Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

Les origines de Pâques et d’autres mystères

Les

Pâques ? Quel genre de nom est-ce ? Les lapins ? Quelle est la signification des lapins ? Et quelle est la signification des œufs peints multicolores ? Les fêtes de Pâques sont tout simplement trop mystérieuses.

Ainsi, à l’instar des créatures qui creusent et fouillent, devenues désormais le symbole de Pâques en Occident, nous allons nous extirper de notre terrier de lapin pour découvrir les mystères antiques à l’origine de cette fête très particulière.

Les origines de Pâques

Considérée par certains comme l’évènement le plus important du calendrier chrétien, Pâques est connue, dans une grande partie du monde, comme la fête qui célèbre la résurrection de Jésus-Christ. Le carême, période de 40 jours précédant le dimanche de Pâques, censée refléter le temps passé par Jésus dans le désert, est consacré à l’introspection.

Dans la Bible hébraïque, les Juifs mentionnent la période de Pâques sous le nom de « Pessa’h », qui représente l’émancipation des Juifs de l’esclavage égyptien.

En creusant un peu plus profondément, il semblerait que la célébration initiale de cette période de l’année remonte à une époque encore plus lointaine que celle de la religion moderne. La date de Pâques correspond à un point clé du calendrier solaire : l’équinoxe de printemps, période d’équilibre parfait entre la durée des jours et des nuits. Au Nord, l’arrivée du printemps est une période festive joyeuse.

On suppose que les célébrations printanières initiales ont vu le jour sous la forme d’un festival spirituel antique destiné à honorer les cycles de la terre et de la lune ainsi que l’apparition des premières récoltes et fleurs de l’année après les profondeurs de l’hiver. Il y a certainement une part de mystique et de vertueux dans le lien qui unit Pâques avec le soleil, le système solaire et le développement de la vie sur notre planète, qu’en pensez-vous ?

D’où vient ce nom ?

Éostre, déesse du printemps et de la fertilité de l’ère préchrétienne, est censée avoir inspiré le nom d’Easter, c’est-à-dire Pâques dans la langue anglaise d’aujourd’hui.

Le vénérable Bède, très vieux moine à la longue barbe blanche, surnommé « Le Père de l’Histoire Anglaise », écrivait déjà sur le sujet, il y a plus de 1 300 ans. Vous avez en tête le professeur Dumbledore, n’est-ce pas ?

Le lapin de Pâques semble être le fruit du hasard. Qu’en est-il ?

Le lapin et le lièvre ont, semble-t-il, pour origine un rituel païen. Réputés tous deux particulièrement fertiles, ils ont ainsi été associés à cette période de renaissance que symbolise la fête de Pâques. Dans le folklore allemand, le lapin, qui naît les yeux grand-ouverts, était associé à l’idée de vie éternelle que les Chrétiens attribuent à Pâques et, par conséquent, on le croyait « éveillé » depuis la nuit des temps.

Ce sont les colons allemands, arrivés au XVIIIe siècle en Pennsylvanie, qui ont importé la tradition du lapin aux États-Unis.

Puis, bien sûr, le lapin en chocolat est devenu un symbole de la fête. Aujourd’hui, plus de 90 millions de petits animaux en chocolat sont produits, chaque année, aux États-Unis !

Quelle est la signification des œufs ?

Voici quelques exercices qui suffiront en œufs-mêmes (mauvais jeu de mots) à stimuler notre matière grise et découvrir l’obsession que suscitent ces petites boules ovales.

Tout comme le lapin de Pâques, les œufs représentent la vie nouvelle. En fait, l’œuf a même été le symbole du mystère de la vie en soi. Il était déjà au centre d’un débat philosophique, au temps où le légendaire érudit Plutarque, se posait malicieusement cette question désormais célèbre : « Qui de l’œuf ou de la poule est arrivé en premier ? »

La peinture des œufs, associée à la célébration de ce concept de vie nouvelle, est, je le répète, antérieure au christianisme. La tradition des œufs décorés fait partie de « Nowruz », l’antique festival du nouvel an persan.

Avançons dans le temps de quelques années et arrêtons-nous à l’an 1873, qui vît les premiers œufs de Pâques en chocolat sortir des usines industrielles de Grande-Bretagne. Depuis lors, les gens ont quelque peu dépassé les bornes dans leur quête de gloire « chocolatesque ». C’est ainsi qu’en 2011, en Italie, on a fabriqué le plus gros œuf de Pâques en chocolat du monde ; plus lourd qu’un éléphant, il pesait 7 200 kg et atteignait l’incroyable hauteur de 10,39 mètres.

Je vous quitte donc sur la pensée de vous attaquer à une masse ovale monstrueuse de bonté chocolatée. Régalez-vous !

Envie de passer les fêtes de Pâques à l’étranger ?En savoir plus

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus