Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

Tout savoir sur les sushis, débutants ou pros !

Tout

Pour préparer des sushis – contribution la plus populaire du Japon à la gastronomie internationale – il suffit d’une poignée d’ingrédients, mais les combinaisons de saveurs, de textures et de goûts sont presque illimitées. Il existe des sushis pour tous les goûts et, grâce à notre guide des sushis pour les débutants (avec quelques faits amusants pour les pros, pour faire bonne mesure), tout le monde peut maîtriser l’art délicat des sushis, en un rien de temps.

Après avoir lu notre guide et testé nos conseils dans votre restaurant de sushis préféré, nous vous recommandons vivement un voyage à Tokyo, où ces compétences fraîchement acquises pourront être utilisées à bon escient, délicieusement, chaque jour.

Du riz, rien que du riz

Tout est une question de riz : en fait, le terme de sushi ne signifie pas « poisson cru (joliment disposé sur du riz) », mais se réfère plutôt au riz vinaigré utilisé dans la fabrication de ces adorables et délicieuses petites boulettes.

Parlez la langue des sushis

Le nori est le nom de l’algue rôtie enroulée autour des makis (rouleaux). Les ura-makis sont des rouleaux inversés, les temakis sont des rouleaux faits à la main qui ressemblent à des cornets de glace. Les nigiris sont des sushis recouverts de tranches de poisson et les sashimis désignent des morceaux de poisson cru en tranches, accompagnés de riz.

À manger avec les doigts

Les sushis se mangent traditionnellement avec les doigts. N’hésitez pas à utiliser des baguettes, mais si le restaurant vous fournit une serviette spéciale pour les mains, vous êtes censé manger les sushis avec les doigts.

Une (grosse) bouchée à la fois

Ne coupez jamais un sushi en deux. Mangez-le toujours en une seule bouchée (il sera bien meilleur ainsi !).

La vérité sur le wasabi

La vraie plante de wasabi – le raifort japonais – est difficile à cultiver et donc extrêmement onéreuse. Afin de faire face à la demande mondiale, le wasabi qui nous est habituellement servi n’est pas tout à fait authentique : il se compose de raifort, de moutarde et de colorant alimentaire de couleur verte.

À éviter avec le wasabi

N’ajoutez pas de wasabi à la sauce soja pour créer un assaisonnement au wasabi. Au lieu de cela, versez-en une petite quantité directement sur le sushi juste avant de le déguster. Si le wasabi vous brûle la bouche, commencez simplement à respirer par le nez.

Comment utiliser la sauce

Il est impoli de laisser trop de sauce soja dans la soucoupe, commencez donc par de petites quantités, puis resservez-vous, au besoin. Ne noyez pas vos sushis, mais trempez-les plutôt brièvement dans la sauce soja. Lorsque vous mangez des nigiris, trempez d’abord le poisson et non le riz, afin de donner plus de saveur au poisson et de limiter les dégâts avec le riz.

L’ordre de dégustation des poissons

Afin d’optimiser la dégustation de sushis, il est conseillé de consommer les poissons dans un ordre spécifique : du poisson blanc au poisson rouge et du poisson le plus léger au poisson le plus gras. Gardez le poisson le plus aromatisé pour la fin et terminez avec un sushi à l’œuf au goût plus doux.

Du poisson frais (dans les meilleures conditions)

Si vous avez peur de manger des sushis car ils sont à base de poisson frais, rassurez-vous : en Europe et aux États-Unis, il n’est pas permis de servir du poisson qui sauterait directement de l’océan pour atterrir sur un lit de riz et d’algues. Ainsi, même le poisson frais a été préalablement congelé pendant un certain temps afin de tuer les parasites. Au Japon, les chefs sont formés pour détecter s’il y a anguille sous roche.

Pour rafraîchir le palais

Ce morceau de gingembre mariné sur votre assiette de sushis n’a pas qu’un rôle décoratif. Le gingembre aide réellement à rafraîchir le palais et facilite la digestion, ce qui nous amène élégamment au point suivant.

Le mythe de la soupe miso

Même si la soupe miso figure souvent parmi les entrées, elle facilite en fait la digestion et doit être traditionnellement commandée et dégustée après le plat principal.

Image de Rita.Yang, Flickr / Creative Commons

Etudiez à l'étranger avec EFEn savoir plus

Choisissez parmi 52 destinations et 12 langues

En savoir plus