Dernières actualités sur le voyage, les langues et les cultures par EF Education First
Menu

Méthode d’apprentissage de l’anglais pour adulte – 6 conseils

Méthode

On sait de source sûre que les enfants, avec toutes leurs capacités d'apprentissage intrinsèques, sont plus en avance que le reste de la population et développent ainsi plus rapidement leurs connaissances linguistiques – il est donc tout à fait naturel que vous déploriez de ne pas avoir été élevé en Allemagne par un père italien et une mère chinoise ; débuter votre vie en étant trilingue aurait été agréable, non ?

Mais il est faux de penser que les adultes devraient renoncer à leur objectif d’apprentissage linguistique. Même s’ils ne se réveilleront pas, un matin, en parlant couramment l'italien, le chinois ou l'allemand, avec la bonne approche et avec beaucoup de dévouement, il n'y a aucune raison pour que les adultes ne puissent pas, eux aussi, apprendre une nouvelle langue.

Quand vient le moment d'apprendre l'anglais, langage phare à l'international, il s'agit d'adapter sa mentalité et de tout simplement se lancer de manière méthodique dans des exercices structurés de grammaire, de vocabulaire et de prononciation. Via des leçons en ligne avec professeur particulier ou en mini groupe au sein d'une école, les possibilités et ressources sont multiples. Il existe même des jeux pour cela.

1. Vous pouvez modifier vos attentes

Si vous commencez à apprendre à l’âge adulte, il est peu probable que vous preniez l’accent d’un locuteur natif. Mais qui s’en soucie ? La maîtrise a une signification différente en fonction des personnes. Vous pouvez bien évidemment travailler votre prononciation, mais qui a dit qu’apprendre une langue étrangère impliquait de s’exprimer comme un locuteur natif ? L’élément clé de l’apprentissage linguistique est de pouvoir communiquer avec d’autres personnes, donc, réduisez la pression.

Modifiez une attente telle que « je veux me fondre dans la population anglaise sans que jamais personne ne s’aperçoive – soupir ! – que je suis étranger » en « je voudrais parler aussi bien qu’à l’époque du lycée », « je veux lire des livres de niveau intermédiaire en anglais » ou « je veux pouvoir tenir une simple conversation avec les membres de la population locale pendant mes vacances » – autant d’objectifs très raisonnables pour des apprenants adultes.

2. Vous êtes libre de faire ce que vous voulez

Maintenant que nous vous avons expliqué ce que doit signifier la réussite pour vous, considérons deux apprenants : un enfant de six ans que ses parents ont inscrit à des cours d’anglais le week-end et une adulte qui étudie après le travail. Qui, selon vous, aura la marge de progression la plus importante après une année d’études ? Sachant que les bambins possèdent un cerveau « qui réagit comme une éponge », la plupart d’entre vous, opterait pour le garçon de six ans. N’apprend-il pas sans même essayer ?

D’autres, sachant d’expérience que la motivation et la volonté sont de précieux marqueurs de réussite, parieraient sans hésiter sur l’adulte. Et ils marqueraient un point. Pensez-y : elle suit des cours, parce qu’elle le veut. Elle a payé ses cours avec son propre argent et consacre une partie de sa journée ou de ses vacances à l’étude. Elle a à l’esprit un objectif clair (voir le point n° 1), est en ligne avec ce dernier, et connaît les étapes nécessaires qui lui permettront de l’atteindre.

Parce qu’elle a un but, elle s’implique à la fois en classe et en dehors des cours. Elle se nourrie des conseils proposés par son professeur et sera surprise du résultat à la fin de l’année.

Bien qu’il ne soit pas prouvé qu’un adulte progresse davantage qu’un enfant, c’est néanmoins hautement probable. Après tout, les jeunes se laissent facilement distraire, ont besoin de pauses régulières et n’ont pas la réputation de s’impliquer activement en classe (même lorsque les cours sont proposées sous forme de jeux). Les adultes, pour leur part, sont-ils motivés ? Absolument.

3. Vous êtes plus stable financièrement

Parce qu’ils sont plus matures et plus à l’aise financièrement, les apprenants adultes ont aussi probablement une liberté de choix plus étendue. Ce n’est un secret pour personne que passer du temps à l’étranger, immergé au cœur d’une nouvelle culture et d’un nouveau pays, est une méthode infaillible pour booster l’apprentissage, et les apprenants adultes peuvent souvent s’offrir cette expérience.

Qu’ils soient retraités, en vacances ou en congé sabbatique, les apprenants adultes tirent de précieux conseils et un énorme profit de leurs périodes d’études, leurs voyages ou leur expatriation à l’étranger. Une fois encore – tout comme dans l’exemple précédent – cette expérience, qui correspond à un choix personnel – et non pas à l’objectif de leurs parents – sera donc très probablement fructueuse.

4. Vous bénéficiez d’une expérience passée

Les apprenants adultes ont au moins déjà atteint la maîtrise d’une langue : la leur. Grâce à des années de conversation, d’écriture et d’écoute dans leur langue maternelle, ils ont accumulé une grande quantité de ressources et de connaissances (peut-être même inconsciemment) sur son fonctionnement.

Les apprenants adultes peuvent utiliser activement leur langue maternelle comme point de départ, en tenant compte des liens entre les modèles de grammaire ou le vocabulaire des deux langages. Le travail de différences entre les langues contrastantes, d’autre part, est plus facilement analysé par des esprits adultes. C’est en soi une autre façon positive de s’engager activement dans l’apprentissage de la langue et d’en apprécier une progression rapide et à court terme.

5. Vous possédez des années d’expérience en matière d’étude

Votre expérience passée ne s’arrête pas là – en tant qu’adulte, vous possédez « de l’expérience à revendre en matière d’apprentissage ». Pensez-y : l’école et l’université ont probablement fait de vous un apprenant assez compétent de façon générale et, plus tard, vous avez acquis toute une série de compétences, telles que changer un pneu, jardiner, gérer une entreprise, discuter avec un employeur, élever vos petites têtes blondes, etc. Vous pourriez facilement écrire un essai intitulé « J’apprends mieux quand… » en un rien de temps.

Cette prise de conscience de vos propres stratégies d’apprentissage et de pensée – la métacognition – est un outil formidable pour aborder une nouvelle langue. Fort heureusement, il existe de nombreuses façons d’apprendre, allant d’exercices linguistiques en ligne aux leçons hebdomadaires en présentiel, en passant par les séjours linguistiques à l’étranger. Alors qu’un enfant doit encore apprendre comment aborder un nouveau sujet et réaliser une série d’exercices relatifs à ce dernier, vous avez le bénéfice de l’expérience passée et pouvez choisir la méthode qui vous convient.

6. Vous avez une perspective

Contrairement aux enfants, vous êtes non seulement capable de trouver en vous la motivation et les capacités d’apprentissage nécessaires, mais vous avez aussi une perspective. Vous savez que la vie est un voyage et que l’apprentissage linguistique n’est qu’un moyen – peut-être l’un des meilleurs – de découvrir le monde et de rendre ce voyage un peu plus intéressant.

C’est une fenêtre sur une nouvelle culture, une nouvelle perspective de vie qui vous permet de rencontrer des personnes entièrement nouvelles, originaires des régions les plus fascinantes et les plus diverses de notre monde. Apprendre une langue est un outil à cette fin et vos compétences n’ont pas besoin d’être parfaites pour vous permettre de récolter ces avantages.

Sur le même sujet :

Apprendre l'anglais avec EFDécouvrir nos méthodes