Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

Comment réaliser une excellente présentation : 10 conseils simples et efficaces

Comment

Que vous soyez un professionnel chevronné, un stagiaire ou un étudiant, une présentation peut être une expérience stressante, surtout si elle ne se déroule pas dans votre langue maternelle. Mais avec un léger effort – et les 10 conseils suivants, votre présentation deviendra excellente.

Après avoir pratiqué pendant des années l'art de la présentation – part importante de mon travail de professeur d'anglais – et vu les étudiants présents presque tous les jours, je peux enfin vous livrer mes conseils pour réaliser une belle présentation.

1. Utiliser le silence

En général, personne n’aime le silence. Il met mal à l’aise. Il est embarrassant… d’où le terme « un silence embarrassant ». Mais lors d’une présentation, le silence peut être votre allié. Lorsque vous entrez en scène pour commencer, tous les yeux sont rivés sur vous. Et que devez-vous faire ? Simplement vous tenir là. Pendant quelques instants, contentez-vous de savourer le silence.

Prenez une profonde respiration. Restez immobile. Cela peut sembler inconfortable, voire embarrassant, mais essayez… et observez l’auditoire suspendu à vos lèvres, impatient d’entendre votre exposé.

Et vous pourrez utiliser la puissance du silence tout au long de votre discours. Utilisez le silence pour ménager le suspens. Pour ajouter de l’emphase. Et pour éviter d’avoir recours à de vilains « mots bouche-trous » tels que hum, enfin, euh, ah, comme, etc.

2. Comprendre le langage corporel

Les experts rapportent que 55 % de toutes les communications sortantes sont non verbales. Lors de vos présentations, vous devez adopter un langage corporel fort. Essayez de ne pas trop vous déplacer. Ne cliquez pas sur votre stylo. Ne battez pas des pieds et ne tirez pas sur vos vêtements. Ne bâillez pas (si vous pouvez l’éviter).

Et essayez de ne pas vous tenir devant vos visuels au cours de la présentation. Cela semble évident, mais souvenez-vous… si vous vous tenez devant un visuel, votre public ne pourra pas le voir. Et lorsque vous vous déplacez, faites-le délibérément.

3. Raconter une histoire

Nous, êtres humains, adorons tous les histoires, qu’il s’agisse de les entendre ou de les raconter. Tout le monde, sans exception, apprécie une belle histoire. Ainsi, lorsque vous réfléchissez à la façon de commencer votre présentation, pourquoi ne pas recourir à quelque chose qui résonne très profondément en chacun de nous : une histoire. « Bonjour Mesdames et Messieurs. Aujourd’hui, j’aimerais vous raconter une histoire… »

Et l’histoire doit être de nature personnelle. Elle peut parler de vous ou d’une autre personne. Elle peut être historique ou futuriste. Mais brossez le tableau à l’aide de mots qui interpellent les sens et entraînent votre public dans l’aventure.

4. Être visuel

Une image vaut mille mots. Les images sont plus fortes que le texte. L’erreur la plus fréquente lors d’une présentation est peut-être l’usage excessif de texte. Ceci est très problématique, pour une raison simple. Lors d’une présentation, vous parlez. Votre public a tendance à lire une diapositive qui contient trop de texte. Si votre public se concentre sur la lecture, que ne fait-il pas ? Vous écouter.

De plus, les gens sont plus enclins à mémoriser des propos si ceux-ci s’accompagnent d’une image, c’est un fait scientifique. En réalité, peu importe qu’il s’agisse d’un fait, d’une statistique ou d’une histoire. Si le récit s’accompagne d’une image, il est plus probable que l’auditoire s’en souvienne.

5. Établir un contact visuel

Le contact visuel est un autre aspect important du langage corporel. Si vous utilisez des notes (ce qui est parfaitement acceptable), n’ayez pas les yeux rivés sur celles-ci et ne lisez pas en permanence. Veillez à ce que vos notes consistent en des mots clés destinés à vous rafraîchir la mémoire et maintenez votre regard aussi haut que possible. En ce qui concerne les notes : faites court.

Et tout en interagissant avec le public, balayez la salle du regard. Arrêtez votre regard sur certains membres de l’auditoire, puis continuez à passer la salle en revue. Ainsi, l’exposé donne l’impression de ressembler davantage à une conversation. Non pas comme si vous vous adressiez à l’auditoire, mais plutôt comme si vous parliez avec chacun de ses membres. Et ne vous concentrez jamais sur un seul d’entre eux (à savoir le professeur, l’intervieweur, le juge, etc.). Cela peut être gênant.

6. Faire participer l’auditoire

Les gens sont doués pour des tas de choses. Prêter attention pourrait être ou non l’une d’entre elles. La durée d’attention d’un adulte moyen se situe plus ou moins entre 8 secondes et 20 minutes. Inciter l’auditoire à faire quelque chose pendant votre présentation est un excellent moyen de dissocier les choses et de maintenir une attention soutenue.

Vous pourriez peut-être poser une question et solliciter des réponses ? Ou demander un vote à main levée. Vous pourriez peut-être déclarer : « Fermez les yeux et souvenez-vous d’un moment où… ». Vous pourriez peut-être aussi raconter une blague et faire rire l’auditoire aux éclats.

Quoi que vous fassiez, soyez imprévisible. Il est possible que des membres de l’auditoire s’ennuient, consultent leur téléphone ou ferment les yeux, mais les impliquer directement les empêchera de se laisser distraire et leur permettra certainement de se concentrer sur vos propos.

7. Ralentir

En termes simples, il est presque impossible de parler trop lentement lors d’une présentation. Ralentissez, puis ralentissez encore davantage. Énoncez. Et ne vous souciez pas d’avoir une prononciation parfaite ou une grammaire irréprochable. Votre auditoire s’en préoccupe bien moins que vous ne le pensez.

Il est particulièrement important de garder cela à l’esprit si vous devez donner une présentation dans une langue autre que la vôtre (en anglais, par exemple). Vous pourriez douter de votre niveau d’anglais, mais vous ne devriez vraiment pas. En fin de compte, seuls vos propos sont importants, alors expliquez clairement votre point de vue et concentrez-vous sur la façon de le communiquer en toute confiance.

8. Le moins est le mieux

À l’exception des week-ends et des jours fériés, la plupart des choses de la vie sont trop longues, pas trop courtes. Pensez à votre dernier cours, réunion, conférence ou vol. Vous êtes-vous dit en pensant à l’une de ces expériences « C’était trop court. » Probablement pas. Alors, gardez cela à l’esprit. Plus votre auditoire entendra d’informations, moins il les retiendra.

Moins il les retiendra, moins il s’en souviendra. Restez donc simple et proposez une idée claire dans votre présentation. Le moins est vraiment le mieux dans ce cas.

9. Terminer en beauté

La façon de terminer une présentation est presque aussi importante que celle de la commencer. Alors demandez-vous quel est le principal cadeau que vous offrez ? Quel est le message sous-jacent de l’ensemble de la présentation ? Créez une phrase pour résumer cela. Et faites-en quelque chose d’intéressant à partager. Concluez par une idée puissante qui fera écho dans l’esprit de votre auditoire.

10. Remercier

Les membres de l’auditoire viennent de vous offrir quelque chose de très précieux : leur temps. Remerciez-les pour cela.

Améliorez vos compétences linguistiquesEn savoir plus

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus