur au restaurant si vous êtes satisfait du service. N’oubliez pas, cependant, que les chauffeurs de taxi et autres prestataires de services ne s’attendent pas à recevoir de pourboire.

Séjour linguistique à SingapourDécouvrir