Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

Comment célébrer votre premier Thanksgiving aux États-Unis ?

Comment

Parce qu’il s’agit d’une fête laïque, non confessionnelle, Thanksgiving est sans nul doute le jour le plus célébré aux États-Unis et peut-être aussi le dîner le plus important de l’année. Mais, pour tous ceux qui étudient ou se trouvent aux États-Unis, en ce quatrième jeudi de novembre, et dont c’est le premier Thanksgiving, cela peut être une fête totalement étrangère. Voici les cinq points à savoir avant de prendre place autour de la table du dîner.

1. Que célèbre-t-on ?

Thanksgiving est une fête qui célèbre la famille proche et les amis ainsi que la récolte d’automne. Au cœur de cette fête, se niche un profond sentiment de gratitude. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un jour destiné à « rendre grâce ».

2. L’histoire de Thanksgiving

En l’absence de tout consensus historique sur l’endroit exact ou la date précise du premier repas de Thanksgiving sur le sol américain, la célébration de cette fête est le plus souvent considérée comme ayant eu lieu en 1621, dans l’actuelle ville de Plymouth, au Massachusetts.

L’histoire raconte qu’après l’arrivée du Mayflower à Plymouth Rock, le 11 décembre 1620, les pèlerins (séparatistes britanniques) perdirent 46 de leurs 102 colons. Ce qui ne les empêcha toutefois pas, grâce à l’aide des Indiens Wampanoag, d’apprendre à cultiver leurs terres ainsi qu’à survivre au froid de leur premier hiver passé au Nouveau Monde. L’été 1621 produisit une récolte abondante. Pour célébrer l’événement, un festival traditionnel anglais (ou plus vraisemblablement amérindien) de trois jours en l’honneur des récoltes fut organisé pour commémorer cet événement magnanime.

Bien qu’il existe différents récits historiques sur le nombre d’autochtones et de pèlerins présents à la célébration, il semble clair que l’intention des colons était de remercier les indigènes pour l’aide apportée et de leur témoigner leur gratitude autour d’un grand festin. Compte tenu de la longue histoire sanglante et conflictuelle entre Amérindiens et colons européens, on peut légitiment douter de la véracité de cette affirmation.

3. Comment célèbre-t-on Thanksgiving ?

À présent que vous en savez un peu plus sur l’histoire de Thanksgiving, avançons de quelques siècles pour nous intéresser au Thanksgiving moderne. Voici un programme du jour de Thanksgiving :

9h00 – 10h00 | Regarder la parade de Thanksgiving du Macy’s
Regardez-la en direct à la télévision ou trouvez une place dans la rue depuis laquelle vous admirerez les défilés de ballons gonflés à l’hélium, de chars et de fanfares dans les rues de New York.

10h00 – 12h00 | Faire du shopping
Pour les employés, Thanksgiving, comme la plupart des fêtes aux États-Unis, est soit un jour férié, soit une demi-journée de travail. Par chance, les supermarchés sont généralement ouverts le matin, veillez à vous y rendre suffisamment tôt, afin de sélectionner tous les ingrédients nécessaires pour commencer à cuisiner.

12h00 – 13h00 | Regarder la grâce de la dinde présidentielle
Oui, vous avez bien lu, depuis le milieu du 20e siècle, le président des États-Unis a pour habitude de « gracier » une ou deux dindes de Thanksgiving, chaque année, permettant ainsi à ces volatiles d’échapper à l’abattage.

Toute la journée | Regarder le football américain
Les matchs de football américain du jour de Thanksgiving font partie intégrante de cette fête américaine. Ce sera une formidable occasion d’encourager votre équipe favorite et de vous changer les idées, alors même que vous sauterez très probablement le déjeuner. Après tout, vous devrez avoir un sacré creux à l’estomac, lorsque sonnera l’heure du dîner.

Toute la journée | Cuisiner, cuisiner et encore cuisiner
Préparer un repas de Thanksgiving décent peut prendre des heures, voire même des jours, selon la complexité des plats et le nombre d’invités. La dinde, à elle seule, requiert au moins 20 minutes de cuisson par livre – les volatiles les plus volumineux pouvant ainsi passer près de cinq heures à l’intérieur du four.

18h00 – 22h00 | Manger au-delà des limites humainement imaginables
Il n’est probablement pas surprenant qu’une fête américaine soit basée uniquement sur les plaisirs de la table, mais on peut légitiment s’étonner des quantités énormes que l’on peut effectivement ingurgiter en y mettant tout notre cœur.

4. Qu’y a-t-il au menu du dîner de Thanksgiving ?

De la dinde
Pour la plupart des familles non-végétariennes, la dinde occupe une place prépondérante dans le festin de Thanksgiving. Qu’elle soit rôtie, fumée, saumurée ou frite, obtenir le mélange parfait d’une peau croustillante, à l’extérieur, et d’une chair tendre, à l’intérieur, est tout un art.

De la farce
Avant même d’enfourner la dinde, vous devrez la farcir avec du pain de maïs, des oignons, du céleri et des airelles séchées. Après quelques heures de cuisson à l’intérieur de la dinde, cette « farce », aux notes sucrées, deviendra délicieusement tendre et juteuse.

De la sauce aux airelles
La sauce aux airelles, teintée d’une note aigre-douce, exhale la saveur salée et juteuse de la dinde, à la manière d’un condiment indien. Évitez les variétés en conserve, grâce à cette recette facile extraite de notre guide de Thanksgiving pour les débutants.

De la sauce au jus de viande
Une fois que vous aurez retiré la dinde du four, viendra le temps de la sauce au jus de viande. Préparée avec les restes du jus de cuisson au fond d’une casserole, cette épaisse sauce au jus de dinde peut généreusement accompagner presque tous les plats du repas de Thanksgiving.

De la purée de pommes de terre
Quel autre plat pourrait donc accompagner cette sauce ? Nappée d’une sauce au jus de viande bien juteuse, la purée de pommes de terre est peut-être le plat le plus délicieux (et le plus copieux) au menu du dîner de Thanksgiving.

De la tarte à la citrouille
Produit de saison, au goût sucré agréable, la tarte à la citrouille maison est le dessert de Thanksgiving par excellence. Toutefois, après une deuxième, voire une troisième assiette de dinde et de pommes de terre, c’est peut-être le plat le plus difficile à terminer. Mais pas de panique ! Si vous ne finissez votre part au dîner du jeudi, vous pourrez toujours la déguster, le lendemain matin, au petit déjeuner.

À propos de restes, la fête de Thanksgiving ne s’achève pas le jeudi soir. Avec une telle profusion de nourriture, vous pourrez déguster des sandwichs, des burritos et des plats mijotés à la dinde pendant tout le reste du week-end.

5. Le Black Friday et le Cyber Monday

Après vous être follement empiffré le jeudi, au dîner de Thanksgiving, il est temps de vous livrer à une séance de shopping effréné le jour du Black Friday. Considéré comme le début non-officiel de la saison des Fêtes, le Black Friday est célèbre aux États-Unis pour ses rabais considérables et l’hystérie générale qu’il suscite auprès des clients courant d’un magasin à l’autre à la recherche des meilleures offres. Par chance, pour tous ceux d’entre nous qui n’aiment pas les foules, le Cyber Monday, son équivalent en ligne, a lieu le lundi suivant.

Bien que tant d’activités, de plats et de shopping puissent vous paraître énormes, lors de votre premier Thanksgiving aux États-Unis, il est important de vous souvenir que l’intention initiale de cette fête était de rendre grâce. En nous réunissant en famille et entre amis pour témoigner de notre gratitude, Thanksgiving nous rassemble et nous aide à nous souvenir de ce moment où, il y a près de 400 ans, deux cultures très différentes se sont réunies pour rendre grâce autour d’un délicieux festin.

Découvrez la culture américaineEn savoir plus

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus