Les dernières informations sur les voyages, les langues et la culture par EF Education First
Menu

Un bref tour du monde culinaire

Des grands-mères italiennes, qui règnent en maîtres sur leur cuisine, à l’incroyable et fabuleux mélange d’influences du Vietnam, le monde merveilleux de la gastronomie est aussi varié que les personnes qui le composent. Embarquez avec moi pour un bref tour du monde culinaire qui, en plus d’approfondir vos connaissances gastronomiques, vous fera venir l’eau à la bouche comme jamais (pizza pour le déjeuner ?)

L’Italie : le pays où les grands-mères règnent en maîtres

La polémique sur le plat italien méritant le titre de spécialité nationale ne peut éternellement durer et, d’ailleurs, tout dépend de la personne interrogée. Un Milanais prétendrait probablement que la cotoletta ou le risotto alla Milanese est le plat le plus savoureux d’Italie, alors qu’un Napolitain déclarerait, sans nul doute, qu’une pizza faite ailleurs qu’à Napoli ne saurait être authentique.

Une chose est sûre, cependant, qu’il s’agisse de pizzas, de pâtes ou de risotto, la meilleure cuisine italienne est faite par les nonnas, à savoir les grands-mères italiennes. Ce sont elles qui assurent la pérennité des recettes italiennes authentiques, en cuisinant et en transmettant leurs secrets culinaires de génération en génération.

La Suède : le pays où « Fika » signifie bien plus qu’un simple café

Vous pensez peut-être que les boulettes de viande suédoises sont la spécialité culinaire la plus emblématique de ce merveilleux pays nordique (merci IKEA !). Eh bien, honnêtement, il existe quelque chose de beaucoup plus important aux yeux du Suédois moyen et dans la vie quotidienne : Fika.

En langue suédoise, le mot Fika signifie faire une pause-café (il fait généralement office de verbe). Pourtant, il exprime tellement plus qu’une simple dégustation de café. En fait, il s’agit davantage d’une institution, axée sur la socialisation et les moments privilégiés passés entre amis, en famille et entre collègues. La définition du mot fika est tellement complexe que les Suédois préfèrent ne pas en donner de traduction aux étrangers et s’assurer plutôt qu’ils en découvrent tout le sens après avoir posé le pied en terre suédoise.

Les États-Unis : accepter de prendre du poids ou rentrer chez soi

Quand on parle des États-Unis, il n’est question que de gourmandise. Les portions sont réputées pour être énormes et la plupart des gens pensent que plus il y en a, meilleur c’est. Certains restaurants ont encore franchi un pas supplémentaire en lançant des défis alimentaires loufoques. Que diriez-vous de dévorer un hamburger de 105 livres (soit près de 50 kg) en moins de 60 minutes, par exemple ? Voilà le genre de défi qui vous sera proposé au Clinton Station Diner, dans l’état du New Jersey. Vous aurez beau avoir le droit de vous faire aider par neuf de vos amis, cela représente, tout de même, plus de 5 kilos de nourriture par personne ! Un prix de 5.000 dollars en espèces est décerné à toutes les équipes gagnantes. Une question se pose, cependant : le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ?

Le Royaume-Uni : le pays où les habitants raffolent du curry

Savez-vous qui sont les plus grands fans de cuisine indienne avant les Indiens eux-mêmes ? Les Britanniques ! Depuis des décennies, les spécialités indiennes arrivent en tête de liste des plats favoris des Britanniques et il y aurait plus de 15.000 restaurants indiens à travers le pays. On rapporte que la ville de Londres, à elle seule, compte plus de restaurants indiens que Mumbai ou Delhi, et bon nombre des plats les plus populaires, dont l’omniprésent Tikka Masala, sont en fait des inventions modernes, conçues pour séduire les papilles gustatives des Occidentaux.

Chez les Indiens, le concept de curry est en réalité beaucoup plus complexe. En fait, ce mot désigne n’importe quel ragoût juteux épicé (souvent à base d’un mélange d’épices telles que le curcuma, le cumin et la poudre de chili), plutôt qu’une seule épice. Par conséquent, il serait plus judicieux de dire qu’en terre spirituelle du puissant curry, il existe autant de versions qu’il y a d’habitants (plus d’un milliard, je vous rappelle !)

La Nouvelle-Zélande : le pays où kiwi est bien plus qu’un simple fruit

Si vous venez en Nouvelle-Zélande et demandez un kiwi, l’ensemble de la population pourrait se présenter à votre porte. Pourquoi ? Parce qu’en plus de désigner un fruit, le kiwi est également le surnom très populaire des habitants de la Nouvelle-Zélande. L’appellation de kiwi n’est pas considérée comme une insulte, mais plutôt comme une tendre marque d’affection.

Bien que, dans ce cas précis, le nom de kiwi provienne de l’oiseau homonyme, le fruit joue également un rôle important en Nouvelle-Zélande, puisqu’il constitue l’un des principaux produits d’exportation du pays. Les kiwis qui échappent à l’exportation sont probablement coupés en tranches et utilisés pour orner une pavlova, dessert national du pays, préparé à base de meringue, de crème fouettée et de fruits frais.

Le Japon : le pays où les sushis se dégustent selon des règles bien établies

Même si vous pensez que manier une paire de baguettes (avec grâce et sans se ridiculiser) est la partie la plus difficile d’une dégustation de sushis, le fait est qu’il existe bien d’autres règles en la matière qu’il vaut mieux garder à l’esprit au moment de déguster ce morceau de sashimi fondant sous la dent.

Par exemple, ne croquez jamais un sushi en deux pour en garder une moitié sur le bord de votre assiette. Un sushi est censé se manger en entier, en une seule bouchée. Autre point, ne versez jamais (ou ne mélangez jamais comme certains le font) de wasabi dans votre sauce soja. En principe, le wasabi se verse directement sur le sushi et, dans des établissements les plus chics, c’est en fait le chef qui s’en charge – pas vous. Pour finir, ne mangez jamais votre sushi accompagné d’un morceau de gingembre mariné. Le gingembre est destiné à nettoyer le palais entre chaque bouchée. (Vous trouverez d’autres anecdotes amusantes sur les sushis dans cet article.)

L’Espagne : le pays où les légendes sur l’origine des tapas sont tenaces

Comme évoquer l’Espagne sans parler de tapas. Il s’agit de petites bouchées servies dans presque tous les bars d’Espagne, du début de la soirée jusque tard dans la nuit. Le mot tapas vient du verbe espagnol « tapar » (couvrir) et son histoire relativement ancienne est aussi est fortement contestée.

Une certaine légende veut qu’autrefois, les habitants de l’Andalousie couvraient leurs verres de vin d’une tranche de pain afin d’empêcher les mouches et autres insectes volants de s’y noyer. Ensuite, les barmans prirent l’habitude d’ajouter une tranche de viande salée sur le pain, afin d’assoiffer les consommateurs et vendre ainsi davantage de vin. Une autre légende de Castille-La Mancha, en Espagne, soutient que le propriétaire d’une taverne s’étant aperçu que l’odeur âcre des fromages affinés masquait efficacement le goût du mauvais vin, aurait pris l’habitude de servir un petit morceau de fromage avec chaque verre pour écouler ses vins de qualité médiocre, donnant ainsi naissance aux tapas !

Le Vietnam : le pays où tout le monde court plusieurs lièvres (aux pousses de bambou) à la fois

Compte tenu de la situation géographique du pays, il n’est nullement surprenant qu’une multitude de pays ait influencé la cuisine unique du Vietnam. Lorsqu’ils ont envahi le Vietnam, au dixième siècle, les Mongols ont apporté avec eux la viande de bœuf, alors que les Chinois ont influencé le paysage culinaire vietnamien en introduisant des techniques culinaires telles que les sautés à la poêle et l’art de manger avec des baguettes.

Moins connu, cependant, est le rôle essentiel joué par les baguettes et les glaces dans la cuisine vietnamienne. Lorsqu’ils ont colonisé le Vietnam, les Français ont introduit certains aliments comme la baguette de pain, le pâté et la crème anglaise. Et pendant la guerre du Vietnam, les Américains se languissaient tellement de leurs glaces qu’ils ont construit plusieurs usines de crème glacée sur le sol vietnamien afin de satisfaire ce désir.

Partez à la découverte du mondeEn savoir plus

Partagez cet article

Derniers articles Culture