Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

10 mots étranges et tout à fait pertinents dans 10 langues

10

L’aspect magique de l’apprentissage d’une nouvelle langue réside, en grande partie, dans la découverte de nouveaux mots singuliers et uniques. Quelle que soit la manière dont se présente une situation, il existe probablement, quelque part, un terme pour la décrire – même en l’absence d’équivalent dans votre langue maternelle.

Préparez-vous à apprendre dix mots nouveaux et merveilleusement caractéristiques dans dix langues différentes. Ressortez ces joyaux lors de dîners et de rassemblements sociaux et préparez-vous à étonner vos amis avec votre savoir-faire linguistique.

1. Kummerspeck – En allemand

La plupart des gens ont l’habitude des prises de poids qui surviennent pendant une période particulièrement difficile ou stressante. Les Allemands ont inventé un tendre surnom pour décrire cela : « Kummerspeck », qui pourrait littéralement se traduire par « le gras du chagrin ». Très approprié, en effet.

2. Shemomedjamo – En géorgien

Tout le monde connaît la sensation de s’asseoir, après un repas particulièrement copieux, en secouant la tête et en se tenant le ventre, tout en insistant sur le fait qu’il serait difficilement possible d’avaler une autre bouchée – avant de s’empiffrer allègrement avec les restes. « Shemomedjamo » signifie, en substance, « j’ai incidemment dévoré le tout ». N’est-ce pas là un terme pertinent ?

3. Mencolek – En indonésien

Que les farceurs du monde entier se rassurent : en indonésien, l’acte de tapoter l’épaule, l’air de rien, de la personne en face de soi porte le nom officiel de « Mencolek ». Ce terme classique, qui pourrait se traduire par « pincer », se réfère le plus souvent au canular séculaire des cours de récréation.

4. Seigneur-terrasse – En français

Ce terme est probablement destiné aux « nomades internationaux », muni d’ordinateurs portables, affreusement radins, plus ou moins disséminés dans les cafés du monde entier. « Seigneur-terrasse » fait référence aux habitués des cafés qui occupent une table pendant des heures en dépensant un minimum d’argent.

5. Tingo – En rapanui (Île de Pâques)

Ce mot décrit l’acte de s’emparer des objets qui vous plaisent chez vos amis – en les « empruntant », un par un, sans jamais les restituer. Bien qu’il s’agisse, sans nul doute, d’un terme intéressant, il vaut mieux éviter de fréquenter des amis qui ont pour habitude de vous voler avec désinvolture.

6. Badruka – En suédois

Les Suédois ont un terme pour décrire l’acte de quelqu’un qui entre lentement et à contrecœur dans une étendue d’eau. Il est à noter que les Suédois aiment nager dans les lacs glacés pendant l’hiver et, si vous vous comportez en « badruka », vous finirez généralement par être poussé par des amis impatients.

7. Chingada – En espagnol (Mexique)

Au Mexique, il y a un endroit très précis où les gens aimeraient envoyer leurs ennemis. « Chingada » pourrait donc désigner « un enfer imaginaire et lointain, où envoyer tous les empêcheurs de tourner en rond ». Légèrement alarmant, mais tout à fait compréhensible.

8. Gattara – En italien

Ce terme populaire millénaire, équivalent de « Cat Lady », est, depuis longtemps, fermement ancré dans la langue italienne. Una « gattara » désigne une femme, souvent d’un certain âge et quelque peu solitaire, qui se consacre pleinement aux chats errants. Honorable certes, si ce n’est légèrement triste.

9. Age-otori – En japonais

Tout le monde connaît la sensation de s’asseoir dans le fauteuil du coiffeur, après s’être fait couper les cheveux, en regardant, les yeux grands ouverts, son nouveau reflet, pas forcément plus plaisant, dans le miroir. Le mot japonais « age-otori », qui résume cette regrettable expérience, pourrait se traduire par « avoir l’air moins bien après s’être fait couper les cheveux ».

10. Pålegg – En norvégien

Les amateurs de sandwich des quatre coins du monde peuvent se réjouir de ce nouvel ajout inestimable à leurs lexiques. Ce joyau, originaire de Norvège, se réfère à pratiquement n’importe quel ingrédient pouvant se glisser entre deux tranches de pain. Qu’il s’agisse de tranches de viande, de cornichons ou de beurre de cacahuète, le mot « pålegg » convient pour désigner chacun d’entre eux.

Elargissez votre vocabulaire en partant à l'étrangerEn savoir plus

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus