Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

Rencontrez Ruth, étudiante à l’étranger de 81 ans !

Rencontrez

On n'est jamais trop agé pour voyager et explorer de nouveaux horizons. Cela ressemble à un poster de motivation de cabinet médical, mais nous avons la preuve de ce que nous avançons, en la personne de Ruth, originaire de Lugano – ville de la Suisse italienne – qui à l’occasion de son 80e anniversaire, s’est offert un voyage d’étude à l'étranger, plus précisément à Hawaï.

Pendant trois mois, Ruth a étudié l'anglais, exploré les lieux de la série Hawaii Five-0 (j’entends la série originale des années 60 et non pas la nouvelle version avec les acteurs de Lost et d’Ocean Eleven) et vécu toutes sortes d’aventures hawaïennes. Ruth, désormais âgée de 81 ans, est déjà en train de planifier son prochain séjour linguistique à l'étranger. Direction Hawaï, bien sûr !

Ruth nous a parlé de sa relation avec Hawaï et des raisons pour lesquelles elle avait voulu devenir étudiante EF et entreprendre un voyage d’études à l'étranger, à l'autre bout du monde, au lieu d'une croisière pour personnes âgées en Méditerranée.

1. Pourquoi avez-vous décidé d’entreprendre un séjour linguistique à l’étranger à Hawaï ?

J’ai vu de nombreux films sur Hawaï et cette l’île me fascine depuis bien longtemps. Voilà pourquoi j’ai un jour décidé qu’il était temps d’explorer Hawaï par moi-même. De plus, je voulais améliorer mon anglais, même si je le parlais déjà assez correctement.

2. Comment vos amis et vos proches ont-ils réagi à votre décision ?

Ma famille était très enthousiaste ! Ce voyage d’études à l’étranger a été mon cadeau d’anniversaire et tous mes proches et amis m’ont soutenue et encouragée.

3. Avez-vous eu des inquiétudes au sujet de ce voyage ?

Non, il n’y a eu aucun problème et je n’ai pas eu d’inquiétudes particulières.

4. Comment était la vie dans votre famille d’accueil ?

Je vivais chez un couple de personnes âgées, particulièrement gentilles et serviables. La maison était vaste et je n’en étais pas l’unique hôte – la fille du couple et cinq autres étudiants à l’étranger y vivaient également. Un jour, la mère de cette famille d’accueil, qui approchait de ses 80 ans, m’a demandé si j’étais catholique – je lui ai répondu que oui et nous nous sommes alors souvent rendues ensemble à l’église, le dimanche.

Pour me sentir comme chez moi, j’ai commencé à cuire mon pain et acheté du beurre, du fromage à la crème, du Nutella et du beurre de cacahuète pour le petit-déjeuner – cela n’a pas dérangé ma famille d’accueil.

5. Après toutes ces années, qu’avez-vous pensé de ce retour à l’école et de l’obligation de faire vos devoirs ?

J’étudie l’anglais à Lugano depuis un certain temps, j’étais donc habituée à aller à l’école et n’ai pas eu de mal à m’adapter. Parce que je prends des cours de langue depuis des années, j’étais plutôt à l’aise pour parler et comprendre l’anglais.

6. Quel est votre souvenir préféré ?

L’océan et le soleil – ils me manquent vraiment en Suisse. J’ai aussi aimé les restaurants ; je me souviens d’un restaurant chinois, où les clients pouvaient observer tout le processus de préparation des nouilles. C’était très intéressant et un bol de soupe aux nouilles ne coûtait que 3,50 $.

Ruth et ses camarades de classe lors d’une journée de relâche à Hawaï (elle est la première à la droite de la statue).

ruth-hawaii

7. Quel a été votre plus grand défi au cours de ce voyage ?

Les transferts ont été assez épuisants ; mon fils m’avait conduite jusqu’à Milan, où j’avais pris un vol pour Londres, puis pour Los Angeles et de là, un autre pour Hawaï. Chaque fois, je devais prendre une nouvelle correspondance, déballer mon ordinateur portable et me soumettre aux contrôles de sécurité.

Le vol de retour passait à nouveau par Los Angeles, puis par New York, jusqu’à Milan. Je pense que le retour comme l’aller ont duré environ 22 heures.

8. Qu’avez-vous préféré à Hawaï ?

J’ai adoré les paysages – l’île était particulièrement verte et il y avait des fleurs partout. Les plages de Waikiki étaient très propres, sans doute aussi parce qu’il est interdit de fumer à la plage. La visite du poste de police d’origine de la première série télévisée d’Hawaii Five-0 fut une expérience mémorable. Je regardais souvent cette série à l’époque et j’étais toujours étonnée de voir qu’il y avait déjà des gratte-ciels de plus de 25 étages dans la Hawaï des années 1960.

Au poste de police, j’ai pris quelques photos et parlé à un agent qui connaissait quelques-uns des membres de la distribution originale, même si beaucoup d’entre eux sont décédés depuis lors. L’hôtel de la série avait toujours l’air identique. J’ai également fait de nombreuses excursions, à Pearl Harbor, par exemple, et j’ai souvent pris le bus.

J’ai aussi trouvé un magasin de tissu qui comprenait des kilomètres d’étoffe ! J’y ai acheté 50 $ de tissu et me suis confectionné des chemisiers, des chemises et d’autres vêtements encore.

9. À présent que vous êtes revenue au bercail, parlez-vous souvent l’anglais dans votre vie quotidienne ?

Je ne l’utilise pas énormément, mais lorsque je rencontre des anglophones, je parle avec eux assez facilement. Je parle également le français, l’italien et l’allemand. Je regarde souvent des films en anglais, sans sous-titres. Je voudrais lire des livres en anglais, mais je n’ai pas le temps ; la couture et mes nombreuses autres activités occupent tout mon temps.

10. Que pensez-vous de vos relations avec vos camarades d’études à l’étranger ?

La plupart d’entre eux étaient beaucoup plus jeunes, mais j’ai rencontré de nombreuses personnes formidables. D’ailleurs, je suis toujours en contact avec un monsieur originaire de Soleure, une ville de Suisse allemande, et une dame de la région de Steiermark, en Autriche.

11. Qu’est-ce qui vous a le plus étonnée ?

J’ai été très surprise que Pâques ne soit pas aussi fêtée que dans mon pays d’origine. J’avais même emporté du chocolat suisse dans mes bagages afin de pouvoir en distribuer à l’école. Le personnel d’EF s’est montré très enthousiaste à l’idée de goûter au chocolat, mais personne n’a célébré Pâques comme nous le faisons en Suisse.

12. J’ai entendu dire que vous planifiiez un nouveau voyage d’études à Hawaï. Quand partez-vous ?

Oui, je voudrais retourner à Hawaï – pour un mois, cette fois. Le voyage dépendra de mon état de santé, bien sûr. Je pense réaliser ce projet au mois de novembre ou en février prochain. J’ai déjà dit à votre collègue que je souhaitais réserver une chambre individuelle.

Etudiez l'anglais à HonoluluEn savoir plus

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus