Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

10 dialectes britanniques à connaître absolument

10

Si vous apprenez l’anglais au Royaume-Uni, vous pourriez penser que vous quitterez le pays avec un parfait accent anglais, un peu comme si vous aviez pris des leçons d’anglais avec la reine en personne. En réalité, il existe près de 40 dialectes différents au Royaume-Uni aux sonorités totalement différentes et qui, dans de nombreux cas, utilisent des orthographes et une structure de mots différentes. En fait, il existe à peu près un accent par comté.

Voici 10 dialectes britanniques à connaître absolument :

1. L’écossais

Commençons par le nord dont l’accent symbolise universellement les lochs (lacs) vitreux, les montagnes enneigées, le tartan et … les sablés ? L’accent écossais tel que nous le connaissons s’est développé tardivement au cours des années 1700, mais il existait auparavant sous différentes formes.

Il était fortement influencée par la langue gaélique, que l’on parlait (et que l’on parle encore parfois) dans certaines régions d’Écosse, mais aussi par les langues scandinaves des envahisseurs vikings. Lorsque les Écossais prononcent le mot Scotland, cela donne « SKORT-lond » au lieu de « SKOTT-lund » en anglais standard.

Pour entendre l’accent écossais, il vous suffit de visiter des villes telles qu’Édimbourg et Glasgow.

2. Le geordie

Le geordie, dialecte des habitants de Newcastle, est l’un des accents les plus prononcés et reconnaissables d’Angleterre.

Le geordie ne suit aucune règle de l’anglais standard, de sorte que rien ne se prononce comme on pourrait s’y attendre : le mot « buttton » se dit BOT-tdan au lieu de BUH-tun, en accentuant la lettre U, prononcée « ooh », et en roulant les T. Oui, les amis, le mieux serait d’aller voir sur Youtube.

3. Le scouse

Les habitants de Liverpool s’appellent les Scousers ou les Liverpudlians et leur dialecte (qui, comme le geordie est très prononcé et immédiatement reconnaissable) s’appelle le scouse.

Par exemple, pour dire what’s that?, les Liverpudlians, qui insistent fortement sur les lettres A et Y, prononcent woss dtha?. Ils roulent aussi les R, de sorte qu’il est difficile de faire la différence entre leur L et leur R. Qu’ils soient bénis !

Les villes où vous pourrez apprendre le scouse comprennent Liverpool et sa voisine Manchester.

4. Le yorkshire

Les habitants du Yorkshire – l’un des plus grands comtés d’Angleterre – ont un accent reconnaissable entre tous, dont les principales différences de prononciation concernent la lettre U, qui est prononcée ooo plutôt que uh – ainsi, cut se prononce coht et blood se prononce blohd.

Apparemment, les autres habitants du Royaume-Uni le considèrent comme l’un des dialectes les plus agréables et les plus fiables, mais personnellement, je n’ai jamais rencontré quoi que soit de fiable dans le Yorkshire (je plaisante, ce sont des gens adorables).

Vous entendrez le dialecte du Yorkshire dans des villes comme York, Leeds et Sheffield.

5. Le gallois

Officiellement distinct, le pays de Galles possède sa propre culture et sa propre langue, parlée par un demi-million de personnes. Il comprend des mots incroyablement longs et compliqués comme Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogogoch, qui désigne un village gallois (et est le deuxième nom de lieu le plus long du monde).

Les Gallois parlent anglais, leur accent est immédiatement reconnaissable — Par exemple, ils prononcent le mot « Wales » WEE-alss , contrairement aux Anglais qui le prononcent WAY-ells.

Vous apprendrez le Gallois si vous visitez Cardiff ou des villes avoisinantes telles que Bristol.

6. Le brummie

Bien qu’étant le nom le plus mignon de notre liste, cet accent est pourtant l’un des plus moqués au Royaume-Uni — ce qui est assez méchant, parce que, bien évidemment, les habitants de l’Essex ne se sont jamais entendus parler.

Le nom provient de Brummagem et Bromwichham, deux autres appellations historiques pour la grande ville de Birmingham, où les gens parlent ce dialecte.

Les gens qui ont l’accent brummie prononcent le mot « hello » heh-LOUW au lieu de HEH-low, même si cet accent a de nombreuses variations à travers la ville (la troisième plus grande d’Angleterre).

7. Le west country

Le dialecte du West Country, qui comprend les comtés du Gloucestershire, du Dorset, du Somerset, du Devon et des Cornouailles, est le plus proche de l’ancien dialecte anglo-saxon qui tire ses racines des langues germaniques — ainsi, les vrais locuteurs du West Country disent I be au lieu de I am et Thou bist au lieu de You are, ce qui est très proche de Ich bin (I am) et Du bist (You are) en allemand moderne. Comme c’est étrange !

Le reste de l’accent a une prononciation rhotique (où la lettre R est légère et roulée) ; en fait, il ressemble un peu à l’anglais américain, bien que les habitants du West Country se refusent à l’admettre.

Si vous voulez entendre l’accent en direct, rendez-vous dans les grandes villes de l’Ouest telles que Bristol ou Bournemouth.

8. Le R.P.

L’accent de la région des comtés domestiques (le Berkshire, le Buckinghamshire, le Hertfordshire, le Kent, le Surrey et le Sussex) est le plus proche de ce que les gens appellent l’anglais de la reine, également connu sous le nom de « Received Pronunciation » (R.P.) ou anglais standard.

Il s’agit essentiellement d’un accent « plat » aux voyelles accentuées comme le A (prononcé ah comme dans car) et le O (prononcé ohw comme dans snow), mais la prononciation varie souvent d’un mot à l’autre, ce qui pourrait vous dérouter si vous êtes novice en anglais : des mots comme cough et dough sont orthographiés presque de la même façon, mais se prononcent différemment.

Vous entendrez le R.P. dans des villes comme Oxford, Cambridge, Eastbourne et Brighton.

9. L’essex

Le dialecte de ce comté est tellement reconnaissable que vous devinerez immédiatement si votre interlocuteur est originaire de l’Essex. Par exemple, il prononcera NA-hw le mot no et ignorera le son th dans un mot comme think pour le prononcer fink à la place.

Il est également assez courant d’ignorer des mots comme to et the dans des déclarations telles que « Let’s go (to the) shops ». Cet accent s’est fait plus largement connaître grâce aux émissions de télé-réalité mettant en vedette des gens de l’Essex, au grand dam de tout le monde.

Rendez-vous à Londres pour passer une journée dans l’Essex et en découvrir l’accent.

10. Le cockney

Le cockney est peut-être l’accent britannique le plus célèbre, mis à part le R.P. Ce dialecte, qui s’est développé dans les classes populaires les plus pauvres de l’East End de Londres, est toujours considéré comme un marqueur du « véritable » héritage de l’est londonien.

Tout comme l’accent de l’Essex, le cockney prononce le son th comme un f, ignore le h initial de mots comme head et allonge les voyelles telles que le A et le E.

Toutefois, il est peut-être plus célèbre pour ses rimes en argot du Cockney, consistant à remplacer un mot par l’abréviation d’une phrase sans rapport qui rime avec lui : comme dog (comme dans « dog and bone ») pour dire telephone. Bizarre, je sais.

Partez apprendre l'anglais au Royaume-UniEn savoir plus

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus