Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

Comment trouver une carrière épanouissante ?

Comment

Ces Questions / Réponses, qui font partie d’une série spéciale d'entretiens avec de talentueux professionnels d’envergure internationale et des spécialistes en carrières, s’articulent autour des séminaires Career Beyond Borders (une carrière au-delà des frontières).

Le projet Escape the City aide les participants à bâtir leurs propres carrières et entreprises, grâce, notamment, à des stratégies et des outils leur permettant d’échapper à une carrière dont ils se sentent prisonniers (le syndrome du hamster qui tourne dans sa roue).

À l’aide des communautés et de programmes de trois mois, appelés Tribes, Escape rassemble les participants, en les aidant à entreprendre d’importants changements de carrière et tester leurs idées en matière d’entreprises, et les soutient dans la création de startups. Matt Trinetti travaille sur le curriculum des programmes Tribes, en particulier Escape Tribe, qui permet aux participants d’échapper à leur carrière actuelle pour trouver un travail plus épanouissant.

Matt, qui a présenté Escape the City au séminaire Careers Beyond Borders de Londres, a discuté avec nous de carrière, d’expérience internationale et de l’impact des voyages sur la vie des individus.

Matt, tu es originaire des Etats-unis, mais aujourd’hui tu travailles à Londres. Comment est-ce arrivé ?

J’ai étudié l’ingénierie aux États-Unis et, après avoir obtenu mon diplôme, j’ai commencé à travailler comme consultant pour IBM, à Chicago, parce que c’était un bon travail, qui me semblait être la prochaine étape logique ; d’ailleurs, bon nombre de mes pairs se sont orientés vers le consulting et ont rejoint le monde de l’entreprise. Il y a environ cinq ans, j’ai réalisé que je n’avais plus envie de continuer dans cette voie. Je voulais poursuivre une autre carrière, mais je ne savais pas par où commencer.

J’ai commencé à explorer différentes options possibles, le week-end ou en soirée, mais à un moment, je me suis aperçu que cela demandait une certaine réflexion et j’ai fini par mettre entre parenthèse mon travail chez IBM pour prendre un congé sabbatique. Je voulais me donner une chance d’explorer plus en profondeur toutes les perspectives susceptibles de m’intéresser, ce qui se traduisit par un voyage de sept mois. J’ai parcouru toute l’Europe du Nord et de l’Est et commencé à écrire, à tenir un blog et à prendre des photos.

Au cours de ce voyage, je suis passé par Londres, dans l’intention de rencontrer les organisateurs d’Escape the City, site web auquel je m’étais abonné. De cette réunion est née une amitié et, lorsqu’en 2014 ils ont décidé de lancer une école plus centrée sur l’aspect éducatif, ils ont sollicité mon aide pour ce projet – le reste appartient à l’histoire.

Quel est le principal défi auquel sont confrontés les candidats au projet Escape ?

Entreprendre un changement de carrière radical est très complexe, parce que cela remet entièrement en cause l’identité d’une personne – y compris tout ce qui compte à ses yeux et les gens qu’elle fréquente. Plus probablement, la difficulté majeure est souvent celle de s’attendre à une situation beaucoup plus facile qu’elle ne l’est vraiment. La plupart des gens pense qu’une transition de carrière consiste simplement à se fixer un objectif et entreprendre une sorte de plan en dix étapes pour y parvenir.

Pourtant, c’est beaucoup plus complexe, car cela implique de nombreuses expériences et c’est un parcours bien plus long qu’on ne le souhaiterait. Autre point épineux : faire cavalier seul est vraiment une entreprise difficile. C’est là qu’intervient Escape ; nous fournissons aux participants un espace où se retrouver et se réunir afin de leur éviter de se sentir seuls.

En effet, voir des gens épanouis autour de soi ou des collègues apprécier leur travail, tandis que l’on éprouve des sentiments conflictuels et du mécontentement, peut générer une grande solitude.

Avez-vous un exemple de réussite favori ?

Nous entendons tous les jours des histoires incroyables, donc je n’ai pas vraiment d’exemple favori, mais je viens juste d’entendre parler d’une fille, qui a participé à un programme Tribe, en septembre, puis postulé pour un emploi auprès d’une entreprise pour laquelle elle voulait vraiment travailler et dont la candidature n’a finalement pas été retenue. Elle a alors décidé d’apporter son concours à cette entreprise en contribuant gratuitement à un projet à temps partiel afin de démontrer sa valeur et son potentiel.

L’entreprise a tellement aimé travailler avec elle qu’elle a fini par lui offrir un poste. Si elle s’était contentée d’abandonner après avoir été refusée, elle n’aurait jamais intégré la société qu’elle voulait. J’adore ces histoires ; je pense que la capacité d’un individu à gérer les situations difficiles et les refus est ce qui le distingue de ses concurrents.

Vous avez beaucoup voyagé. De quelle façon parcourir le monde a influencé votre vie ?

J’ai vraiment appris à considérer le voyage comme un vecteur de croissance et d’introspection. C’est pourquoi, en visitant de nouveaux endroits et en rencontrant différentes personnes, j’ai commencé à comprendre que la réaction des gens à mon égard dépendait surtout de mon approche ou de mon comportement – le monde est devenu un miroir. J’ai beaucoup appris sur moi-même grâce à ces interactions, mais aussi en restant seul.

J’ai essayé de ne rencontrer que des membres de la population locale et me mêler aux habitants des endroits que je visitais, ce qui m’a permis de tisser de nombreux liens d’amitié aux quatre coins de la planète. J’ai beaucoup appris sur le monde et cela m’a vraiment ouvert les yeux et ébranlé mes points de vue et mes croyances. Rencontrer des personnes différentes et vivre ces expériences m’a vraiment permis d’élargir ma vision du monde – il n’y avait plus ni noir ni blanc ou ni bien ni mal, mais tout un monde entre les deux.

Ces expériences ne m’ont pas semblé très importantes à l’époque et pourtant elles ont complétement transformé ma vie.

Quel conseil donneriez-vous aux jeunes actuellement à la recherche d’un emploi ?

L’un des plus grands mythes de carrière consiste à penser qu’il vous suffit d’obtenir un diplôme universitaire, choisir une orientation professionnelle et trouver un emploi pour que la voie s’ouvre à vous. D’après tout ce que j’ai moi-même expérimenté et appris à travers les programmes Tribes d’Escape, ce fait ne reflète que rarement la réalité et les carrières sont beaucoup plus complexes.

Vous préférences évolueront et, d’ailleurs, le monde est lui-même en train de changer de façon spectaculaire – certaines professions qui n’existaient pas il y a encore quelques années ont désormais fait leur apparition. Si vous ne savez pas quel métier exercer à l’âge adulte, n’en faites pas un drame.

Très peu de jeunes savent réellement ce qu’ils veulent faire plus tard. Mettez à profit cette période de votre vie (le moment de l’obtention de votre diplôme ou le début de votre carrière) pour vivre de nouvelles expériences et en apprendre davantage sur vous-même, ce que vous pouvez offrir au monde et comment être en accord avec ce que vous voulez faire. Vous devrez peut-être faire preuve de patience et essayer d’accepter vos indécisions – tout cela fait partie du parcours.

Quelles sont les caractéristiques d’une carrière épanouissante ?

C’est une combinaison de différents éléments : il faut croire en ce que l’on fait et y accorder beaucoup d’importance. Votre travail doit avoir un but et impact positif, pas nécessairement sur le monde entier – il peut aussi avoir un impact sur une seule personne. Vous ne devriez pas sacrifier votre vie pour votre travail. Je sais qu’il est souvent question de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, mais je pense qu’il s’agit davantage d’exercer un travail qui ne vous pèse pas et de vivre selon un certain mode.

Je pense que l’autonomie et la liberté sont également des valeurs importantes ; le travail ne désigne plus seulement un lieu, mais l’activité que vous faites. Passer un certain nombre d’heures sur son lieu de travail dans l’unique but de faire remarquer sa présence entraîne généralement beaucoup d’insatisfaction.

Dernier point, mais non des moindres, il est important de recevoir une juste rémunération pour le travail accompli, afin de pouvoir joindre les deux bouts, sans avoir à se soucier des dépenses alimentaires ou du paiement des factures.

Quelle est l’importance d’une expérience internationale dans le monde du travail d’aujourd’hui ?

Je pense qu’une expérience internationale est quelque chose d’extrêmement important. Même si nous vivons dans un monde plus connecté que jamais, rien ne peut remplacer une présence physique. Ce constat me ramène au point de vue suivant : aller dans un nouvel endroit et rencontrer des personnes qui pensent différemment permet de voir le monde sous un nouvel éclairage et réaliser qu’il existe d’innombrables nuances de gris.

Changer ainsi de perspective et découvrir diverses façons de penser, croyances et cultures est très important. En effet, cela vous permet d’apprécier vos amis terriens sous un jour nouveau – ce qui est essentiel dans un monde, où nous sommes de plus en plus amenés à interagir avec des gens des quatre coins du globe, tant dans notre vie personnelle que professionnelle.

Commencez votre carrière à l'internationalEn savoir plus

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus