EF GO Blog | EF Blog France
Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
MenuBrochure gratuite

Partir étudier à New York ou à Londres ?

Partir étudier à New York ou à Londres ?

La vie nocturne et les divertissements

Londres et New York regorgent de possibilités – et pas seulement en journée. Lorsque le soleil se couche, ces deux villes deviennent des lieux majeurs de divertissement nocturne. Dans chacune d’entre elles, vous trouverez un quartier des théâtres de renommée mondiale (Broadway à New York, le West End à Londres), une variété de cuisines dépassant l’imagination (voire même impossibles à imaginer) et des concerts de premier ordre.

Alors qu’est-ce qui les distingue ? C’est assez simple – si l’on surnomme NYC la ville qui ne dort jamais, ce n’est pas sans raison. Les bars, les restaurants et même certains magasins de la Grosse Pomme restent ouverts jusqu’aux petites heures du matin, tandis qu’à Londres, bars et restaurants ferment habituellement à 23 heures, en semaine.

Fuir les foules

La ville de Londres s’étend sur une zone beaucoup plus vaste que son homologue américaine, ce qui signifie qu’elle compte davantage de parcs et de jardins paisibles à explorer. En fait, aussi étonnant que cela puisse paraître, Londres possède 40 % d’espaces verts contre 14 % à New York. C’est pourquoi, il est assez simple de s’éloigner du rythme effréné de la vie londonienne, en se promenant dans les parcs royaux et les jardins paisibles.

Richmond Park, par exemple, compte près de 400 hectares de parc vierge (cerfs compris !), juste aux portes de la capitale britannique. Pour sa part, New York abrite, bien évidemment, le plus célèbre parc urbain du monde : Central Park et compte un certain nombre d’autres parc de taille plus modeste tels que Riverside Park et Prospect Park, fort appréciés pendant la saison chaude.

Se déplacer

Les tarifs des taxis, des autobus et du métro sont moins chers dans la Grosse Pomme qu’à Londres, et le métro de New York fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Cependant, à partir de septembre 2015, quelques lignes du « Tube » seront en service 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, mais seulement le week-end.

Chacun de ces réseaux métropolitains présente les avantages et les inconvénients des moyens de transport souterrains d’une grande ville – ils sont pratiques, mais, parfois bondés, et étouffants, en été. Il est bon de rappeler que les deux villes sont praticables à pied, ce qui vous permettra de découvrir ces cafés, boutiques secrètes cachées et remarquables trésors d’architecture qui rendent si mémorable l’exploration d’une nouvelle ville.

Le sport

Depuis qu’elle a battu Paris et New York pour accueillir les Jeux olympiques de 2012, Londres est devenue la capitale mondiale du sport. Des stades de pointe sont disséminés à travers toute la ville et, chaque week-end, donne l’impression qu’un tournoi sportif de classe mondiale y est organisé. New York est toutefois loin d’être en reste en matière d’événements sportifs – Londres offre simplement plus de choix.

New York est le berceau de certaines des équipes sportives les plus connues au monde ; qui n’a pas enfilé au moins une fois une casquette des Yankees ? Les Jets, les Giants et les Knicks sont également tous originaires de la ville.

Faire monter la température

NYC bénéficie d’étés chauds, mais d’hivers froids et enneigés, tandis que Londres connaît des étés frais et fugaces et des hivers relativement doux. Le Royaume-Uni peut bien être célèbre pour son climat pluvieux exécrable, mais, en réalité, New York connaît des précipitations plus importantes que sa consœur britannique.

Toutefois, si vous voulez sérieusement profiter des beaux jours de l’été, NYC vous comblera avec des températures pouvant dépasser les 30 degrés par rapport aux 23 degrés de moyenne élevée assez déprimants de Londres.

La gratuité

Londres excelle dans l’art des distractions gratuites – solution idéale pour un budget d’étudiant. Admirer des objets anciens au British Museum et au Musée National d’Histoire ne vous coûtera pas une livre, pas plus qu’une exposition d’art renommé à la National Gallery, la Tate Britain ou la Tate Modern.

New York ne peut pas rivaliser avec un aussi grand nombre d’activités gratuites, mais, vous découvrirez toujours de précieux joyaux aux quatre coins de la ville – il faut juste chercher un peu plus. Certains musées, galeries et petites salles de concert sont gratuits (ou offrent la possibilité de payer selon vos moyens) à certaines dates spécifiques.

Des plats savoureux

Ces deux destinations sont le paradis des gourmets ; n’hésitez pas à regarder au-delà des plats typiques pour lesquels ces villes sont réputées – sans pour autant les ignorer. Le thé de l’après-midi et les dîners copieux à base de rôti sont tout aussi incontournables dans la cité londonienne que ne le sont les hot-dogs, les hamburgers et les bagels à New York.

En cherchant plus loin, cependant, vous découvrirez des plats du monde entier, des stands de cuisine de rue qui regorgent de mets délicieux et des chefs innovants concoctant des saveurs alléchantes probablement introuvables ailleurs.

Le monde dans un seul et même endroit

New York et Londres sont des symboles de diversité ; chacune de ces deux villes compte une population d’environ 8,4 millions d’habitants et un pourcentage de résidents nés à l’étranger juste sous la barre des 40 %. Le monde, qui tient dans ces deux villes, vous accueillera à bras ouverts.

Une telle diversité signifie que vous ne cesserez jamais d’être surpris par la variété éclectique de quartiers, de nourriture et d’établissements nocturnes en perpétuelle évolution et que vous vous y sentirez toujours comme à la maison.

Partez étudier dans un pays anglophoneEn savoir plus
Recevez notre newsletter mensuelle sur les voyages, les langues et la culture.Je m'inscris

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus