EF GO Blog | EF Blog France
Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
MenuBrochure gratuite

10 faits à connaître avant de vous installer à Auckland

10 faits à connaître avant de vous installer à Auckland

La magnifique Auckland figure dans de nombreuses listes des villes où il fait bon vivre. Elle s’est récemment classée en troisième position dans l’enquête Mercer sur la qualité de vie. Il y a clairement une foule de choses à aimer à Auckland – mais que devez-vous garder à l’esprit avant de décider de vous y installer ? Voici 10 faits à connaître avant de vous installer à Auckland.

  1. L’accent

Marquez des points importants auprès de vos nouveaux amis « Kiwis » en sachant faire la différence entre les accents néo-zélandais et australien. Vous ne savez pas de quoi il retourne ? En un mot, alors que l’accent australien a tendance à être plus nasal et allongé, l’accent « kiwi » est plus « pincé » aux extrémités. Plus important encore, le son de ses voyelles est complètement différent. Le « a » de « cattle » ou de « fantastic » ressemble au « e » de « Texas » (fentestic, kettle). Le « e » de « pen » et de « Kent » se transforme en « i » comme celui de « hit » (pin, Kint). Et, enfin, vient le changement de voyelle le plus célèbre, celui de « fish and chips » et « Sydney » qui deviennent alors « fush and chups » et « Sudney ».

  1. Les vacances

Les politiques de congés annuels de la Nouvelle-Zélande sont plutôt correctes. Hormis les jours fériés et les congés de maladie, la plupart des employés à temps plein ont droit à quatre semaines de congés payés par an. De plus, les parents en congé parental continueront d’accumuler leurs congés annuels et (selon l’arrangement préalablement convenu avec l’employeur), ils peuvent encaisser ou reporter à l’année suivante les congés inutilisés.

  1. Le café est largement répandu

Il y a quelques années, Auckland a connu une explosion du marché du café et il y a fort à parier que cette boisson ne quittera plus jamais la ville. Le prix d’une tasse de café peut être un peu déprimant, mais, heureusement, la qualité est excellente. Et maintenant, petite leçon de vocabulaire : si vous aimez boire votre café avec du lait, vous devrez commander un « flat white », alors que si vous le préférez sans, vous devrez demander un « long black ». Prenez note de ces termes, car nous sommes certains qu’ils vous seront utiles assez rapidement !

  1. Les transports

Auckland est en réalité bien plus vaste que beaucoup ne le pensent. À l’extérieur du quartier central des affaires, ses banlieues sont assez étendues et prises en sandwich entre des portions de littoral. Cela signifie qu’avoir une voiture est à la fois pratique (pour vous rendre où vous le souhaitez quand vous le souhaitez) et inopportun (car vous devrez en assumer les dépenses, affronter les embouteillages de la ville et batailler pour trouver des places où vous garer au prix fort).

  1. La conduite à gauche

Oh oui, il est important de savoir que la Nouvelle-Zélande – tout comme le Royaume-Uni, l’Afrique du Sud et l’Australie (entre autres) – pratique la conduite à gauche. Vous pourrez utiliser un permis de conduire valide délivré à l’étranger pour une durée maximale de 12 mois, à condition qu’il ne soit pas suspendu (pour de plus amples informations, consultez le site de la New Zealand Transport Agency.)

  1. Les humbles « Kiwis »

Les « Kiwis » forment un joyeux groupe de personnes unies par un trait particulier : la vantardise n’est pas perçue de manière positive. Vous remarquerez très tôt leur sens de la caricature et leur tendance à rire d’eux-mêmes ou à se moquer de leurs propres efforts de manière humoristique. Ils savent cependant se montrer extrêmement solidaires de leurs pairs et de leurs amis.

  1. L’éloignement

Cela peut tout à fait vous convenir, mais c’est un point à garder en permanence à l’esprit. La situation géographique isolée de la Nouvelle-Zélande rend assez coûteux (et longs) les voyages des expatriés pour rendre visite à leur famille et à leurs amis dans leur pays d’origine. Les Européens, tellement habitués à voyager à moindre coût, devront peut-être s’adapter à ce changement. Cependant, voyez plutôt le point positif : vous serez très proche de l’Australie et de l’Asie, alors assurez-vous d’en profiter au maximum !

  1. La combustion lente

Préparez-vous à patienter un certain temps avant de vous habituer pleinement à votre vie à Auckland, surtout si vous vous y installez pour une longue période. Non pas que les Néo-Zélandais ne soient pas extrêmement sympathiques (ils sont souvent l’attraction préférée des gens qui parcourent le pays !), mais plutôt parce que toute installation à l’autre bout du monde comporte nécessairement quelques bouleversements et une période d’attente avant de se sentir « chez soi » dans son pays d’adoption.

  1. Le système de santé

Le système de santé public néo-zélandais, financé par les taxes gouvernementales, fournit des soins gratuits ou subventionnés. Les résidents permanents, les titulaires de visas de travail autorisés à séjourner plus de deux ans et d’autres (cliquez ici pour plus de détails) sont éligibles aux soins de santé publics. Pour accéder au système public, vous devrez vous inscrire auprès d’un médecin local (généraliste ou médecin traitant). Pour votre tranquillité, il est judicieux de souscrire une assurance voyage pour vos premières semaines de séjour. En tant que nouvel arrivant, cela peut être utile le temps de faire votre choix parmi les différentes options logistiques.

  1. Une météo imprévisible

----------------------

Il est possible de vivre les quatre saisons en une journée et c’est vrai. Un temps chaud et ensoleillé peut brutalement devenir venteux et pluvieux et être suivi d’une vague de froid inattendue. Et que dire du brouillard qui retarde les vols ou des séquelles d’un cyclone à proximité ? Vous vous y habituerez (après vous être laissé surprendre, quelques fois, sans vêtements chauds ni parapluie, c’est ainsi !).

Je souhaite partir à Auckland en Nouvelle-ZélandeEn savoir plus
Recevez notre newsletter mensuelle sur les voyages, les langues et la culture.Je m'inscris