Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

Combien de temps pour apprendre l’anglais en immersion totale ?

Combien

Comprendre l’anglais est bien plus « facile » que de devoir le parler. Nous pourrions penser (pour la plupart d’entre nous...) le maîtriser car nous baignons dans un monde globalisé où l’anglais est roi ; et pourtant nos lacunes nous rattrapent le plus souvent lorsque nous devons par exemple prendre la parole en public ou expliquer une procédure par écrit... Certaines langues étrangères sont parfois plus difficiles à apprendre (comme le chinois, le russe ou encore l’arabe), mais au même titre que la langue de Shakespeare, elles demandent toutes attention, abnégation, investissement et patience.

Combien de temps me faudrait-il pour apprendre l’anglais ? Quelle formule est la plus efficace pour améliorer connaissance grammaticale et vocabulaire ? Quand serais-je à même de me débrouiller ou de le parler vraiment correctement ? Nous nous sommes déjà tous posés ce genre de question avant de nous lancer tête baissée dans l’apprentissage de l’anglais. Applications en ligne, cours à distance, films, séries, livres, jeux vidéo. La liste pour s’y familiariser et progresser est longue.

Toutefois, l’immersion à l’étranger, dans le cadre d’un séjour linguistique, d’études ou d’échanges par exemple, reste assurément la meilleure méthode pour apprendre l’anglais efficacement en un temps record. Nous vous livrons ici conseils et astuces sur le sujet.

Immersion totale à l’étranger : au minimum trois mois (idéalement 6 mois ou une année)

Une première période de trois mois est idéale pour se familiariser avec la langue, votre entourage et ville d’accueil. Vos progrès dépendront bien évidemment de ce que vous comptez y faire sur place. Pensez notamment à tout ce que vous pourriez apprendre en français à un anglophone venu en France, et faites de même (à l’inverse) à l’étranger. Se déconnecter de son quotidien pendant une période de trois mois (ou six mois, voire même une année dans le cadre d’une Gap Year), s’adapter à un nouvel environnement qui deviendra rapidement familier. Plus vous resterez immergé, plus vous améliorer votre connaissance de l’anglais et son argot local.

Soyez actif sur place (sortez, découvrez, faites-vous des amis) et évitez de discuter en français avec des francophones ; lancez-vous et optez pour une conversation avec un anglophone, ne serait-ce que pour demander votre chemin par exemple. S’imprégner de la vie locale, et côtoyer les locaux, est une excellente école et une méthode optimale, qui vous permettra d’accélérer votre processus d’apprentissage de l’anglais. Vous évacuerez plus vite cette « fausse honte » de parler en public et gagnerez ainsi en confiance en vous de manière plus significative. En suivant par exemple une formation intensive d’anglais de quelques heures par jour, que ce soit en groupe ou avec un professeur particulier, et en choisissant un hébergement chez l’habitant, vous aurez d’autant plus d’occasions de parler anglais régulièrement, véritables accélérateurs de progrès.

La vie en groupe au sein d’une école, au contact d’autres étudiants, venus du monde entier, est pour sûr la formule idéale. Enfants, ados, adultes, vous ressentirez les bienfaits du travail et d’études en communauté, de manière rapide et significative. C’est également un excellent moyen de rencontrer des personnes que vous n’auriez pas été amené à rencontrer autrement.

Si votre niveau de départ est « débutant », vous vous sentirez beaucoup plus à l’aise à l’oral et à l’écrit après trois mois passés en immersion dans un pays anglophone. Vous comprendrez l’essentiel de ce que vous entendrez d’un discours exprimé dans un langage standard clair et lirez en anglais. En restant plus de six mois en immersion totale, vous comprendrez facilement l’anglais écrit et parlé et vous reconnaîtrez le sens implicite et les nuances d’expressions. Si vous pouvez y rester une année entière, l’anglais n’aura (presque) plus de secrets pour vous !

L’Angleterre, les Etats-Unis, l’Irlande, le Canada, l’Australie ? Londres, New York, Boston, Honolulu, Sydney, Singapour… Quelle sera votre prochaine destination pour apprendre l’anglais ?

Je ne peux pas partir si longtemps apprendre l’anglais en immersion

Les enfants et adolescents bénéficiant de 2 à 7 semaines de vacances scolaires, ou encore les adultes actifs disposant de quelques jours de congés par an, ne peuvent envisager un séjour de plusieurs mois à l’étranger. Est-ce pour autant une raison de baisser les bras ? Si vous ne disposez que d’un temps limité pour votre immersion, optez pour deux, trois, ou quatre semaines ainsi que d’un programme linguistique personnalisé, avec cours particuliers d’anglais et professeur dédié. Même si votre immersion n’est pas très longue, vous noterez des progrès plus efficaces grâce à ce bain linguistique, qu’avec des cours en ligne pris en France.

Vous serez immergé dans la ville, entendrez parler anglais toute la journée. Votre cerveau effectuera alors un travail d’acquisition de vocabulaire quotidien, de par la simple conversation que vous pourriez avoir en commandant un café, ou encore en demandant conseils aux locaux quant aux lieux à visiter dans le coin.

Vous expérimenterez certainement quelques maux de tête en fin de journée ; un court séjour étant souvent synonyme de séjour intensif. Mais vous verrez, vous ressentirez votre anglais s’améliorer à vitesse éclair !

Maximisez donc vos progrès en axant sur l’intensité de vos cours d’anglais et en optant pour une destination anglophone proche de votre résidence principale en France, comme l’Angleterre ou l’Irlande, ou des villes comme Londres, Oxford, Brighton, Cambridge ou Dublin.

Prêt(e) à vivre une aventure linguistique et humaine à l’étranger ?

A lire également :

Etudiez l'anglais à l'étrangerEn savoir plus