Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

Le café dans le monde : quoi commander et où ?

Le

Les meilleures journées débutent par une bonne tasse de café fumant dans une nouvelle ville ou un nouveau pays passionnant. Fort heureusement, le café – de toutes tailles et de toutes sortes – a envahi le monde et vous en trouverez partout de délicieuses variétés, ce qui (théoriquement) vous garantit des jours formidables, où que vous vous trouviez.

Avec autant de mélanges, de torréfactions et de saveurs lactées, faire le bon choix peut être une entreprise difficile – c'est là qu’intervient notre « guide international de l’art de vivre » pour éviter les faux pas et découvrir les différents types de café dans le monde.

Paris – le café au lait

Même le nom de la boisson vedette à base de caféine de la ville de l’amour semble élégant et romantique. Quelles que soient les contraintes de votre emploi du temps, réservez-vous un paisible après-midi de détente pour savourer le célèbre café au lait (il ne s’agit que de café avec du lait dedans, mais défini de la sorte, cela semble beaucoup moins romantique !)

Après avoir flâné dans les charmantes et pittoresques rues pavées de la capitale française, installez-vous dans un petit bar digne d’Instagram pour y déguster votre café. Accompagnez-le de quelques macarons colorés ou d’une délicieuse pâtisserie pour récompenser votre sens inouï de la culture locale.

Seattle – le mélange maison

La Cité Émeraude est le berceau du Starbucks original. Imaginez que sans Seattle, l’une de vos plus grandes obsessions n’aurait jamais occupé une si grande partie de votre vie. Comment survivriez-vous, chaque automne, sans votre latte aromatisé à la citrouille ? Que publieriez-vous sur Instagram ? Oh, l’horreur.

Mais ne vous attendez pas à commander quoi que ce soit d’habituel – vous êtes ici pour rendre hommage à l’emblématique logo vert (à l’origine marron), donc faites confiance aux charmantes barmaids (même si elles ne savent pas épeler correctement votre nom) et offrez-vous une tasse fumante de n’importe quel nouveau mélange proposé ce mois-ci.

Barcelone – le tallat

De nombreux cafés branchés à la mode ont vu le jour à Barcelone, ce qui est bien pratique lorsque vous souhaitez faire une pause entre deux visites. De plus, qui n’aime pas observer les passants tout en buvant un bon café ? Le tallat – version barcelonaise de l’acortado, à savoir un expresso avec un peu de vapeur de lait – est à essayer absolument.

Toutefois, vous n’aurez droit qu’à une noisette de lait, donc si vous préférez un café plus crémeux, commandez plutôt un café con leche, qui contiendra autant de lait que d’expresso.

Costa Rica – le fraîchement moulu

On dit que les produits frais sont les meilleures choses de la vie ; à moins qu’il ne s’agisse des produits gratuits ? quoi qu’il en soit, le Costa Rica est l’endroit idéal pour déguster le café le plus frais qui soit. Pour goûter au nectar brun et sucré des fèves cultivées à quelques pieds de distance, visitez autant de plantations de caféiers à feuilles vertes que vous le pourrez.

Le café produit ici et largement exporté est extrêmement apprécié aux quatre coins du globe, imaginez donc à quel point il doit être délicieux lorsqu’il est fraîchement récolté, torréfié et moulu sur place.

Singapour – le Kopi Luwak

Vous êtes convaincu d’être un connaisseur de café ? Vous pensez être capable de faire la différence entre du fraîchement moulu et du filtré, de l’arabica et du robusta ? Eh bien, un type de café, en particulier, devrait figurer dans votre palette avant de vous tresser des couronnes, danser autour de la table et vous proclamer roi du café – le kopi luwak.

Originaire des plants de café des jungles d’Indonésie et de Malaisie, le kopi luwak est riche et aromatique, mais il lui manque l’amertume de la plupart des mélanges. Tout cela à cause du traitement des fèves, voyez-vous, qui sont d’abord partiellement digérées (c’est-à-dire ingérées et expulsées) par un chat des marais.

C’est amusant, n’est-ce pas ? (au cas où ce café digéré par des chats ne vous inspirerait pas confiance, nous vous recommandons vivement le teh tarik – littéralement le « thé tiré », dont le rituel de préparation est un plaisir à observer… et pas seulement, parce qu’il ne contient pas de déjections félines).

New York – Le frappuccino glacé au caramel

Pourquoi ? Parce qu’il y a Instagram et parce que les frappuccinos glacés au caramel sont totalement addictifs. Combien d’explications supplémentaires faut-il vraiment fournir ? Laissez le sucre et le café – deux substances célestes en elles-mêmes – fusionner en parfaite harmonie pour former ce mélange qui rafraîchira vos torrides journées d’été à New York. Ajoutez-y un peu de crème fouettée et préparez-vous à poser, cadrer et partager. #facile.

Rome – l’expresso

Il y a quelque chose d’étrangement satisfaisant à boire un puissant café dans une minuscule tasse de porcelaine. Surtout lorsque l’on déguste cet expresso assis au soleil à la terrasse d’un café pittoresque empiétant sur la rue pour se mêler aux passants de la Ville Eternelle.

Ce n’est pourtant qu’une brève pause entre deux visites, une dose de caféine après avoir admiré le Colisée, avant de se fondre dans la foule chaleureuse du Vatican. Ah, que la vita è bella.

Tokyo– le latte au thé vert

Le meilleur café de Tokyo est à l’image de la ville elle-même – bizarre et loufoque, mais indéniablement merveilleux. En fait, ce n’est même pas du café. Le latte au thé vert contredit toutes les croyances de la plupart des buveurs de café – à la place du café, les feuilles de thé vert broyées sont mélangées avec du lait qu’elles colorent d’une nuance de vert violemment suspecte.

Mais si les habitants de Tokyo sont obsédés par cette boisson, c’est pour une bonne raison (confidence choc !) : elle est véritablement délicieuse.

Londres – le black americano

À Londres, vous devez toujours foncer – les soldes des boutiques d’Oxford Street n’attendent pas. Ou bien vous êtes en retard et ne voulez pas rater le tube pour vous rendre à votre prochain cours. Quelle qu’en soit la raison, tout le monde dans la capitale britannique semble pressé.

Une dose de caféine ne sera pas inutile pour suivre le pas rapide des banlieusards et des foules de touristes quotidiens, c’est là que le modeste americano entre en scène : noir, bien sûr, car personne ici n’a de temps à perdre pour y ajouter du lait.

Sydney – le flat white

Vous serez sans doute surpris de l’apprendre, mais les Australiens ne passent pas leurs journées à boire des canettes de bière Foster’s, ils sont d’ailleurs très portés sur le café (en fait, ils ne boivent même pas de Foster’s du tout, mais ça, c’est une autre histoire).

Même si Sydney jouit d’un climat tempéré plutôt enviable tout au long de l’année, une tasse de café bouillant s’inscrit toujours à l’ordre du jour quotidien de la plupart de ses habitants. Commandez-vous un flat white sans tracas pour commencer la journée à la mode australienne – une ou deux tasses d’expresso avec un peu de vapeur de lait. Pas de sirops, pas de distractions.

Maintenez votre taux de caféine au beau fixe, mes amis !

Image de Iain Farrell, Flickr / Creative Commons

Partez à l'étranger avec EFEn savoir plus

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus