Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

Les 10 langues les plus amusantes à apprendre

Les

Il n'y a absolument aucune raison pour que l'apprentissage d’une langue devienne une expérience ennuyeuse. Bien sûr, si votre objectif est de parler couramment, toutes les langues exigent un dévouement et un engagement constants, mais il n'y a aucune raison pour que cette démarche ne vous apporte pas un certain plaisir.

Que ce soit parce que son vocabulaire vous amuse ou que sa prononciation vous écorche la langue, étudier une nouvelle langue comporte toujours un aspect plus léger. Et si vous êtes partant pour vous un brin de divertissement, envisagez plutôt d'apprendre l'une des dix langues suivantes...

L’anglais

L’anglais, particulièrement riche en mots adoptés, est une langue incroyablement expressive, variée et flexible (voici, selon nous, les neuf raisons pour lesquelles il s’impose). L’anglais est la langue de la culture pop mondiale, qui l’influence fortement, et il sait à merveille « officialiser » les mots à la mode (pensez plutôt à selfie, bromance, frankenfood et totes).

De plus, comme il s’agit d’une langue largement répandue (de 1 à 1,6 milliard de personnes le parlent), vous aurez tout le loisir de mettre ces mots nouveaux en pratique, bien avant les locuteurs non-anglophones !

L’espagnol

Son utilité mise à part (il compte plus de 400 millions de locuteurs natifs), l’espagnol est vraiment une langue amusante à apprendre, en particulier, dans les premiers temps, lorsque vous viendront à l’esprit certaines images de Speedy Gonzales, Puss in Boots, Dora l’exploratrice et bien d’autres personnages sud-américains ou espagnols.

Cerise sur le gâteau : l’espagnol, qui est aussi une langue délicieuse à prononcer, vous offrira de nombreux fous-rires, surtout lorsqu’il s’agira de rouler les « r » comme un chef !

Le japonais

En apprenant le japonais, vous serez frappé par ses garaigo (mots empruntés), généralement écrits en caractères « katakana ». Il s’agit de mots occidentaux désormais intégrés au langage courant – comme apo (rendez-vous), arubui (RV), baiku (vélo) – qui semblent souvent tellement appropriés que vous prendrez un réel plaisir à les utiliser !

La langue des signes

Apprendre la langue des signes stimulera votre esprit de façon différente et vous enseignera de toutes nouvelles compétences. Vous en récolterez aussi les avantages pratiques : imaginez plutôt de pouvoir communiquer facilement d’un bout à l’autre de la place, ou lors d’un concert bondé, ou même la bouche pleine !

C’est également un privilège – après tout, combien de personnes, en dehors de la communauté des malentendants, peuvent-elles vraiment prétendre « parler » la langue des signes ?

Le portugais brésilien

Avec sa musique entraînante branchée et les plages baignées de soleil du pays, ses diminutifs délicieusement mélodieux (« inha », « inho ») et son rythme cadencé, le portugais brésilien (parlé d’une façon ludique et impertinente, caractéristique des habitants !) se démarque considérablement de son homologue européen.

Cerise sur le gâteau : parler la langue (avec cette prononciation typiquement brésilienne !) vous donnera un avantage certain pour vous mêler à la population locale lors de votre visite obligatoire de ce beau pays.

Le turc

Vous pourriez être surpris d’entendre que la langue turque comprend un certain nombre de mots empruntés – notamment au français – et que sa grammaire est relativement logique. Intrigué ? Le vrai plaisir commence en apprenant à lire et à écrire phonétiquement, au moyen de l’alphabet latin, et à mémoriser des sons turcs attribués à des caractères reconnaissables. (Par exemple, le « c » turc se prononce comme le « j » anglais du mot « jam ».)

L’italien

Ahhh, la langue de l’amour. Nous savons que vous vous êtes déjà imaginé en train de converser en italien en arpentant les rues pavées de Rome, filer comme l’éclair sur un Vespa ou dévorer à pleine dent une authentique pizza. C’est vrai : l’amour de l’art et de la cuisine italienne a fermement ancré la langue dans notre psyché collective, qui n’est certes pas en perte de popularité.

L’allemand

En apprenant l’allemand, vous serez probablement surpris par la longueur de ses mots. Cependant, après les avoir décomposés, vous constaterez qu’ils sont constitués de différents éléments et que bon nombre d’entre eux sont bizarrement intraduisibles en anglais.

Essayez donc de traduire Schadenfreude (un sentiment de bonheur causé par le malheur des autres), Fernweh (la nostalgie d’un endroit dans lequel vous n’avez jamais mis les pieds) ou Verschlimmbessern (aggraver une situation tout en essayant de l’améliorer).

Le quechua

Vous aimeriez apprendre la langue des Incas ? Oui, cela peut sembler un peu hasardeux, mais, quoi de plus amusant que d’apprendre une langue rare qui agrémentera À CE POINT vos voyages ?

Si vous avez l’intention de visiter les communautés andines du Pérou, de l’Équateur ou de la Bolivie, les habitants vous tresseront des lauriers pour vous récompenser de vos efforts linguistiques, au-delà de l’espagnol (également parlé là-bas).

Par chance, les bases de cette langue sont vraiment très faciles à maîtriser (et amusantes !), vous laissant ainsi davantage de temps pour vous préparer à la grammaire plus élaborée et complexe du Quechua.

Le chinois

Alors que la grammaire chinoise est en fait bien plus simple que dans de nombreuses autres langues, le vrai plaisir commence en apprenant à parler. Le chinois est une langue tonale (à quatre tons), ce qui signifie qu’un seul son peut se prononcer de quatre façons différentes – avec, bien entendu, quatre significations différentes !

Bien que vous ne manquerez sûrement pas de vous emmêler les pinceaux, dans les tout premiers temps, tirez le meilleur parti de vos études en choisissant de suivre le mouvement et en sachant rire de vous-même !

Apprenez une langue à l'étranger avec EFEn savoir plus

Choisissez parmi 52 destinations et 12 langues

En savoir plus