Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

3 façons d’amener votre cerveau à apprendre une nouvelle langue

3

Apprendre une nouvelle langue est incroyablement gratifiant et divertissant, mais il y a des moments où notre cerveau semble nous jouer des tours.

Ayant moi-même appris à parler quatre nouvelles langues à partir de zéro, je sais qu'il existe certaines astuces pour surmonter une baisse de régime et rebooster votre apprentissage.

Voici mes trois meilleures façons d'amener votre cerveau à apprendre une nouvelle langue plus rapidement.

1. Créer un sentiment d’urgence

L’excuse la plus fréquemment invoquée lors de l’apprentissage d’une nouvelle langue ? Le manque de temps.

Après avoir été exposé une journée entière, au travail ou à l’école, à d’énormes quantités d’informations, votre cerveau pourrait refuser d’étudier une nouvelle langue à tout prix pour une raison simple : éviter de dépenser de l’énergie supplémentaire !

Alors, comment lutter contre cela ?

Inscrivez-vous à un vrai cours avec d’autres étudiants

N’importe quel cours. Un cours en ligne, un cours en personne ou un atelier du samedi. Le but est de vous sentir responsable envers quelqu’un. S’engager à se présenter devant d’autres personnes, en particulier devant une classe et un enseignant, permet de ressentir le juste degré de pression.

Suivez vos progrès… et partagez-les

Avez-vous déjà pensé à vous enregistrer en audio ou en vidéo pour suivre vos progrès ? Que diriez-vous de partager votre dernière dissertation, composition ou vos expressions préférées sur les médias sociaux ? Il existe une vaste communauté d’apprentissage linguistique sur Twitter et plusieurs groupes Facebook qui vous permettront de progresser et de partager.

Ne permettez en aucun cas à votre cerveau d’échapper à votre langue cible

Écouter de la musique sur le chemin de l’école ou du travail, regarder des films ou des séries Netflix le week-end, lire un magazine au petit-déjeuner ou publier sur les médias sociaux dans votre nouvelle langue, sont d’excellentes façons de commencer à concrétiser votre apprentissage.

Vous pouvez même étiqueter des objets de votre maison à l’aide de post-its dans votre nouvelle langue, vous serez ainsi exposé à des mots nouveaux tout au long de la journée. Le but est de faire comprendre à votre cerveau qu’il faut utiliser cette langue-là… parce qu’elle est tout autour de vous.

2. Rendez votre apprentissage aussi personnel que possible

Notre cerveau a tendance à oublier ce que nous trouvons superflu. Ou intéressant. En fait, la plupart d’entre nous se plaint d’avoir une mauvaise mémoire et de ne pas se souvenir d’un nouveau mot, par exemple, mais c’est tout à fait naturel étant donné la quantité d’informations qui bombardent notre cerveau au quotidien.

Votre mission ? Duper votre cerveau, en lui faisant croire que ces mots étrangers sont significatifs, nécessaires et personnels.

Utilisez vos propres photos

La prochaine fois que vous créerez une carte-mémoire pour le mot « chien » en espagnol, en français ou en allemand, sachez que votre cerveau sera plus enclin à s’en souvenir si vous prenez une photo de votre animal de compagnie et que vous l’utilisez ensuite pour illustrer la carte mémoire, plutôt que d’utiliser la traduction anglaise équivalente, par exemple.

Et il est très facile de faire cela sur votre smartphone – installez une application flashcard gratuite, comme Quizlet ou AnkiApp, et téléchargez vos propres photos.

Choisissez des expressions clés plutôt que des listes

Plutôt que de mémoriser des listes de vocabulaire, choisissez des mots pertinents par rapport à vos propres expériences, habitudes et relations.

Par exemple, il n’est pas rare, au début de l’apprentissage d’une nouvelle langue, d’apprendre différents noms de métiers. Plutôt que de mémoriser des listes interminables de métiers, commencez par le vôtre, celui de votre partenaire, de vos parents ou de votre meilleur ami ! Vous avez beaucoup plus de chances d’utiliser les mots que vous avez appris et, par conséquent, de vous en souvenir plus longtemps.

Écrivez sur vous-même, dès que vous en avez la possibilité

Utilisez des nouveaux mots pour parler de votre vécu, expliquer vos sentiments, vos opinions et votre histoire personnelle, plutôt que de vous en tenir aux exemples des manuels génériques. Ce que vous voyez dans les manuels est le point de départ de votre apprentissage et non la finalité, qui consiste, en fait, à utiliser la langue dans la vie réelle et de manière naturelle et utile.

3. Apprenez à répéter d’une manière qui fonctionne réellement

Certains se souviennent parfaitement de tables entières de verbes anglais ou espagnol qu’ils ont appris au lycée. Cependant, demandez à ces personnes de les conjuguer, de les utiliser dans leur contexte ou de les appliquer tout en racontant une histoire… et vous comprendrez alors pourquoi répéter histoire de répéter n’est pas toujours la meilleure voie à suivre.

Bien que l’apprentissage par la répétition ait ses propres avantages, le secret n’est pas d’enregistrer un maximum de mots. Mais plutôt de répéter efficacement.

Familiarisez-vous avec la répétition espacée

Dans son livre Fluent Forever: How to Learn Any Language and Never Forget It, le polyglotte Gabriel Wyner nous présente la technique de répétition espacée pour l’apprentissage d’une deuxième langue. Plutôt que d’enregistrer un maximum de mots, puis de ne plus jamais regarder vos documents, cette méthode a pour but une exposition répétée au vocabulaire sur une plus longue période et à des intervalles plus longs.

Le but est d’exposer votre cerveau à la langue cible au moment où il s’apprête à l’oublier. Comme le dit Wyner, « sur une période de quatre mois, en vous exerçant 30 minutes par jour, vous pouvez vous espérer apprendre et mémoriser 3 600 cartes-mémoires avec une précision de 90 à 95 % ». Comptez sur nous !

Soyez plus visuel

Souvenez-vous de nos précédents conseils sur la façon de personnaliser votre apprentissage en utilisant vos propres photos sur les cartes-mémoires.

Non seulement l’utilisation de vos propres photos permet à votre cerveau de mieux mémoriser les images, mais le geste simple de chercher un mot étranger sur Google Images et d’enregistrer l’une des photos dans votre téléphone afin de l’utiliser comme carte-mémoire peut vraiment faciliter la mémorisation. Essayez d’utiliser vos propres cartes-mémoires personnalisées avec des images amusantes, des lieux familiers, des vacances en famille ou les visages de vos proches. Vous êtes sûr de mieux vous en souvenir après les avoir consultées à plusieurs reprises plutôt que de simplement utiliser des mots !

Répétez et appliquez immédiatement ce que vous apprenez

Mémoriser des listes entières de verbes est très différent que d’être capable de les appliquer, et notre cerveau est plus enclin à se souvenir des mots une fois qu’ils ont été utilisés dans des conversations de la vie réelle.

Appliquer ce que vous avez appris en parlant à un enseignant, un camarade de classe ou un groupe est essentiel, car ce type de récompense externe vous permet de poursuivre votre apprentissage. Vous pouvez également vous exercer à écrire le même mot dans au moins dix phrases différentes dès que vous l’apprenez – le répéter dans le contexte vous permettra non seulement de vous en souvenir, mais aussi de donner un sens à ce que vous venez d’apprendre.

Améliorez votre niveau de langueEtudier une langue à l'étranger

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus