Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

Comment tirer le meilleur d’un 1er séjour linguistique ?

Comment

1. Organisez-vous avant votre départ

Traiter les formalités administratives à la dernière minute équivaut à bien des maux de tête ! Avant de partir, demandez à votre conseiller d’études, vos professeurs ou d’anciens étudiants ayant séjourné à l’étranger quelles sont les démarches à entreprendre durant la phase de préparation.

Les points importants à prendre en compte comprennent l’assurance maladie, la planification budgétaire, l’organisation de votre hébergement, la météo et le transfert depuis l’aéroport.

2. Fixez-vous des objectifs

Que vous souhaitiez maîtriser une langue étrangère, vous lancer dans une nouvelle spécialisation ou obtenir le diplôme de vos rêves, ne prenez pas vos études à la légère, car elles sont la principale raison de votre séjour à l’étranger. Cela n’exclut pas les distractions – bien au contraire, vous en aurez sans doute des tonnes – mais, souvenez-vous que votre programme consiste, avant tout, à acquérir des compétences importantes, destinées à votre future carrière.

3. Immergez-vous au coeur de la culture locale<

En plus d’apprendre la langue locale, les étudiants qui réussissent à l’étranger absorbent un maximum de leur future culture d’adoption avant même de monter à bord de l’avion. Trouvez des livres, des films, des plats et de la musique qui susciteront votre inspiration.

Recherchez d’éminents écrivains, chanteurs, athlètes ou acteurs issus de cette culture et informez-vous sur son actualité. Ainsi, vous aurez déjà l’impression d’être connecté à votre nouveau pays d’accueil, en plus de bien maîtriser quelques sujets de conversation.

4. Gardez l’esprit ouvert

C’est un conseil que l’on donne souvent et pour cause : il est essentiel ! N’arrivez surtout pas dans votre pays d’adoption la tête remplie de stéréotypes. Au lieu de cela, ouvrez grand les yeux, détendez-vous et imprégnez-vous de culture locale – vous constaterez très probablement que bon nombre de vos préjugés sur la vie à l’étranger étaient infondés.

Résistez à l’envie de penser ou de dire : « eh bien, dans mon pays, on agit de manière différente » et lancez-vous plutôt dans l’aventure.

5. Renseignez-vous auprès des habitants

Chaque fois que vous aurez un doute sur le comportement à adopter dans une situation nouvelle, regardez autour de vous : les gens du coin seront vos meilleurs guides ! Dès votre arrivée, il est judicieux de questionner votre hôte ou vos professeurs à propos des coutumes et des règles tacites de leur culture et, sans nul doute, de continuer à le faire tout au long de votre séjour.

6. Apprenez de nouvelles choses

Bien sûr, vous êtes peut-être allé à Barcelone pour étudier l’espagnol un semestre ou à San Diego pour améliorer votre anglais – mais ne vous fermez pas pour autant à d’autres expériences. Vous serez peut-être invité à participer à une soirée salsa, à des cours de cuisine ou à une randonnée dans un parc national de renommée mondiale. En multipliant les nouvelles expériences, vous posséderez un arsenal de compétences diverses et insoupçonnées à votre retour.

7. Gérez votre (éventuel) mal du pays

Cacher ou ignorer ces sentiments ne fera que les aggraver. Au lieu de cela, évitez les moments de nostalgie en maintenant un contact régulier avec votre famille et vos amis. Appelez-les, écrivez-leur, chattez avec eux et consultez vos blogs respectifs pour vous tenir informé de leur vie et partager toutes les nouveautés de la vôtre.

N’en oubliez pas pour autant vos nouveaux amis et votre nouvel environnement – il y a tellement de choses à découvrir ; de plus, se tenir occupé est un excellent moyen de faire face à la nostalgie. Petit bonus : en général, le manque de vos repères familiers ne dure pas éternellement et, à votre retour, vous pourriez même avoir le « mal du pays » pour votre pays d’adoption !

8. Surveillez votre porte-monnaie

Aussi tentant que cela puisse paraître, résistez à l’envie initiale d’exploser votre budget et de dépenser vote argent en magnifiques babioles, objets d’artisanat traditionnel ou repas à l’extérieur. Rappelez-vous que vous devrez séjourner plusieurs mois dans votre nouvelle destination et, par conséquent, épargner votre pécule. Pour vous en tenir à un budget raisonnable, mettez votre séjour à profit pour découvrir les meilleurs endroits où manger et faire vos courses.

Évitez de payer des services et transports supplémentaires en interrogeant vos professeurs ou vos hôtes sur les prix locaux. Notre meilleur conseil ? Si les conditions de votre visa le permettent, trouvez-vous un emploi à temps partiel. Non seulement augmenterez-vous vos revenus, mais vous quadruplerez aussi vos compétences linguistiques !

9. Élargissez votre cercle social

Après les cours, ne vous contentez pas de rechercher uniquement la compagnie d’autres étudiants étrangers ; faites plutôt l’effort de vous lier aussi d’amitié avec les habitants. Avoir au moins un ami issu de la population locale vous ouvrira des portes, non seulement pour mieux comprendre votre culture d’adoption, mais aussi pour bénéficier d’invitations à des événements spéciaux, des matchs sportifs et des festivals traditionnels.

10. Étudiez !

Ne perdez de vue l’objectif premier de votre séjour à l’étranger. Il y aura des moments où vous serez débordé de travail, ressentirez le mal du pays ou, plus simplement, n’aurez pas du tout envie d’étudier. Toutefois, plongez tête la première dans vos livres !

Bien que cela ressemble à cliché, cette expérience à l’étranger est véritablement une occasion unique dans votre vie et, si vous savez mettre votre temps à profit, vous en apprécierez les avantages pendant des années.

Voyagez et étudiez à l'étrangerEn savoir plus

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus