Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

Apprendre l’argot du football en anglais

Apprendre

En Grande-Bretagne, le football est une obsession nationale et il existe dans ce sport de nombreuses expressions aussi étranges qu’intéressantes. De « screamers » à « walls » en passant par « buses », vous trouverez ci-dessous les expressions footballistiques en anglais les plus courantes et leurs explications afin de vous aider à comprendre le jargon local lorsque vous regarderez un match au Royaume-Uni.

Et quoi que vous fassiez, ne l’appelez surtout pas soccer !

What a howler! (quelle gaffe !)

S’il vous arrive de regarder un match de l’équipe nationale anglaise, cette courte phrase s’avérera probablement utile. Cette expression s’utilise lorsqu’une faute comique est commise. On la lance généralement à un gardien de but devenu écarlate après avoir échoué (lamentablement) pour arrêter un tir ou à des joueurs désabusés ayant marqué un but contre leur camp.

Ref!!! (arbitre !!!)

Qui voudrait être arbitre ?! Chacune de ses décisions ou presque est accompagnée de cris incessants tels que « tu fais n’importe quoi » ou « va faire contrôler ta vue ». Être en désaccord avec les officiels est une constante dans la plupart des sports à travers le monde et le simple fait de crier « ref » en signe de contestation, suite à une décision douteuse, est monnaie courante dans le football.

What a screamer! (quel coup !)

Habituellement réservé à des pointures comme Messi, Ronaldo et Hazard, le mot « screamer » (ou tir de champion du monde) s’emploie lorsqu’un joueur marque un but sur une longue distance provocant une explosion de joie dans le stade.

That was a sitter/he should have buried that (c’était une occasion facile / il aurait dû marquer)

Malheureusement, ces deux expressions sont celles que j’utilise le plus fréquemment en raison de l’incapacité mondialement reconnue de mon équipe à marquer des buts. Elles s’accompagnent d’un sentiment mitigé d’effroi, de tristesse et de colère lorsqu’un joueur manque l’occasion la plus simple de marquer un but.

We need a clean sheet (nous devons éviter de prendre un but)

C’est plus une phrase chargée d’espérance qu’une attente. Lorsqu’un gardien de but ne laisse pas passer un goal, on dit qu’il garde sa cage inviolée. Garder une cage inviolée facilite évidemment la victoire de son équipe !

It’s time to park the bus (Il est temps de garer le bus)

C’est un style de football ultra-défensif, dans lequel les équipes sont prêtes à tout pour garder leur cage inviolée. Placer la totalité des 11 joueurs derrière le ballon pour contrecarrer les menaces d’attaques de ses adversaires, en attaquant assez rarement, donne l’impression d’un bus garé devant la cage de but.

Man on ! (on te marque !)

La foule est communément connue comme le 12e homme. Lorsqu’un joueur ne s’aperçoit pas de la présence rapprochée d’un adversaire, les « on te marque » hurlés par le public fusent autour du stade pour l’avertir de l’attaque imminente.

He needs to hug the line (il a besoin « d’embrasser » la ligne)

Les équipes jouent fréquemment avec deux ailiers ; il s’agit de joueurs offensifs qui jouent sur le bord du terrain. Embrasser la ligne est une expression utilisée pour encourager ces joueurs à se tenir dans un périmètre aussi large que possible afin de repousser les joueurs adverses d’un bout à l’autre du terrain.

He was caught ball watching (on l’a surpris à regarder le ballon)

Les footballeurs ne doivent pas seulement savoir frapper la balle ! Ils doivent également faire preuve de tactique et comprendre les mouvements des joueurs qui les entourent. Le simple fait de regarder le ballon peut suffire à être pris en défaut – faille que les adversaires ne manqueront pas d’exploiter.

The wall did its job (le mur a fait son travail)

Il faut être courageux pour faire partie du mur. Lors d’un coup franc, les joueurs doivent se tenir en ligne à environ 10 mètre du ballon, on appelle cela le mur. Si le mur est solide et bloque ou dévie la balle, on dit que les joueurs ont fait leur travail.

He’s a dead ball specialist (c’est un spécialiste de la balle morte)

On parle de situations de balle morte lorsque le ballon est immobilisé suite à un arrêt pendant le match. Un spécialiste de la balle morte désigne un joueur qui excelle dans l’art d’obtenir des coups francs et des pénaltys tout en étant capable de tirer un corner dans la surface de réparation avec une extrême précision.

Stay on your feet (reste debout)

Il s’agit d’une phrase plutôt étrange pour un sport qui se joue debout, mais les fans la crient dans une vaine tentative d’empêcher un joueur de plaquer un adversaire au sol. Cela pourrait entraîner une faute ou obliger l’équipe adverse à sauter par-dessus le joueur à terre.

Image de Kieran Clark, Flickr / Creative Commons

Etudiez l'anglais en AngleterreEn savoir plus

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus