Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

Notre guide pour une année de césure aux États-Unis

Notre

Pour prendre une année de césure, il n’y a pas de mode d’emploi ni de moment idéal ni d’endroit particulier – cela ne dépend que de vous et de vos centres d’intérêt de prédilection. Vous souhaiterez peut-être acquérir de l’expérience professionnelle avant de poursuivre vos études universitaires, mettre votre carrière entre parenthèses quelque temps pour vous consacrer à une mission de bénévolat ou partir à l’aventure sur plusieurs continents. Les possibilités sont infinies… et les avantages aussi.

Nous avons établi ce guide rapide sur les différentes façons de passer une année de césure aux États-Unis et espérons qu’il vous aidera à découvrir de nouvelles cultures, trouver des amis pour la vie et élargir vos horizons. Il ne figure aucune indication de temps dans notre guide, puisqu’il n’existe pas de durée standard des moments à consacrer aux différentes activités entreprises au cours de votre année sabbatique.

Pourquoi les États-Unis ?

Les États-Unis sont la destination de prédilection de tous ceux qui prennent une année sabbatique – et qui pourrait leur reprocher ce choix ? Il s’agit d’un pays si vaste et si varié qu’il présente tous les atouts pour séduire votre cœur d’amateur de voyages.

Des montagnes enneigées aux parcs nationaux gigantesques, en passant par des villes qui ne dorment jamais et des plages inoubliables ; de la verdoyante et charmante Nouvelle-Angleterre, au nord-est, au paradis tropical d’Hawaï, en plein cœur du Pacifique, l’Amérique a tout pour vous plaire.

Partez sur les routes

Lorsque vous jetterez votre sac à dos à l’arrière d’un camping-car ou d’un pick-up traditionnel et suivrez ces routes infinies, immortalisées par le cinéma depuis des générations, vous comprendrez aisément pourquoi l’Amérique se prête si bien aux voyages en voiture.

La Pacific Coast Highway est une route populaire, qui suit les falaises de la côte californienne et met en vedette le meilleur de la culture de plage des États-Unis. Faites une escale (de plusieurs jours) à Santa Barbara et dans les communautés rurales de Big Sur et veillez à consacrer suffisamment de temps à la découverte des villes glamour que sont Los Angeles, San Diego et San Francisco.

Alors que la Pacific Coast Highway vous conduira à travers un rêve américain baigné de soleil, la Going-to-the-Sun Road vous fera découvrir le paysage montagneux accidenté de l’intérieur du pays. Parce qu’elle traverse le parc national de Glacier, au Montana, la route – impraticable l’hiver – offre, au printemps et en été, un aperçu saisissant des plus beaux paysages d’Amérique, dont lacs, cascades et glaciers sont les principales vedettes.

Si vous disposez d’un peu plus de temps, suivez la célèbre Route 66, qui vous emmènera de Chicago à Santa Monica. Autre alternative pour vivre l’aventure ultime : une traversée des États-Unis d’une côte à l’autre – de San Francisco à New York – englobant les parcs nationaux de Yosemite et du Grand Canyon, les fêtes de Las Vegas et de la Nouvelle-Orléans, l’état emblématique et typiquement américain du Texas et la capitale nationale : Washington, DC. Pour plus d’inspiration sur les possibilités de voyage en voiture, consultez notre article intitulé 3 itinéraires routiers typiques des États-Unis

Goûtez à la vie urbaine

New York, Los Angeles, San Diego, Chicago, Miami – la liste des villes américaines de renommée mondiale semble sans fin, alors pourquoi ne pas élire domicile dans l’une (ou plusieurs) d’entre elles ?

Rien ne vous oblige à vivre au même un endroit pendant toute la durée de votre année sabbatique ; vous pouvez séjourner dans une ville pendant un certain temps et vous immerger complètement dans la vie urbaine américaine. Ainsi, vous pourrez maîtriser la langue anglaise, apprécier la beauté du printemps new-yorkais après un rude hiver ou fréquenter assidument les meilleurs restaurants latinos de Miami.

Séjourner un peu plus longtemps dans une ville vous permettra de voir au-delà de l’aspect touristique en vous immergeant totalement dans la population locale.

Bon nombre de ces villes sont le centre névralgique des secteurs d’activité les plus divers – l’occasion idéale de combiner une année sabbatique avec vos objectifs de carrière. Vous pourrez effectuer un stage dans votre domaine d’étude ou occuper une place, pendant quelques mois, afin d’être sûr du secteur d’activité choisi avant de vous inscrire à l’université ou de poursuivre vos études.

Devenez bénévole en pleine nature sauvage

Le bénévolat est l’une des activités les plus populaires au cours d’une année de césure – non seulement, pour son effet positif sur votre CV, mais aussi parce qu’il s’agit d’une expérience extrêmement enrichissante. Si, par exemple, vous choisissez de travailler dans l’un des 59 parcs nationaux des États-Unis, vous aurez la chance de découvrir de vos yeux et personnellement des paysages spectaculaires.

À Hawaï, vous pourrez observer des volcans actifs et acquérir une expérience pratique dans le domaine de la recherche scientifique, tandis qu’une mission de bénévolat en Floride vous permettra de contribuer à la protection d’un large éventail d’écosystèmes marins. Au parc national des Everglades – plus vaste zone subtropicale des États-Unis, vous contribuerez à la réhabilitation écologique tout en résidant à proximité de Miami.

Le parc national de Biscayne est fait d’eau à 85 % et des bénévoles sont nécessaires pour aider à la préservation des forêts de mangroves, des récifs coralliens et de l’habitat des animaux en voie d’extinction.

Bien loin du Sunshine State, vous trouverez de nombreuses missions de bénévolat dans les magnifiques parcs nationaux des Montagnes Rocheuses et de Yellowstone. Si vous rêvez d’une aventure vraiment sauvage, les paysages spectaculaires de l’Alaska sauront répondre à vos attentes, durant le reste de votre vie, puisque cet état abrite sept des dix plus grands parcs nationaux des États-Unis.

Couvrant 13 millions d’acres (soit une superficie plus vaste que la Suisse !), Wrangell-St. Elias, plus grand parc national des États-Unis, abrite des chaînes de montagnes, des champs volcaniques, des glaciers et une faune diversifiée. En Alaska, vous trouverez toutes sortes d’emplois dans le domaine de la conservation, en particulier au parc national de Denali – vaste étendue de terres pittoresques, dont le Mont McKinley est l’attraction vedette – et au parc national de Katmai, où vivent plus de 2 000 ours bruns.

Optez pour un emploi saisonnier

Le travail de conservation est une excellente activité au cours d’une année de césure, mais les opportunités d’emplois rémunérés sont difficiles à trouver. Opportunément, il existe une multitude d’emplois saisonniers vacants dans un large éventail de domaines, et travailler aux côtés d’une foule de personnes qui partagent vos idées vous procurera énormément de plaisir. L’hiver, les stations de ski du Colorado et de l’Utah sont toujours à la recherche de moniteurs de ski et autres personnels saisonniers.

L’été, pourquoi ne pas vous rendre sur la côte ouest et faire de l’océan votre bureau en devenant instructeur de surf ? Les camps d’été sont tout aussi américains que le Coca-Cola et le poulet frit, et y travailler comme animateur est incroyablement populaire au cours d’une année sabbatique. Vous pourrez animer toutes sortes d’activités, des sports nautiques au football, en passant par des cours d’art dramatique. Si vous cherchez une expérience typiquement américaine, pourquoi ne pas travailler dans un ranch au Texas ou une ferme du Midwest ?

Des sites Internet comme Workaway offrent aux voyageurs le gîte et le couvert en échange de leur travail. C’est un excellent moyen de rencontrer des pairs et d’expérimenter des emplois auxquels vous n’auriez jamais songé auparavant. Travailler en pleine nature, dans un hôtel en centre-ville ou au sein d’une entreprise d’une ville de province seront autant d’occasions de découvrir le cœur battant de l’Amérique.

L’obtention d’un permis de travail aux États-Unis est sans doute l’obstacle majeur que vous rencontrerez en travers de votre route. Assurez-vous donc de planifier vos démarches plusieurs mois à l’avance. Obtenir un permis de travail dépendra de votre lieu de résidence, du type d’emploi visé et de votre statut (étudiant ou autre).

Tous les visas temporaires de travail imposent au futur employeur de déposer une requête auprès du Service de la nationalité et de l’immigration des États-Unis (USCIS). Ce n’est qu’après approbation de cette requête que vous pourrez demander votre visa. Pour plus d’informations sur la procédure d’octroi des visas, contactez l’ambassade américaine de votre pays de résidence.

Année de césure avec EFEn savoir plus

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus