Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

10 mots d’anglais parmi les plus difficiles

10

L’anglais peut être un véritable fléau et même des locuteurs natifs se surprennent à trébucher sur quelques mots obstinément difficiles. Parfois, ils sont difficiles à comprendre, d'autres fois, ils ont été si souvent détournés de leur sens original qu’il en est oublié. La prononciation peut aussi être un problème.

En guise de suite à notre article sur les mots déroutants, voici dix mots d’anglais parmi les plus difficiles.

1. Literally

Si vous connaissez un puriste de la langue, attention. L’utilisation erronée de ce mot est connue pour augmenter la tension artérielle de certains. « Literally » signifie « au sens littéral » ou « mes propos ne sont pas imaginaires, mais sont avérés au moment où je les exprime ».

Par conséquent, certaines utilisations populaires comme « je suis littéralement mort de rire » ou « il était si embarrassé qu’il avait littéralement le feu aux joues » sont incorrectes. (Curieusement, en raison de la portée même de son utilisation incorrecte, l’Oxford English Dictionary mentionne un usage informel de « literally », permettant ainsi de l’utiliser pour accentuer le sens d’une phrase, comme dans les exemples ci-dessus. Mais n’allez surtout pas le répéter à la police de la grammaire !)

2. Ironic

Voici un mot qui déconcerte presque tous anglophones – natifs ou autres. (Non, vraiment – nous pourrions faire tout un cours sur l’utilisation adéquate du mot « irony » !)

Alors qu’ironie est souvent employée au sens de « coïncidence » ou « tournure étrange des événements », ce qui en soi ne couvre pas l’ensemble de ses définitions (en fait, comme nous le montre la célèbre chanson d’Alanis Morissette, Ironic – avec près de 10 exemples erronés du mot ironie – les coïncidences et les événements malheureux n’en sont pas les seules définitions.) ; alors que le concept d’ironie est extrêmement stratifié, dans son expression la plus simple, c’est une façon d’utiliser les mots pour exprimer le contraire de leur sens littéral.

Cependant, à la différence du sarcasme (qui exprime aussi cette notion), l’ironie n’a pas vocation à blesser. Mais attendez ! Il existe aussi l’ironie dramatique, l’ironie de la situation, ironie de l’histoire et bien d’autres encore. Bonté divine ! Alors, que faire face à une telle confusion ? Une bonne résolution consiste à… s’en passer. À vrai dire, l’ironie est pas un ingrédient essentiel à une journée normale et personne ne vous jugera mal de vous si vous n’utilisez pas ce mot du tout!

3. Irregardless (au lieu de Regardless)

Vous avez peut-être déjà entendu employer « irregardless » dans le sens de « peu importe ». « Regardless » signifie « sans égard » ou « en dépit de quelque chose » (il a utilisé sa carte de crédit avec excès en dépit des conséquences ») et c’est parfaitement acceptable. Mais, en dépit de ce que vous pourriez penser, « irregardless » n’est pas un synonyme de ce mot !

À cause de sa double négation (le préfixe « ir » qui a le sens de « non » et le suffixe « less » qui a le sens de « sans »), il signifie « non sans égard », ce qui est en fait le contraire de ce qu’entendent ses utilisateurs.

Quel casse-tête ! Donc, souvenez-vous ; alors que « irregardless » figure dans les dictionnaires, il est répertorié comme mot atypique. Cela signifie que bien qu’existant techniquement, il ne doit pas être utilisé par des gens qui souhaitent apprendre à maîtriser l’anglais correctement.

4. Whom

Qui donc pourrait croire qu’un si petit mot puisse être si déroutant ! En anglais, on utilise « who » pour se référer au sujet d’une phrase et « whom » pour se référer à son complément d’objet. Mais comment savoir lequel employer ? Essayez de répondre à cette question en utilisant « him » ou « he ».

Si « him » convient dans la phrase, « whom » est le mot à employer. (Astuce pratique : les deux mots se terminent par m.) Par exemple, à la phrase « Who/whom are you going to Brazil with? » (Avec qui pars-tu au Brésil ?), répondriez-vous « with him » ou « with he » ? Vous choisiriez « him » – donc « whom » est le bon mot !

5. Colonel

La prononciation de celui-ci est le cauchemar de bon nombre d’étudiants ! En regardant ce mot, vous pourriez penser qu’il se prononcé co-lo-nel. Et qui pourrait vous en blâmer ? Ce n’est toutefois pas si simple, puisqu’il se prononce « kernel » (comme dans « corn kernel » !). Mais pour quelle raison « colonel » at-il fini orthographié ainsi ?

Eh bien, c’est un vieux récit d’emprunt lexical à travers l’histoire. « Colonel » vient du français, qui l’avait à l’origine emprunté à l’italien, avant d’en changer une des lettres (coronel). Puis, l’anglais s’appropria le mot et finalement Français et Anglais revinrent à l’orthographe originale empruntée (et les Anglais à une toute nouvelle prononciation). * Ouf ! *

6. Nonplussed

Vous sentez-vous un peu perplexe après notre bref voyage à travers l’histoire linguistique ? C’est tout à fait possible. Nous sommes arrivés à notre sixième mot difficile, dans lequel un préfixe sournois est, à nouveau, en cause. Parce que le préfixe « non » signifie « pas », certaines personnes utilisent « nonplussed » à mauvais escient au sens de « interloqué », « imperturbable » ou « indifférent ».

En réalité, « nonplussed » signifie « perplexe » ou « ne sachant plus quoi penser ». Malheureusement, le mot est si souvent utilisé dans les deux sens qu’il est souvent difficile, au moins en anglais écrit, de comprendre le sens dans lequel l’écrivain l’entendait.

7. Disinterested

Imaginez que vous soyez au tribunal. Quel genre de juge aimeriez-vous voir traiter votre affaire ? Un juge désintéressé (disinterested) ou indifférent (uninterested) ? J’espère bien que vous avez opté pour le premier terme !

Alors qu’un juge indifférent bâillerait en consultant son téléphone, un juge désintéressé serait beaucoup plus enclin à écouter les différentes parties de votre affaire et à statuer objectivement.

Souvenez-vous : quelqu’un de désintéressé (disinterested) est impartial et ne prend pas parti, tandis que quelqu’un d’indifférent (uninterested) n’est pas intéressé par quelque chose en premier lieu.

8. Enormity

Celui-ci est énorme ! Il semble assez simple. « Enormity » est si proche de l’adjectif « enormous » qu’il doit en être un synonyme, n’est-ce pas ? Faux ! « Enormity » signifie le « mal extrême » de l’histoire médiévale honteuse ou un genre de dictateur impitoyable. Par conséquent, l’expression couramment utilisée, à titre exceptionnel, « the enormity of the situation… » est incorrecte. (Sauf si, en fait, vous êtes faits allusion à un acte infâme. Ce que, espérons-le, vous n’êtes pas !)

9. Lieutenant

Encore un terme militaire pour nous déconcerter ! Celui-ci a des prononciations différentes selon que vous soyez d’un côté ou de l’autre de l’Atlantique soit aux États-Unis et au Royaume-Uni. En anglais britannique, le mot se prononce leftenant, tandis qu’aux États-Unis, on entend plutôt loo-tenant.

Bien que les deux versions aient gardé la même orthographe – vous savez, juste pour capter votre intérêt ! – La prononciation américaine est de plus en plus souvent employée dans d’autres pays anglophones.

10. Unabashed

Mais que fait donc le préfixe « un » dans un mot insolite que « abashed » ? Bien que le terme « abashed » existe bel et bien (il signifie embarrassé ou décontenancé), il n’a pas été beaucoup utilisé au cours des siècles.

D’autre part, sa version négative « unabashed », utilisée aujourd’hui, signifie « sans complexe ». Alors, la prochaine fois que vous pratiquerez votre anglais, parlez avec enthousiasme et sans complexe !

Etudiez l'anglais à l'étrangerEn savoir plus

Testez votre niveau d'anglais en quelques minutes

En savoir plus