Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

10 conseils pour économiser avant une année de césure

10

S’il est un conseil que j’aimerais vous donner, ce serait celui de voyager. Voyager autant que vous le pourrez, aussi loin que vous le souhaitez, aussi longtemps que vous le rêvez. Parce que la vie n’est pas destinée à être vécue dans un seul endroit et que plus vous voyagerez, plus vous apprendrez sur les personnes qui vous entourent et sur vous-même. Cela ressemble à un cliché, c’est pourtant vrai.

Cependant, je ne suis pas la première personne à offrir de tels conseils. En fait, beaucoup d’entre nous souhaitons réaliser nos rêves à l’étranger et voyager, ce qui explique pourquoi de nombreux programmes et opportunités ont vu le jour pour répondre à ces souhaits, dont, entre autres, le fait de faire une année de césure.

Pour ceux qui l’ignorent, une année de césure est un rite de passage notamment si vous avez entre 16 et 30 ans. C’est l’occasion d’apprendre, de découvrir et d’explorer les trésors que le monde a à vous offrir, avant de vous lancer dans une carrière académique ou professionnelle et peut être fonder une famille.

Opter pour une année de césure ou Gap Year, c’est faire le choix de faire un break durable dans son parcours. Cependant, elles coûtent cher, ce choix a un coût. C’est pourquoi il est important de commencer à planifier et épargner autant que possible suffisamment à l’avance. C’est plus facile à dire qu’à faire, mais je suis ici pour vous donner des conseils qui vous permettront, je l’espère, de vous préparer au mieux pour l’aventure de votre vie.

1. Fixez-vous des objectifs

Pourquoi ai-je opté pour une année de césure ? C’est un point essentiel, puisque vous investissez une énorme quantité de temps, d’argent et d’énergie que vous ne pourrez plus jamais récupérer. Fixez-vous des objectifs quant aux résultats que vous aimeriez, la durée de votre séjour et votre destination. Cela vous aidera non seulement à planifier vos économies, mais aussi à convaincre vos parents.

2. Trouvez un emploi

Je suppose qu’il s’agit là d’un fait évident. Mais cela constituera un revenu qui alimentera votre épargne. Si vous le pouvez, demandez à votre supérieur la possibilité de travailler davantage, même le week-end. Si cela n’est pas faisable, envisagez un deuxième emploi. Misez sur les emplois secondaires : travailler comme indépendant, faire du babysitting, pelleter la neige, sortir les chiens de vos voisins.

Plus vous travaillerez, plus vous gagnerez de l’argent et moins vous aurez le temps de réellement le dépenser. Donc, lorsque tous vos amis sortiront le vendredi soir, alors que vous travaillerez, souvenez-vous simplement qu’eux n’auront pas la chance de découvrir de superbes plages en Australie ou voir un grand requin blanc au large des côtes du Cap.

3. Vivez à la maison

Ceci est peut-être un retour aux sources un peu brutal si vous avez déjà quitté le domicile de vos parents, car vous perdrez en autonomie et ne pourrez plus suivre vos propres règles. Cependant, vous économiserez trois repas par jour, cuisinés par vos parents. Moins de ménage (espérons-le) à faire et une infirmière gratuitement à domicile si vous deviez tomber malade.

Ce n’est finalement pas si mal. Et, même si vos parents vous demandent une participation au loyer, je vous garantis qu’elle vous coûtera toujours moins cher que votre propre appartement et vous n’aurez pas à vous soucier de trouver d’autres locataires ou d’organiser un déménagement lorsque vous prendrez enfin votre année de césure.

4. Prenez du recul

Il ne s’agit pas de vivre dans une grotte, mais vous ne pourrez certainement pas sortir chaque week-end. Les boissons, les billets de cinéma, les concerts et les restaurants sont autant de dépenses supplémentaires. Au lieu de cela, organisez une soirée cinéma à la maison. Planifiez quelques séances de cuisine à domicile avec vos amis ou sortez profiter de la nature.

Vous prendrez un bon bol d’air frais et, devinez quoi ? C’est entièrement gratuit !

5. Vendez vos affaires

Si vous avez de nombreuses affaires qui ne servent plus, vendez-les ! Rappelez-vous que la poubelle des uns fait le bonheur des autres.

6. Notez vos dépenses

Surveillez vos dépenses hebdomadaires consacrées au gaz, à la nourriture, au loyer et aux divertissements. Puis, veillez à en réduire certaines ou mieux encore à les supprimer complètement. Dites au revoir aux cigarettes et bonjour à vos séances de plongée au Costa Rica.

7. Optez pour le covoiturage

Ou rendez-vous au travail – et dans le plus d’endroits possibles – à vélo, à pied ou en transports en commun. C’est bon pour votre portefeuille, votre santé et l’environnement.

8. Ouvrez un compte épargne

Ouvrez un compte épargne où placer vos économies chaque semaine et veillez à ne jamais y toucher. Si la tentation est trop forte, faites-le ouvrir par vos parents, afin d’avoir l’assurance de ne pas toucher à l’argent.

9. Devenez végétarien

Cela me crève le cœur de l’écrire, mais la viande coûte vraiment cher. Donc, devenir végétarien ou limiter votre consommation de viande à environ une fois par semaine préservera vraiment votre budget. Désolée pour le bacon.

10. Demandez de l’argent

C’est simple ! Demandez de l’argent aux occasions spéciales, pour les vacances et votre anniversaire. Soyez franc avec vos proches quant à votre besoin d’argent, ils n’en seront que plus généreux. Voyager n’a jamais fait de mal à personne.

À la fin de la journée, souvenez-vous que la modération est votre meilleur atout. Restez concentré et gardez le contrôle de vos finances, ainsi, vous serez prêt à entamer ce voyage inoubliable chargé de souvenirs éternels et de nouvelles amitiés, tout en vous retrouvant.

Partez une année à l'étranger avec EFEn savoir plus

Explorez le monde et étudiez une langue à l'étranger

En savoir plus