Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

Comment célébrer Noël dans l’hémisphère sud ?

Comment

Loin de se blottir dans de chauds manteaux d’hiver, dès l’arrivée de décembre, les habitants de l’hémisphère sud enfilent leurs shorts et leurs t-shirts. Oui, Noël dans l’hémisphère sud est une expérience tout à fait différente – mais à quoi s’attendre, exactement ?

Pour vous aider à mieux visualiser le soleil et les crevettes à la place de la neige du pudding, nous avons compilé le meilleur de la saison des fêtes sous de la ligne de l’équateur.

L’Australie

Une chanson de Noël australienne dit « Noël au pays des eucalyptus, il n’y ni gel ni neige » – et, bon sang, c’est on ne peut plus vrai ! Si vous avez la chance de passer les fêtes de fin d’année en Australie, emportez un deuxième tube d’écran solaire et préparez-vous à trois autres délices : les fruits de mer, les salades et le sport. Bien qu’il soit plutôt rare de prendre un repas chaud, vous ne risquez toutefois pas d’avoir le ventre creux.

Les Australiens ont tendance à s’offrir des plateaux de fruits de mer, du poisson, de la dinde froide et du jambon, du pavlova et, bien sûr, un verre de mousseux ultra-frais. Leur cour arrière et leur piscine occupent une place importante, le jour de Noël. En effet, il est de coutume, ce jour-là, que les enfants se précipitent dans la piscine essayer leurs nouveaux jouets aquatiques et que l’ensemble de la famille se divertisse à jouer au cricket dans la cour arrière.

(De même que les plages des grandes villes, comme celles de Brisbane, Sydney et Perth, résonnent au son des « joyeux Noël ! », le 25 décembre !)

Le lendemain de Noël, les Australiens peuvent entamer leur chasse aux soldes du Boxing Day, regarder le Boxing Day Test (match de cricket opposant l’Australie à une autre équipe nationale), aller au cinéma voir un nouveau film ou tout simplement s’allonger et dormir pour se remettre de tous leurs excès de Noël.

La Nouvelle-Zélande

Les « Kiwis », tout comme les Australiens, ont la chance de pouvoir célébrer Noël en plein air. Les enfants bénéficient d’une longue pause estivale pour les fêtes de fin d’année, ce qui permet aux familles de partir en randonnée, d’explorer les criques des villes de bord de mer comme Auckland et ses environs, de camper et, bien sûr, de coloniser l’un des meilleurs endroits de l’hémisphère sud : la plage.

Quant à savoir quoi porter et quoi manger, n’oubliez pas vos jandals (tongs) et prévoyez un long déjeuner composé de salades et de fruits de mer, le 25 décembre. Bien qu’ils arborent, chez eux, des pins décorés, les Néo-Zélandais ont leur propre « arbre de Noël », le Pōhutukawa, arbre indigène qui s’orne de fleurs rouge vif, semblables à des boules de Noël, pendant la saison des fêtes.

L’Afrique du Sud

Le « dîner » de Noël, composé de tourte et de jambonneau glacé, ou de dinde, canard rôti, rosbif cuit au barbecue (braai), ressemble davantage à un déjeuner de Noël. Vous pourriez aussi essayer le riz jaune aux raisins secs, les gâteaux à la crème glacée et le pudding malva. Vous dégusterez probablement tous ces délicieux mets en plein air, par beau temps, à Cape Town et dans ses environs.

L’Amérique du sud

Comme il est de coutume dans une bonne partie du monde, les Sud-Américains s’échangent des cadeaux, installent des arbres de Noël et se réunissent en famille et entre amis. L’arbre, acheté en magasin, est souvent accompagné d’un pesebre (crèche de Noël) et il est fréquent d’assister à la Misa del Gallo de minuit (soit la « messe du coq », en référence à un coq qui aurait supposément chanté la nuit de Noël).

Certains employeurs offrent à leurs employés un canestón de Noël, soit un panier rempli d’ingrédients essentiels tels que du riz, du sucre, des biscuits et de la farine. La principale différence entre les pays anglophones et les pays hispanophones de l’hémisphère sud concerne peut-être le repas de Noël des Sud-Américains, qui a lieu le 24 décembre, et les cadeaux, qu’ils s’échangent souvent jusqu’à l’Épiphanie, le 6 janvier.

La veille de Noël, familles et amis se réunissent autour d’une table croulant sous des plats européens tels que de la dinde et du jambon, en plus des spécialités locales. Les Boliviens dégustent de la picana (soupe épicée à base de poulet, de bœuf et de maïs), tandis que les Vénézuéliens apprécient les hallacas (beignets de maïs, farcis à la viande et roulés dans des feuilles de bananier), le pan de jamón (pain farci au jambon et aux raisins secs) et le dulce de lechoza (dessert sucré à base de papaye et de sucre brun).

Sur tout le continent, on peut également servir un lechón (cochon de lait) ou bien la famille peut se rassembler au grand complet autour d’un barbecue asado. Une ceia de Natal brésilienne (dîner de Noël) ne saurait être complète sans de croustillantes boulettes frites de bacalhau (morue) ; de la farofa (friture à base de farine de manioc, accompagnée de bacon croustillant) ; des rabanadas (sorte de pain perdu, où le sucre et le Porto épicé remplace le sirop d’érable) ; sans oublier les noix et les fruits tropicaux.

Bien sûr que la neige, le gel et les châtaignes grillées sont pittoresques, mais ne négligez pas les pratiques en vigueur sous de la ligne de l’équateur ! Noël dans l’hémisphère sud est une expérience amusante, qui mêle plein air, fusion des saveurs, soleil et cœur léger. Vous devriez essayer, un jour.

Voyagez et apprenez une langue sous de la ligne de l’équateurEn savoir plus

Choisissez parmi 52 destinations et 12 langues

En savoir plus