Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

Pourquoi apprendre le Japonais – 4 bonnes raisons de relever le défi

Pourquoi

Le Japon est un pays surprenant, frappant et riche en contrastes fascinants, mêlant villes et technologies ultramodernes aux traditions et à l'artisanat d'autrefois. Et bien que le Japon soit un pays magique à visiter, atterrir dans un environnement aussi animé et radicalement différent peut être déconcertant. Si vous voulez vraiment comprendre le pays – et apprécier la beauté particulière du mode de vie japonais – il est essentiel d'en connaître la langue.

Voici pourquoi apprendre le japonais est une excellente idée :

1. Petit à petit, l’oiseau fait son nid

Apprendre le japonais n’est pas chose facile, principalement en raison d’une calligraphie qui combine des pictogrammes, les kanji, empruntés au chinois, et deux formes différentes d’écriture japonaise. Cependant, la grammaire de base est très simple, les règles de prononciation sont étonnamment régulières et la maîtrise des alphabets japonais est à la fois simple et capable de vous emmener très loin.

Même si vous ne comprenez pas tout ce qui est écrit en kanji, vous serez toutefois capable d’identifier des sushis sur un menu ou de déchiffrer le nom de votre station de train sur une carte.

Et vous commencerez à comprendre la logique de votre environnement – la ravissante ville de Kyoto, dont les rues sont disposées en quadrillage, en est un charmant exemple. Dès que vous serez en mesure de compter jusqu’à dix, vous réalisez soudainement qu’une série de rues qui s’étendent sur toute la largeur de la ville ne portent pas de noms mais des numéros !

En utilisant une version occidentale de Google Maps, vous réaliserez bientôt qu’il est impossible de s’y perdre !

2. Échelle et poids

Dans les années 1970 et 1980, la croissance économique fulgurante du Japon et sa réputation d’innovation technologique en ont fait un lieu de choix pour faire carrière. De nos jours, c’est la Chine qui détient une réputation de développement économique imparable et d’influence croissante sur la scène mondiale.

Nous avons tous entendu dire qu’il est logique que les personnes tournées vers l’avenir apprennent le mandarin, néanmoins, n’oubliez pas que le Japon demeure la 3e économie mondiale et l’un des endroits les plus novateurs de la planète sur le plan technologique.

En plus de cela, le japonais compte plus de 125 millions de locuteurs, vous ne serez donc jamais à court de personnes avec lesquelles vous exercer.

3. Modernité, tradition et conception poétique de la vie

Les Japonais sont bien connus pour leur technologie innovante, allant des trains à grande vitesse aux robots de garde d’enfants, en passant par les bières en libre-service et les convoyeurs à sushi express qui vous apportent votre commande en quelques secondes.

Tout en se délectant d’ultra-modernité, le Japon entretient activement un lien étroit avec ses racines : en célébrant avec passion les cerisiers en fleur, au printemps, et les montagnes parées de leurs couleurs d’automne (et philosophant sur la fugacité des deux) ; en observant les fêtes anciennes et les rituels religieux avec sincérité et joie ; et en se réjouissant de la « japonicité » que les divers coins de leur pays insulaire ont à offrir.

Il faut également souligner le caractère unique et très poétique de la langue japonaise en elle-même. Je ne vois aucune autre langue capable de transmettre tant de nuance et de subtilité avec si peu de choses – Un foule de mots japonais ne peuvent pas être traduits en français, par exemple.

4. Un excellent défi

Les défis d’une exploration plus approfondie de la langue japonaise sont enrichissants et vous exposent à différentes façons de communiquer et de penser. Le japonais est lié au contexte social dans lequel il s’utilise. Le japonais, à l’instar du français ou de l’allemand avec les formes « vous » ou « Sie/du », utilise le vouvoiement avec certains interlocuteurs – contrairement à l’anglais qui se limite à « you » – mais dans plusieurs variétés de formes : polie ou simple, formelle ou informelle, humble ou respectueuse, définies en fonction du contexte de la conversation.

Heureusement, les étrangers sont grandement récompensés de leurs efforts et, dans la plupart des contextes, se voient pardonner leurs erreurs !

Le défi le plus évident est peut-être celui de très nombreux kanji qui ont besoin d’apprendre pour maîtriser réellement la langue. C’est une bien mince consolation de savoir que pour lire un journal il faut avoir mémorisé une liste de « seulement » 2 000 caractères.

Aucun doute que cela prenne du temps, et certains plus que d’autres aiment apprendre la logique et l’ordre nécessaires pour recréer ces caractères complexes, mais c’est précisément parce que la langue est aussi riche et intéressante que la démarche est gratifiante.

Apprendre le japonais au JaponEn savoir plus

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus